15 Résultats de recherche pour : Jacques Poulin

Trois destinations, trois lectures

Vous l’aurez peut-être remarqué, les collabos du Fil rouge aiment voyager. Alexandra et moi sommes allées à San Francisco au mois de mai, Martine est partie un mois en Grèce, en France et en Espagne, Karina est allée au Maroc et Florence est partie explorer l’Asie du sud-est le temps d’un été, ainsi de suite. Martine et Karina ont toutes deux eu l’idée d’écrire des articles sur les livres à lire en lien avec les destinations qu’elles ont visitées. Idée qui, à mon avis, est vraiment géniale. Puisque je n’ai pas vraiment lu durant mon voyage à San Francisco (je n’y étais qu’une semaine) et que j’ai plusieurs destinations sur ma liste, j’ai décidé de m’imaginer à travers trois voyages sac-à-dos en solo, en y associant un livre que j’aimerais lire durant ces trois hypothétiques destinations. J’ai choisi trois titres dont le contenu est relié aux voyages non seulement parce que j’en ai plusieurs dans ma bibliothèque, mais parce que rien ne dit voyage en solitaire comme un récit de voyage pour nous accompagner et même nous épauler …

Pour un imaginaire du road trip québécois

L’Ouest a été mon tout premier amour. Après il y a eu l’Amérique du Sud et prochainement il y aura l’Asie, mais il a fallu commencer quelque part. Quatre jours de Greyhound bus, de Montréal à Vancouver, pour aller vivre le voyage que plus d’un Québécois décide de faire. L’image de la vallée d’Okanagan restera toujours un peu dorée pour moi, un souvenir agréable qui glisse sur la peau. Au retour de l’Ouest, j’ai longtemps espéré tomber sur un livre qui aurait relaté mon expérience. Je n’avais qu’à l’écrire, me direz-vous. Oui, tout à fait. Mais pour l’instant, par pudeur ou par simple lâcheté, mes écrits incomplets qui tiennent davantage du cadavre exquis que du roman resteront cachés. Les Kerouac, Djian et Bouvier de ce monde l’ont fait. Ils ont écrit la route, l’ont couchée sur papier. Du côté du Québec, les ouvrages Chercher le vent de Guillaume Vigneault et Volkswagen Blues de Jacques Poulin ont été mes premiers contacts avec ce genre de récit. Aujourd’hui, je peux affirmer que ces auteurs ont contribué à …

Clinique de livre: la nostalgie du voyage

Nous sommes nombreux à aimer voyager et à avoir souvent peu les moyens pour pouvoir partir loin et aussi souvent que nous le souhaitons. Pour les nostalgiques du voyage, je vous propose quelques lectures qui vous donneront encore plus l’envie de partir. Et puis, lire un livre, c’est déjà voyager! #01 LA FROUSSE AUTOUR DU MONDE – Bruno Blanchet Monsieur Blanchet est un homme qui a beaucoup d’énergie. Nous pouvons le retrouver dans les journaux, à la télévision, etc. Monsieur Blanchet est un homme avec un long parcours de vie. Ses voyages lui ont apporté encore plus d’expérience. De mon côté, je l’ai connu sous le nom de M. Gagouri; un petit clin d’œil à son jeu d’acteur dans la célèbre émission «Radio Enfer». La Frousse autour du monde est tout d’abord apparue sous forme d’articles publiés dans le journal LaPresse. L’idée était simple, suivre les aventures de Bruno Blanchet dans chaque pays, ville, monument, peuple qu’il visite. En tout, il y a quatre tomes. Parfois, ses aventure se suivent, alors que pour d’autres nous voyons les dates …

Un jukebox dans la tête

Jacques Poulin est sans contredit un écrivain incontournable de la littérature québécoise. À l’instar des grands tels que Hébert, Tremblay et Ducharme, il arrive à nommer avec simplicité l’intériorité humaine. Rien de moins! La plupart des lecteurs ont connu Jacques Poulin pour l’énigmatique Volkswagen Blues, le livre de la route québécois. Personnellement, c’est avec Les grandes marées et Volkswagen Blues que j’ai été transportée dans l’écriture de Poulin. Lorsque j’ai su que l’auteur publiait un nouveau roman en 2015, j’ai tout de suite voulu le lire. Il faut dire qu’il sait se faire désirer Poulin… car comme le dit son personnage de Jack Waterman dans Un jukebox dans la tête, les vrais écrivains ne publient pas à chaque année ! En effet, dans Un jukebox dans la tête, on y raconte l’histoire de Jack Waterman, un écrivain à succès (non populaire, mais plus critique et littéraire!) qui vit dans le Vieux-Québec. Ce dernier vit une existence disciplinée jusqu’au moment où il croisera les yeux de la belle rousse de l’ascenseur. Elle lui dira les mots …

Mots capturés -Prise 2

Cette semaine encore, je me suis gâtée et j’ai décidé de t’offrir quelques petites citations qui risquent de te faire du bien ! Ou… du moins, des petits paquets de mots que tu trouveras assurément jolis ! « Elle aimait les livres et les mots. Un jour, elle s’était mise en colère parce qu’une personne avait dit : « Une image vaut mille mots. » Elle avait « emprunté » un magazine et, avec une paire de ciseaux, elle avait découpé les lettres nécessaires pour composer la phrase suivante, qu’elle avait fixée avec du scotch tape sur le tableau de bord du Volkswagen : UN MOT VAUT MILLE IMAGES. » – Jacques Poulin (Volkswagen blues) «  I was by myself for a pretty long time. I needed to do that. I think everyone that I know has wanted to do that or needed to do that at some point. I think when you spend enough time when it’s quiet around you and you don’t open your mouth for three or four days, there’s parts of your brain that can kind of …