Littérature jeunesse
Laisser un commentaire

Retour aux sources avec le Geai Moqueur

La liberté menant le peuple, Eugène Delacroix

La liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix

Aujourd’hui, la télé-réalité est très populaire: Occupation Double, Loft story, La Voix

Que se passerait-il si, pour contrôler le peuple, le Gouvernement utilisait ce phénomène? Les Hunger Games: 24 jeunes âgés de 12 à 17 ans, enfermés dans une arène, pour s’entretuer… 1 seul survivra. Une belle manière de maintenir la peur et l’animosité entre les districts.

Mais ce plan qui semble sans failles est planifié sans la présence de Katniss Everdeen aux Hunger Games. Déjà, le fait qu’elle se porte volontaire pour sauver la vie de sa petite soeur, Primm, est hors norme, au district 12. La compassion n’existe plus, les Hunger Games venus, seuls restent la soumission et la peur. Dans ce même état d’esprit, Katniss entre dans l’arène, octroie des funérailles à la petite Rue, 12 ans, qu’elle enterre sous des fleurs, sauve Peeta malgré sa révulsion pour les infections, tente de survivre non pas par action, mais par compassion.

L’étincelle d’espoir qui met le feu aux braises: Katniss et Peeta sortent tous les deux vivants de l’arène, en acculant les hautes instances du gouvernement au mur: Soit ils auront deux champions, soit ils n’en auront pas du tout.

Certains lambeaux de l’histoire de Katniss ne sont pas sans rappeller la Révolution Française… Par exemple, lors de la tournée de la Victoire, à leur arrivée au Capitole, Katniss et Peeta, qui ont mangé plein leur ventre, se voient proposer un digestif pour vomir (et pour pouvoir goûter à tout) alors que, dans les districts, les gens meurent de faim. Ce saiguement de texte n’est pas sans rappeler le fameux scandale de la brioche, causé par Marie-Antoinette, à la veille de la Révolution Française. Une servante confie à la Reine (qui, rappelons-le, a fini par être guillotinée) que le peuple de France n’a même plus de pain à manger, et la souveraine de répondre « Hé bien! Ils mangeront de la brioche! »

Cette anecdote illustre bien à quel point, lorsqu’ils sont séparés du peuple plus pauvre, les riches ignorent à quel point ils sont favorisés. Encore ici, cela reflète bien la société contemporaine dans laquelle le peuple plus riche préfère s’exhiber à la télévision plutôt que de créer un mouvement d’entraide dans le monde.

Ainsi, la littérature offerte à nos jeunes, populaire à grande échelle, ne reflétait-elle pas simplement l’espoir d’un monde où la tolérance, la compassion et l’entraide sont plus fortes que les rouages des grandes industries dans lesquelles nous sommes coincés malgré nous ?

Après la religion, l’argent contrôle le monde… Que reste-t-il de l’humanité, engloutie par toutes ses inventions créées (rappelons-le également) par l’Homme ? À réfléchir, au coeur même de notre littérature…

 La semaine prochaine : Nous effecturons un retour aux sources avec, cette fois, le Survivant! Je vous laisse deviner de qui il s’agit !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s