Mois : décembre 2015

Retour sur une année complètement québécoise

En janvier 2015, Le Fil rouge s’était lancé un défi : encourager les québécois-e-s à lire des livres venant de la belle province ! Pour cela, nous avons créé l’événement «En 2015, je lis un livre québécois». À chaque mois on présentait un sondage sur le groupe et on vous demandait de voter pour la lecture du mois. Certaines lectures furent de vraies découvertes et d’autres, des déceptions. Voici un compte rendu de ce que Martine a pensé de ses lectures : Je suis extrêmement heureuse d’avoir créé, à l’aide de Karina et de Marjorie, ce défi littéraire parce que je pense humblement que nous avons motivé quelques personnes à lire plus de livres québécois. À ce jour, plus de 480 personnes se sont jointes au groupe Facebook Un livre québécois par mois, quoique bien discrètes, j’espère que chacune a su découvrir et apprécier les lectures proposées. De mon côté, je dois avouer qu’avant ce défi, j’étais étudiante en littérature et que très rarement je me laissais tenter par une œuvre contemporaine, j’avais lu quelques titres bien …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 31 : Débute ton propre petit pot du bonheur

  L’année dernière, notre collaboratrice Marika Bellavance a écrit un super article, Mon petit pot du bonheur. J’ai vraiment trouvé que c’était une magnifique idée. Je ne sais pas pour vous, mais j’essaie vraiment, quotidiennement, de trouver deux-trois petites choses qui m’ont fait sourire, parce que j’ai la fâcheuse habitude de me coucher en repensant aux moments moins glorieux de ma journée. Mais tous les jours sans exception, il se passe quelque chose qui mérite d’être apprécié. Ça peut être gros comme le jour où vous avez pris l’avion pour visiter le pays de vos rêves, mais ça peut aussi être tout simplement un sourire suscité par votre chien/chat. C’est dans ces petits moments-là que se trouvent toute l’essence du bonheur et de cette force intérieure de voir le bon côté des choses. Donc, peut-être que vous allez avoir de la difficulté si vous êtes comme moi à être constante dans l’écriture des petits papiers, mais allez-y quand bon vous semble, au fil des 365 jours, je vous garantie que le 31 décembre 2016, vous allez sourire en …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 30 : Faire la liste de vos buts pour 2016

On ne peut pas faire un défi en passant outre les résolutions, les buts, les objectifs, peu importe comment vous voulez les appeler. Aujourd’hui, en cette avant dernière journée du #défibouquinerie, je vous propose donc de réfléchir quelques instants à l’année à venir. Que vous soyez ou non du genre à prendre des résolutions, je crois qu’il n’y a rien de mal à se donner des buts à accomplir et des objectifs à atteindre, sans toutefois en faire le point focal de votre année. Que ce soit dans votre vie professionnelle, votre vie personnelle ou vos grands projets, je vous invite à prendre quelques instants pour vous demander ce qui, en 2016, vous ferait avancer un peu plus loin, un peu plus près de vos objectifs.

Jeanne Moreau a le sourire à l’envers

Jeanne Moreau a le sourire à l’envers est le deuxième roman de Simon Boulerice que je lis. Le premier était Javotte, qui avait été une des lectures de notre défi littéraire. Dans les deux cas, j’ai reconnu l’écriture de Boulerice et sa manière qui semble si naturelle de faire parler des jeunes adolescents. La narration, comme les dialogues, dans ces deux bouquins m’ont semblé extrêmement réalistes. Dans Jeanne Moreau a le sourire à l’envers, on fait la rencontre de Léon, un jeune garçon bien ordinaire. Il a un frère, Antoine, et deux parents bien conventionnels. Son drame d’ado est qu’il fait beaucoup de pellicules et que cela le complexe.  Il trouve sa vie un peu ennuyante. Heureusement, il y a Léonie avec qui il échange des lettres. Léonie est belle, drôle et semble avoir une vie des plus extravagantes : sa mère était voleuse de banque en France et son père médecin humanitaire en Afrique, rien de moins. Dans ses missives, elle abuse des points d’exclamation! Léon s’attache beaucoup à ces lettres et devient de plus …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 29 : Faire la liste des cinq choses qui vous rendent le plus fière de vous dans la dernière année

Aujourd’hui est venu le moment du défi ou vous faites ce que toute bonne fin d’année apporte ; un bilan. Le bilan des cinq trucs qui vous ont rendue la plus fière dans la dernière année. Ça permet de remettre l’année en perspective, de réaliser nos bons coups et de voir comment tout évolue, comment on peut avancer en l’espace d’une année. Que ça ait rapport ou non avec les livres, c’est le moment de se faire un bon café, de prendre son cahier et de réfléchir aux 363 jours qui viennent de passer. Au moment où j’écris ce défi, il reste un mois avant la fin de l’année, alors je triche un peu, mais j’ai tout de même le goût de me lancer l’exercice, peut-être même que mes réponses changeront d’ici 2016. Avoir fini mon bac en littérature. Tous les avancements et le travail mis sur le blogue. Les décisions que j’ai prises durant l’année. Habiter seule (même si ce ne fût pas longtemps, dû à des circonstances un peu hors de mon contrôle) Je me …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 28 : Fais une liste de tous les livres que tu souhaites lire en 2016

C’est un classique, le phénomène des PAL (Piles-à-lire). Vous vous retrouvez toujours avec des dizaines de livres à lire sur votre table de chevet ou bibliothèque et bien évidemment, vous continuez d’en acheter. Je l’avoue, je suis un peu comme ça, même si à la fin je me sens dépassée par toutes ces lectures potentielles qui, chacune à leurs manière, m’attire et me plait. On peut facilement commencer à se sentir dépassé par tous cela. En tout cas, c’est mon cas. Voilà pourquoi je vous propose de prendre les choses en main pour 2016. Faites un ménage dans vos bibliothèques, pièces et tables pour y mettre de côté tous vos livres non lus. Ensuite, vous pouvez décider de vous faire une liste de ces bouquins que vous devez lire! Je ne me fais jamais une très grande liste, mais y inscrire une dizaine de livres me fait du bien. Je me souviens d’une année où j’avais écrit 25 livres à lire et c’était honnêtement beaucoup trop parce que toutes les semaines de nouveaux livres sont publiés …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 27 : Replonge dans un livre que tu aimais enfant

Une de mes résolutions de 2016 est liée à ce défi. Je veux davantage lire de la littérature jeunesse, alors préparez-vous à lire un peu plus d’articles à ce sujet ! La littérature jeunesse nous marque à tout jamais. Comme les émissions d’enfance qui viennent modeler la personne que l’on est, comme une génération entièrement, les livres jeunesse sont des éléments instructifs et fondateurs de chaque individu. Le nombre d’études qui pourraient témoigner du fait que de lire très jeune des contes ou des histoires permet une plus grande facilité avec la langue, la lecture et surtout, un amour très tôt des mots, de l’imaginaire et sans le savoir, de la littérature. Je pense aussi qu’en tant que parents (ce que je suis loin d’être), une des plus belles choses à enseigner à son enfant est l’amour de la lecture, parce que comme disait ma mère (et celle de Fanie !) nous ne sommes jamais seuls avec un livre, et cela est une des plus grandes leçons de ma vie. Voilà pourquoi, je vous encourage …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 26 : Fais la liste de tes cinq lectures les plus marquantes de 2015

Ce soir, prenez un moment pour relaxer et faire le point sur vos lectures de 2015. L’ultime réconfort pour moi c’est en buvant un thé ou parfois simplement un verre d’eau et de m’installer bien au chaud au creux du lit, un cahier et un crayon à la main. De cette manière, je suis capable de faire de l’introspection et de mettre de l’ordre dans mes idées et dans ma tête. Sur Le fil rouge, nous l’avons souvent écrit, l’écriture est un exutoire incontestable, peu dispendieux et extrêmement accessible. Louba-Christina nous a d’ailleurs parlé de son habitude d‘écrire tous les matins, quant à Marjorie, elle nous a expliqué les raisons pour lesquelles écrire dans son journal est bénéfique. Il y a quelques semaines, mon copain m’a demandé combien de livres j’avais lu en 2015, un peu excédé peut-être de voir tous ces titres qui défilent sur notre table de chevet! Et je n’ai pas su quoi répondre. Loin de moi l’idée de penser que le chiffre est important, mais je réalisais que j’avais un peu …

Nos nostalgies littéraires de Noël

Prenez un moment pour penser à ça, le temps des Fêtes de notre enfance, »quand on était jeunes », avec nos beaux suits de neige et nos robes à froufrous, photos argentiques à l’appui. Tsé, l’époque où on prenait soin de laisser des biscuits à Papa Noël et où la magie des Fêtes était boostée à son plein potentiel lorsqu’on mangeait en cachette les cannes suspendues dans le sapin. Une chose est sûre, dans ce temps-là, on a tous passé des heures devant Ciné-Cadeau. Ces lendemains de réveillons peuplés d’Astérix, de Tintin et de Kevin McCallister resteront gravés à jamais dans nos mémoires. Mais vous souvenez-vous des livres que vous lisiez ou qu’on vous lisait durant ces moments de grâce du congé scolaire? Quels sont les contes, les histoires hivernales qui ont marqué vos souvenirs des Fêtes d’autrefois? C’est avec un brin de nostalgie que quelques collabos du Fil rouge vous partagent leurs coups de cœur littéraires…qui sont peut-être aussi les vôtres! Pour Martine Latendresse Charron, il s’agit de L’arbre de joie d’Alain M. Bergeron. Ce petit …

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 25 : Offre un livre en cadeau

Joyeux Noël! Ce petit défi est simplement pour vous rappeler l’importance d’encourager l’industrie du livre québécois! Bien entendu, vous avez probablement acheté déjà tous les cadeaux de Noël de vos proches, mais vous pouvez tout de même prendre un livre de votre bibliothèque, y inscrire un petit mot et l’offrir à quelqu’un qui l’appréciera. Les défis du jour 15 et 16 où vous avez (peut-être) créé un emballage cadeau et un petit mot personnalisé sont donc reliés par celui d’aujourd’hui. Offrez-le ! Par la même occasion, partagez sur #Défibouquinerie sur Instagram les livres que vous avez offerts et peut-être, ceux que vous recevrez ?!