Littérature québécoise
Laisser un commentaire

Les racines d’une famille fragmentée

la femme fragment, Danielle Dumais, Québec Amérique, littérature québécoise, le fil rouge, le fil rouge lit, les livres qui font du bien, bibliothérapie

Je fouinais dans les rayons de la bibliothèque de ma ville à la recherche de ma prochaine lecture. Juste pour le plaisir, mais aussi dans l’intention de découvrir des livres dont je n’aurais jamais entendu parler. J’aime me laisser surprendre par les découvertes que je peux faire, pour élargir mes horizons, pour me pousser à lire des livres que je n’aurais jamais été portée à choisir.

Et récemment, j’ai fait une belle découverte. La femme fragment, de Danielle Dumais. Un roman paru en 2009 qui figure parmi la collection Première Impression de Québec Amérique, une collection dédiée à la relève littéraire qui publie les premières œuvres d’auteurs émergents. Alors, j’ai décidé de lui donner une chance.

Orpheline de mère, Caroline Dupré a grandi avec un père jardinier poète, un ancien soldat misanthrope qui se plaisait à lui raconter beaucoup d’histoires et qui lui a donné beaucoup d’affection. Quand Caroline devient une jeune femme, elle sent qu’il lui manque une partie d’elle, qu’un comportement dans ses relations amoureuses cloche, qu’elle manque de repères, de réponses à ses questions au sujet de ses origines. En quête d’identité personnelle, elle découvre l’histoire de sa mère, qui elle était et les raisons qui l’ont poussée à l’abandonner. À travers un cheminement personnel plutôt éprouvant, elle fera des rencontres et apprendra à créer des liens affectifs et émotionnels avec des gens qui deviendront sa réelle famille.

« Cette plongée au cœur de mes racines m’obligeait à revoir les pulsions qui m’avaient guidée jusqu’à ce jour : le besoin de paroles, toujours présent, toujours pressant; le besoin d’amour qui couvait sous ma peau à fleur d’épiderme; le besoin de conquérir, latent, aux aguets de la moindre occasion; surtout, et le plus récent, le besoin de m’enraciner dans une terre féconde. »

Un passé trouble

Au coeur du récit, on suit Caroline qui souhaite retracer l’histoire de sa mère, une histoire qu’on lui a toujours cachée, celle d’une femme qui lui est totalement inconnue. Mais est-ce une bonne idée de retourner dans le passé? Elle y découvre des choses qui la perturbent, qui remettent en question ces propres valeurs, son propre cheminement, ses propres choix et qui finalement brouillent ses pensées plus qu’autre chose. Alors qu’elle pensait guérir ses blessures et trouver des réponses à ses questions, c’est plutôt le contraire qui se produit. Elle se perd. Elle fuit. Elle devient nomade, car elle n’a plus de racines qui la rattache nulle part.

L’histoire de notre famille fait-elle partie de la nôtre, de notre ADN? Ce roman propose une intéressante réflexion sur les liens qui nous unissent à notre famille de sang. Et aussi l’importance de créer, de trouver sa famille de cœur, c’est-à-dire, les proches qui nous donnent le sentiment d’être à la maison. Dans le cas de Caroline, elle avait besoin de s’enraciner, de définir son identité et de trouver sa place dans le monde à travers l’histoire de sa mère biologique.

J’ai apprécié ma lecture qui m’a bien tenue en haleine et dont j’ai trouvé les personnages attachants dans toute leur complexité, leurs défauts, leurs hauts et leurs bas. Je me suis totalement retrouvée dans la fuite du personnage principal qui décide de prendre le large, car elle ne peut plus affronter sa réalité et le monde dans lequel elle vit. J’ai bien aimé la plume de l’autrice qui signe un premier roman bien ficelé et dont la psychologie des personnages est très bien développée et exploitée à travers son histoire remplie de rebondissements.

Et vous, donnez-vous parfois la chance aux auteurs émergents?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s