Les collaboratrices

Nos collaboratrices


 Karina Latendresse Gazaille

ef96a6_7427eec6b7df4974b91d80621984d685.jpg_srz_187_184_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

Avoir une bibliothèque de plus en plus grosse est l’un des projets de vie de Karina. Apprendre et avoir plusieurs perceptions le sont également. Après avoir fait une technique en travail social au Cégep du Vieux-Montréal et travaillé quelques années dans des organismes communautaires (ce qu’elle continue de faire avec joie), elle poursuit ses études en faisant un certificat en études féministes à UQÀM. La littérature lui permet donc de voyager et d’avoir d’autres lunettes sur le monde.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Alexandra Girard 

NouvellePhoto-AlexandraGAnxieuse à temps plein et insomniaque à temps partiel, Alexandra se nourrit à grands coups de mots, de phrases et de livres qui font rêver. L’écriture lui a toujours servi d’exutoire avec lequel elle pouvait coucher sur papier ses folies et ses nombreux tourments. Elle adore tout particulièrement se perdre dans les couloirs infinis des bibliothèques, mais également dans les corridors de l’Université de Montréal où elle fait un baccalauréat en Littérature comparée et cinéma. Elle se passionne pour les films cultes, les traversées autour du globe, les arts, la musique, la photographie, bref, elle s’intéresse à tout et veut tout savoir! Son but ultime : vaincre ses peurs et aller à la conquête du bonheur!

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Fanie Demeule

IMG_6342Fanie est étudiante au 3e cycle en Études littéraires à l’UQÀM, où elle prépare avec fébrilité son examen doctoral. Enfant, elle avait tendance à se battre avec les ti-gars dans la cour d’école, ce qui explique pourquoi sa thèse porte sur les figures de guerrières des productions de culture populaire contemporaine. Si Fanie est elle-même guerrière, son arc comporte plusieurs cordes; en plus de faire partie de l’équipe des joyeuses fileuses, elle collabore à l’émission radiophonique Les herbes folles (CISM), à la revue Pop-en-stock, ainsi qu’au magazine Spirale. Dans son carquois, on trouve un tapis de yoga élimé, un casque de vélo mal ajusté, trop de livres, un carnet humide, un coquillage, qui chante le large, une odeur de bananes bien mûres, et une pincée de cannelle – son arme secrète ultime contre les jours moroses. Féminisme, environnementalisme et végétalisme sont ses chevaux de batailles quotidiens..

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Florence Morin

10606195_10152671506029861_1207197680940213901_n

Montréalaise depuis peu, la Gaspésienne en elle a finalement su percer le mystère des transports en commun… d’autant plus que le métro et l’autobus sont des endroits privilégiés pour la lecture. Lectrice assidue peu importe le lieu, lorsqu’elle part en voyage, son sac à dos se voit allégé de fournitures afin qu’une dizaine de livres puisse la suivre partout où elle va (anyway, c’est qui qui a dit que la crème solaire était utile… pfff). Si tout se passe comme prévu et qu’elle réussit à contenir sa bougeotte pour un moment, elle devrait être bachelière en études littéraires à l’UQÀM à la fin de l’automne prochain… mais elle dit avouer que Yulair lui complique la tâche. D’ici-là, ses principales occupations seront d’aimer ses chats, cuisiner pour son entourage, réussir à se tenir en équilibre sur sa tête et compléter la mission ardue de tricoter un châle.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Raphaëlle B. Adam

dsc_0918_web

Auteure, agente de communication dans un centre culturel, maître en création littéraire et blogueuse, Raphaëlle explore diverses facettes du milieu du livre à travers sa passion intarissable pour les mots et les histoires. Elle mène d’ailleurs de front une multitude de projets variés, au cœur desquels l’écriture se trouve toujours au premier plan. Dans ses créations, elle a un petit faible pour les littératures de l’imaginaire (fantasy, fantastique, épouvante, suspense), mais côté lecture, elle dévore un peu de tout, vraiment. En fait, elle n’accorde pas réellement d’importance à la notoriété des auteurs ou aux genres qu’ils pratiquent ; ce qui compte pour elle, c’est d’abord et avant tout de découvrir leurs univers, pour ensuite partager ses trouvailles avec les autres. Son but en tant que lectrice? Être émue, bouleversée, émerveillée, éjectée hors de sa zone de confort. Son but en tant qu’auteure? Tenter de transmettre aux lecteurs toutes ces émotions vives et brutes qui, à ses yeux, font de la littérature une aventure sans âge et sans frontières. »

Pour lire ses articles, c’est ICI. 


Caroline Matte

image1Caroline est une petite blondinette avec le cœur sur la main. Elle croit que rien n’arrive pour rien dans la vie et que ce qui l’a emmenée sur le fil rouge, c’est le destin. Elle croit aussi qu’elle est une vieille âme et elle en parle un peu trop souvent. Au premier abord, elle peut avoir l’air un peu superficielle avec sa longue chevelure blonde et ses grands yeux bleus, mais c’est bien mal la connaître. Elle a certes un petit côté princesse, mais elle n’a pas peur de se salir les mains. Adepte de bonnes bouteilles de vin, des 5 à 7 et des bons restos, on peut facilement la rencontrer dans les nouveaux endroits branchés puisqu’elle est abonnée à tous les blogues gastronomiques, de lifestyle et de découvertes culinaires. On dit qu’elle est un petit soleil partout où elle passe et que son énergie est contagieuse. Elle espère apporter au blogue un brin de légèreté et partager sa passion pour la lecture de romans et de livres de psycho pop/développement de soi (son pêché mignon!).!

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Gabrielle Doré

314567_10150274100280896_148034032_n

Gabrielle se caractérise par l’utilisation abusive de mots-clés (ou « hashtags ») et par son amour du bacon. Elle est le genre de personne qui ne s’arrête jamais : entre sa pile de 57 bouquins et ses 46 cours de sports, elle progresse, lentement, mais sûrement, dans sa maîtrise en études littéraires à l’UQÀM. Elle pourra vous faire part de ses illuminations avec un brin de sérieux parce qu’à travers sa nature « funny » et ses fortes inclinations compulsives, elle tente de trouver un sens à la vie à travers les mots.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Louba-Christina Michel

Louba-Christina MichelLouba-Christina Michel est une passionnée. Elle écrit depuis qu’elle sait comment faire et même avant, dans une sorte d’hiéroglyphes inventés. Et dessine depuis plus longtemps encore, elle a dû naître avec un crayon dans la main. Elle est transportée par tout ce qui touche à la culture et dépense tout son argent pour des livres et des disques (hey oui!). Elle prend beaucoup trop de photos de son quotidien, depuis longtemps. Des centaines de films utilisés attendent d’être développés dans des petites boîtes fleuries. Sa vie tourne autour de ses grandes émotions, de ses bouquins, de l’écriture, de l’art, du café et maintenant de sa chatonne princesse Sofia. Après une dizaine d’années d’errance scolaire et de crises existentielles, entre plusieurs villes du Québec, elle est retournée dans son coin de pays pour reprendre son souffle. Elle travaille présentement à un roman et à une série de tableaux.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Marika Guilbeault-Brissette 

IMG_1746Mais qu’importe l’éternité de la damnation à qui a trouvé dans une seconde l’infini de la jouissance?» (Charles Baudelaire, Le Spleen de Pars) Les vers de Baudelaire auront été la source de son épanouissement en tant que bizarroïde de ce monde. La poésie, Marika la vit au quotidien à travers tous les petits plaisirs qui s’offrent à elle. Une grimace partagée avec une fillette dans le métro, la fabrication d’un cerf-volant dans un atelier strictement réservé aux enfants, un musicien de rue interprétant une chanson qui l’avait particulièrement émue par le passé, lui suffisent pour barbouiller le papier des ses pensées les plus intimes. Chaque jour est une nouvelle épopée pour la jeune padawan qu’elle est. Entre deux lectures au parc du coin, un concert au Métropolis et une soirée au Cinéma du Parc pour voir le dernier Wes Anderson, elle est une petite chose pleines d’idées et de tatouages, qui se déplace rapidement en longboard à travers les ruelles de Montréal. Malgré ses airs de gamine, elle se passionne pour la laideur humaine. Elle est à la recherche de la beauté dans tout ce qu’il y a de plus hideux. Elle se joint au Fil Rouge afin de vous plonger dans son univers qui passe des leçons de Star Wars aux crayons de Miron en faisant un détour par la voix rauque de Tom Waits et le petit dernier des Coen. Derrière son écran, elle vous prépare son prochain jet, accompagnée de son grand félin roux, d’une dizaine de romans sur les genoux et d’un trop plein de culture à répandre.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Roxanne Kègle Demers

1797344_10153562228039256_286607351850930328_nDepuis toujours passionnée des arts visuels, de la musique, du cinéma, de la littérature ainsi que de l’impact socio-culturel des ceux-ci, Roxanne est d’abord et avant tout amoureuse de la langue française. Curieuse d’apprendre différentes langues étrangères, sa langue maternelle sera toujours la musique qui fera chavirer son coeur. Issue d’une génération où l’importance d’un bon français écrit semble en déclin, Roxanne est plus que reconnaissante à l’endroit de sa maman qui lui a bien fait apprendre ses leçon à la petite école et, surtout, lui a transmis sa passion pour la lecture et les mots. Roxanne est également une inconditionnelle crazy cat lady.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Andréanne Lauzon
AndréanneAndréanne a toujours été décrite par sa mère comme étant quelqu’un d’intense. Elle, se considère plutôt comme une passionnée. Passionnée des livres, les premiers amours de sa vie. Les trompeurs de solitude, les créateurs de grandes espérances, les générateurs de grandes tristesses, aussi. Passionnée des voyages, des horizons infinis, des rencontres dans toutes les langues. Des chocs, des déséquilibres qui surviennent au cœur des autres continents, comme au sein de sa propre ville. Passionnée de l’enseignement, de la culture qu’elle arrive à transmettre aux esprits qui s’ouvrent, des rires qu’elle crée, des grandes illuminations qui éclairent les regards de ses petits élèves. Passionnée de la vie et de sa beauté, de son incroyable grandeur et de son incomparable cruauté. Passionnée.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Marion Gingras-Gagné

MarionDécidément, Marion est une fille occupée. Si elle ne se trouve pas le nez devant son ordinateur quelque part à l’UQAM, concentrée sur son projet de maîtrise, on peut la trouver dans le rayon des albums jeunesses de la bibliothèque, au centre sportif où elle s’entraîne régulièrement à la course, à l’épicerie bio près de chez elle où elle s’approvisionne en fruits et en produits santé, en train d’écrire une nouvelle pour son blogue, chez ses bonnes amies à rigoler, dans sa chambre à pianoter sur son piano ou à rêvasser de futurs projets de voyage. Hyper-disciplinée et perfectionniste, cette passionnée de littérature ne se verrait pas vivre sans Harry Potter, les carnets de notes, la nature automnale et le gâteau au chocolat. Si vous êtes chanceux, vous la verrez sans doute passer, mais dépêchez-vous, car elle marche très vite!

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Rosemarie Savignac 

RosemarieRosemarie n’aime pas se décrire. Elle a le statut d’étudiante en littérature en rédaction, de travailleuse de la fonction publique à temps partiel et de crazy cat lady à temps plein. Elle aime lire et écrire depuis sa plus tendre enfance : son premier récit concernait d’ailleurs un chat perdu, une tragi-comédie. Ses plus grandes ambitions sont d’apprendre à (bien) coudre, de connaître l’horoscope chinois et de savoir nager le papillon.

Pour lire ses articles, c’est ICI.

 


Alexandra Truchot 
unnamed
Un baccalauréat en lettres modernes en poche mais travaillant dans le domaine des communications, Alexandra est passionnée de Zola et en a lu l’œuvre complète, mais aime tout autant les écrivains contemporains. Elle a d’ailleurs encore du mal à se remettre de sa rencontre récente avec Dany Laferrière. Elle lit avant tout pour rêver, pour comprendre une autre époque et pour se dépayser. Elle est particulièrement reconnaissante du travail des traducteurs, qui lui a permis de découvrir des contrées inconnues. Cela lui a donné rapidement la piqûre du voyage. Deux à trois fois par an minimum, elle part en sac à dos; parfois pour un long weekend, souvent pour près d’un mois et se sent l’héroïne d’un roman. Sans être marginale, elle tente de vivre pleinement sa vie en fuyant la routine et en remettant en question constamment ce qui semble pourtant acquis et normal par les autres. Et la littérature est le meilleur vecteur de cette remise en question. Elle tient un blogue fictionnel : Mélodie, une jeune citadine dérangée, court plusieurs fois par semaine, bois du thé vert toute la journée et ne sort jamais sans musique dans les oreilles.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Stéphanie Pronovost

StéphanieUn vent de nostalgie lui souffle parfois dessus, lui faisant revivre ses journées d’enfance passées avec un J’aime lire sous les yeux ou à manier son pousse-mine à composer des chansonnettes pour sa grand-mère Bernadette. Aujourd’hui bien campée dans la vie d’adulte sans trop l’être, lire et écrire sont restés pour elle synonymes de plaisir. Stéphanie a pris le chemin des sciences (elle est infirmière clinicienne) après un passage fort apprécié dans le domaine des arts & lettres. Depuis la fin de son récent bacc. du côté pragmatique, elle est ravie de (re)vivre enfin en lisant et écrivant ce qui lui plaît. Elle a un fort penchant pour le québécois contemporain, poésie ou romans, des essais ou encore pour son précieux guide des médicaments. Elle aime beaucoup voyager, le yoga, prendre des photos pas toujours réussies, cuisiner végé, le vieux punk, le classique et le sens du mot liberté.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Laurence Lacroix

Laurence« Je crois que s’il y a autant d’opinions que de têtes, il y a aussi autant de façons d’aimer qu’il y a de cœurs. » (Anna Karénine, Tolstoï) Je suis une optimiste de la vie, je crois que tout arrive pour une raison et que le meilleur est toujours à venir. Étudiante en écriture de scenario et création littéraire à l’Université de Montréal, les livres ont toujours fait partie de ma vie. Je suis une amoureuse de la nature, lire au sommet d’une montagne est un idéal pour moi, autant que relaxer dans mon bain un bouquin à la main. Mon programme d’étude m’encourage à me surpasser et me fixer des objectifs, comme celui d’écrire un roman avant mes 25 ans. Le cinéma est également une passion pour moi, me réjouissant sans cesse de films de la nouvelle vague française. Mes deux passions sont donc en parfaite symbiose pour une amoureuse de l’art comme moi.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Marie-Hélène Racine
905878_10203893951722986_5210152154298595147_o

C’est maintenant vingt et un hivers que Marie-Hélène a vu passer et c’est toujours avec son cœur d’automne qu’elle les affronte. Elle en est à sa deuxième année au baccalauréat en Études littéraires à l’UQÀM. Elle aurait très bien pu faire son BACC en cinéma, puisqu’elle adore tout ce qui entoure ce milieu, mais elle a préféré se concentrer sur son doux amour de toujours : la littérature. Très heureuse dans son 4 ½ Hochelaguien, entourée de son amoureux Anthony et de son chat Cyrano (ou Bébé, pour les intimes), elle s’occupe en cuisinant tout en buvant du vin (ou du scotch! Et fumé, s’il-vous-plaît), ou bien en lisant un peu n’importe quoi. Les mots de Plath et de Ducharme restent ceux qui ont le plus bercé son imaginaire et c’est dans la poésie et les romans graphiques qu’elle savoure le plus son expérience littéraire. Féministe, elle apprécie énormément la maison d’édition Remue-Ménage pour ses œuvres puissantes et conscientisées. Instable, elle cherche toujours à mettre un pied à terre, mais sa tête reste constamment dans les nuages.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Kim DL

received_10153144110781534Kim se contente de peu mais de beaucoup de livres. Elle se passionne pour les mots; les laids autant que les beaux. La lecture est son activité favorite depuis qu’elle a lu Martine à la foire. Bien qu’elle aime diversifier ses lectures, elle a un penchant pour les romans québécois et les romans qui parlent de gens qui lisent des romans. Elle aime aussi les arts visuels, les visites au musée, le café, le chocolat, son gecko nommé Toytoy en l’honneur d’un panda et sa tortue nommée Vicky en l’honneur d’une Vicky. Grande anxieuse aimant relever des défis en surpassant la peur d’avoir peur, elle aspire à une vie sereine. En plus d’être collaboratrice chez Le fil rouge, elle travaille en tant qu’éducatrice spécialisée dans une garderie, animatrice dans un centre de loisirs et tutrice en alphabétisation au Y des femmes de Montréal. Entre ses engagements et ses lectures, on peut la croiser au gym, dans un cours de bodypump, focussant sur la position de ses genoux. On la décrit comme une fille rêveuse, empathique et créative.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Marie-Laurence Boulet

c2e5919cc7dcd41c0dbe3c2e7c934382Amoureuse de la littérature depuis qu’elle est haute comme trois pommes, Marie-Laurence se décrit comme une grande passionnée des mots et de leurs impacts sur la société. Comédienne à temps plein, cinéphile et musicienne à temps partiel, elle ne sort jamais de chez elle sans être accompagnée d’un livre. Elle est chroniqueuse au sein de l’équipe des Herbes folles, l’émission littéraire de CISM 89,3 FM.  Elle partage sa vie entre son ardent désir d’écrire, son amour pour le jeu, ses combats constants pour ne pas repartir en voyage, la politique (parfois elle s’emporte même), George Gershwin et le café, beaucoup de café.

Pour lire ses articles, c’est juste ICI.


Clara Lagacé

img_4336Clara Lagacé écrit le tumulte de ses pensées en vers et raconte les lectures qui lui font du bien en prose. Elle a publié des poèmes dans les magazines Room, Scrivener et La Bonante. Étudiante en littérature de langue française, Clara rêve de justice sociale et de voyage dans ses temps libres. Ses mots préférés sont démesure et aventure. Elle aime beaucoup la sonorité « ure » dans le fond.

Pour lire ses articles, c’est juste ICI.


Raphaëlle Mirandette
unnamed-3
Une « touche-à-tout » qui a trouvé dans la littérature un espace réconfortant, où tout est possible! J’aime beaucoup la nouvelle littérature québécoise (poésie, récits, romans) et les classiques européens. Je collectionne les bandes-dessinées et les magnifiques livres de cuisine! J’étudie au D.E.S.S en édition et mon sac à dos est toujours bourré de livres! Always be ready, we never know!

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Camille Beauchamp
img_0098
Pour moi, la vie est un constant apprentissage. Chaque jour est une nouvelle occasion de faire une découverte, autant sur le monde qui nous entoure que sur soi-même. Il faut aborder chaque moment sans attente ni jugement, pour se laisser toucher par plein de petits bonheurs. En plus de lire et écrire, je suis une grande fan de films d’animation, avec une admiration particulière pour le stop-motion. J’aime voyager, autant physiquement que par le contenu de mon assiette! Toujours partante pour tester un nouveau restaurant! Je suis également maman à temps plein d’un petit chien d’un an et demi, et étudiante en animation et recherche culturelles.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Karine Ruest-Pilote
unnamed-2
Si elle pouvait avoir une deuxième vie, Karine serait sûrement libraire ou professeure de littérature. Lectrice assidue, elle prend plaisir à échanger sur ses lectures et, dans son entourage, elle est souvent celle que l’on consulte pour avoir des suggestions de lectures. Elle aime savoir que ses livres continuent à vivre entre les mains d’autres personnes. À défaut d’avoir cette deuxième vie, en dehors de son travail d’avocate, elle consacre une grande partie de son temps à la culture. Elle adore que sa vie soit agrémentée par des pièces de théâtres, des spectacles de musique, des visites dans les musées et surtout par de nouvelles découvertes littéraires. Il n’est pas rare de la voir flâner dans les librairies de Québec à la recherche de la perle rare. Ses goûts littéraires sont assez diversifiés, mais, préoccupée par le sort du monde et passionnée par la politique, l’histoire et les voyages, elle a un penchant pour les essais ainsi que les romans qui touchent à des enjeux sociaux ou qui révèlent un contexte historique.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Amélie Panneton

Processed with VSCO with a5 preset

Amélie travaille dans un milieu où on ne jase pas beaucoup littérature. Elle lit en amatrice, de façon éparpillée et enthousiaste. Elle écrit des affaires ; elle en tricote d’autres. Elle se fait souvent demander si elle est parente avec les déménageurs. (Non.) Elle a grandi au Nouveau- Brunswick et vit maintenant à Montréal.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


 

Roxane Nadeau

4Survoltée du bénévolat, Roxane Nadeau siège sur le conseil d’administration des éditions de La Tournure, en plus d’être trésorière pour La Réclame (le groupe LGBT+ de l’UQAM qu’elle a cofondé) et de faire de la rédaction / révision pour le blogue de La Recrue destiné aux premières oeuvres d’auteur.e.s du Québec. Néanmoins, c’est sa maîtrise en création littéraire qui occupe le plus clair de son temps, celle-ci porte sur la ruralité et les minorités sexuelles dans la culture populaire. Dans chacune de ses implications, elle tente de mettre de l’avant le travail des femmes trans, qu’elle considère comme trop talentueuses pour qu’on se prive collectivement de leurs voix.


Pour lire ses articles, c’est ICI.



Vanessa Coutu
14483811_10155395807642818_751902170_n
Vanessa est prof de littérature dans un p’tit cégep de région.  Ce qui l’épanouie, c’est d’être près d’une bibliothèque où les tablettes “rondissent” sous le poids de ses lectures, d’une table de chevet trop encombrée, d’une grosse douillette de loup avec un café et un signet qui a vu défiler les années. Vanessa en mange matin, midi, soir, entre amies, entourée d’étudiants, seule ou au club littéraire de son village. Toutefois, elle considère qu’il ne faut jamais forcer la lecture et qu’un livre se doit d’être lu au moment opportun. Elle comble le tout de cinéma, de séries télévisées (avec un faible pour celles américaines), de sports et de son chien Mika (une labrador noire trop énergique, mais juste bien colleuse quand c’est le temps). Et oui, elle a bel et bien 384 livres dans sa liste de souhaits Renaud-Bray et ça n’inclut pas ceux de sa PAL.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Marie-Lou Beaudin

marieloubeaudin

Marie-Lou est étudiante en journalisme à l’Université de Montréal. Dans son autre vie, elle est enseignante en biologie au cégep de Gaspé. À quelque part entre ces deux mondes, il y a son amour pour la musique, le cinéma et la littérature.

Elle aime les livres qui la bouleversent, la troublent ou la dérangent. Ceux qu’elle laisse derrière elle au matin, sur la table de chevet, mais dont les personnages la hantent jusqu’à ce qu’elle retourne au lit. C’est souvent ce qui lui arrive lorsqu’elle se plonge dans l’univers de Marie-Sissi Labrèche, d’Anne Hébert ou de David Goudreault.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Victoria Lambert
286943_4824258777350_269578790_o
J’aime penser que je suis encore trop jeune pour être capable de bien définir qui je suis. Toutefois, je peux dire que je suis une personne assez solitaire qui a un très grand coeur. J’aime lire depuis que j’ai appris à le faire et je ne pense pas connaître un jour un quotidien sans livres. Mes livres préférés sont «L’attrape-coeurs» et «La cloche de détresse». Après deux ans de Cégep, je poursuis des études en Littérature à l’Université Laval. Je ne sais aucunement ce que je veux faire plus tard, mais j’ose espérer que mon chemin se tracera doucement sans trop d’embûches. Je finirai bien par trouver ma place un jour!

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Émilie Ratté

unnamedÉtudiante en psychoéducation, Émilie aime prendre soin des autres et leur venir en aide. Elle aime le chai latté, les journées d’automne ensoleillées et les chansons du groupe Radiohead. Elle aime passer son temps à lire et écrire et a débuté le ukulélé récemment. Émilie se décrit comme une fille plutôt discrète qui est souvent perdue dans ses pensées.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Léonie Signori
unnamed-1
Rat de bibliothèque, gourmande des mots, Léonie a longtemps eu plusieurs cartes de bibliothèque dans son portefeuille parce qu’elle n’avait le droit qu’à 3 livres et 1 bande dessinée par location/biblio. Cette insuffisance lui a donné une soif de lecture inouïe qui, à ce jour, n’est toujours pas assouvie.

Profondément curieuse et philanthrope, Léonie cultive une passion pour l’art culinaire et les arts de la scène, plus particulièrement le théâtre et l’humour. Éternelle voyageuse, elle vit présentement en Nouvelle-Zélande après avoir complété ses études en Communications, relations humaines. Elle est fascinée par la poésie des vêtements qui pendouillent sur une corde à linge et par la violence des orages qui déchirent le ciel.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Anne-Marie Shink
img_9510
Anne-Marie vient tout juste de terminer une maîtrise en sociologie et elle prépare un doctorat dans le même domaine. Elle se spécialise en sociologie de la littérature parce qu’elle est convaincue que les livres sont bien plus qu’un tas de feuilles reliées ensemble, plus qu’un divertissement, elle pense qu’ils sont les témoins d’une époque et des guides pour leurs lecteurs. Anne-Marie a toujours un livre avec elle, juste au cas, on ne sait jamais à quel moment on aura besoin du secours de la littérature. Elle aurait voulu être BFF avec Jane Austen.

 

Pour lire ses articles, c’est ICI.



Audrey Desrosiers

1891208_750285714983779_400715397_nAudrey Desrosiers allie la musique, la danse, le théâtre, les performances, les arts visuels, les installations photos et les essaies littéraires. Un même sujet de recherche, plusieurs langages utilisés. Elle propose une réflexion sur la dématérialisation des limites personnelles, le corps et ses représentations, la distanciation du Soi et des territoires communs entre ceux-ci. Comment entrer réellement en collision avec soi, avec l’Autre. Elle est surtout, une lectrice passionnée et désobéissante depuis son plus jeune âge. Elle apprécie les lectures d’horizons parfois moins fréquentés. Hypersensible et exubérante, elle reçoit les mots avec son corps puis apprécie transmettre le tout avec des images bien à elle !

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Laurence Barrette

10636065_10204927791617137_6388491725532718870_nTout comme une certaine Rory Gilmore, le monde de Laurence est composé de deux univers distincts. Le premier, composé de livres, lui a permis de parcourir les rues sombres et enneigées d’Amsterdam aux côtés de Théodore Decker, franchir à de multiples reprises le sentier inquiétant menant au manoir des Rochester, pleurer la triste fin d’Emma Bovary, redécouvrir la douceur de l’enfance auprès des maladresses et vilains tours de Sophie, rire des plaisanteries historiques issues des bandes dessinées de Kate Beaton et enfin plonger dans la profondeur des mots d’Annie Ernaux. Et sinon ? Quand Laurence ne lis pas, celle-ci parcours tout de même les bibliothèques en quête de l’endroit parfait pour étudier (par ailleurs elle complète un baccalauréat à l’Université de Montréal), passe d’agréables moments dans de charmants cafés montréalais, accompagnée de ses amies, se repasse encore et encore les mélodies de Chopin et Tchaïkovski, décore son chez soi de jolis bouquets de fleurs et passe des soirées tranquilles à regarder des séries historiques sur des chaînes télévisées britanniques.

Pour lire ses articles, c’est ICI.


Marie-Charlotte Aubin
photo_mcaubinMarie-Charlotte Aubin a pour activité principale de boire énormément de café. Elle aime faire des bulles, effectuer des pirouettes impressionnantes et voler des billes. Trouvant toujours une occasion pour parler des dinosaures, elle aime tisser des histoires dans les yeux des enfants et jouer avec des figurines. Elle a un parcours artistique et professionnel diversifié, partageant ses passions et métiers entre la littérature (spécialisation en littérature enfantine), l’écriture et la production cinématographique (directrice de casting). Libraire spécialisée en littérature pour la jeunesse et chroniqueuse jeunesse depuis près de dix ans, elle cumule de l’expérience autant comme gestionnaire et responsable de secteur jeunesse, chroniqueuse littéraire jeunesse, conférencière & conseillère éditoriale. Elle est très emballée de partager découvertes & coups de coeur en littérature pour la jeunesse avec l’équipe Le fil rouge ! En plus de posséder des connaissances très pointues mais complètement inutiles sur les dinosaures, elle est récipiendaire du Prix Piché de la poésie de l’Université du Québec à Trois- Rivières (remis dans le cadre du Festival International de poésie à Trois-Rivières en 2010). Son plus grand drame : qu’il y ait seulement 24h dans une journée.
(Crédit photographique : Eva-Maude TC)

Pour lire ses articles, c’est ici.


Ariane Gagnon
unnamed«Si Ariane était un personnage de bande dessinée, elle aurait probablement un livre dans une main et une immense tasse de café noir dans l’autre ainsi que d’énormes yeux…et elle ferait possiblement de nombreux jeux de mots louches. Quand elle était toute petite, son jeu préféré consistait à faire semblant de lire (préférablement à haute voix dans une bibliothèque publique sous le regard ahuri des autres gens). Maintenant qu’elle est à peu près grande, le jeu préféré d’Ariane est de lire pour-de-vrai, et son endroit préféré au monde reste la bibliothèque publique. »

Pour lire ses articles, c’est ici.


Megan Deslongchamps

img_5371Étudiante en Arts, lettres et communication option littérature et création, je suis une réelle passionnée de tout ce qui touche au vaste univers littéraire. Des mots, j’en mange (j’en écris aussi!). Grande stressée, les idées carburent constamment dans ma tête, les projets affluent, bref ce sont les livres qui m’offrent un moment de répit. » lettres et communication option littérature et création, je suis une réelle passionnée de tout ce qui touche au vaste univers littéraire. Des mots, j’en mange (j’en écris aussi!). Grande stressée, les idées carburent constamment dans ma tête, les projets affluent, bref ce sont les livres qui m’offrent un moment de répit.

Pour lire ses articles, c’est ici.


Nathalie Slupik

Née sur la Lune, Nathalie a toujours l’esprit dans l’espace, entre deux galaxies. Étudiante au baccalauréat en littérature française à l’UdeM, elle vit une grande histoire d’amour avec les mots depuis qu’elle est en âge de savoir les reconnaître. Elle entretient depuis tout aussi longtemps le souhait de vivre de ses publications et de s’impliquer dans le domaine de l’édition. Féministe, elle est toujours à l’affut d’une nouvelle écrivaine à découvrir, et de qui s’inspirer. Entre ses nombreux projets d’écriture, Nathalie espère un jour vaincre son anxiété pour voler de ses grandes ailes qui se cachent quelque part.

Pour lire ses articles, c’est ici.

EnregistrerEnregistrer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s