Mois : août 2014

5 livres pour s’initier à la pensée féministe

D’emblée, je tiens à le préciser, je ne suis pas une spécialiste de la pensée féministe. Je suis féministe, j’ai beaucoup lu sur le sujet, mais c’est tout. Je n’ai pas de certificat, encore moins de maîtrise en études féministes. Néanmoins, j’ai une passion pour les essais féministes, c’est donc quelques-unes de mes lectures préférées que je veux partager avec vous.  Il s’agit plus de lectures d’introduction qui permettent de mettre un pied dans la pensée féministe. Comme Marjorie le précisait dans cet article, le mot féministe est devenu à la mode. On confond de plus en plus féministe avec d’autres notions et on perd l’essence même de ce mot. Il suffit de penser au Tumblr I don’t need feminism où on peut lire des femmes dire que le féminisme n’est pas nécessaire, car elles aiment leurs copains! Comme si, être féministe, c’était de ne pas aimer les hommes! Quand je lis ce genre de chose, je dois avouer que je suis peinée de constater le manque d’éducation de tant de filles, en 2014. Ça m’exaspère. En …

Entrevue exclusive avec Marie-Sissi Labrèche

Lorsque nous avons mis sur pied notre projet, jamais, au grand jamais, nous ne pensions être en mesure de parler à de grands auteurs dès nos débuts. Pourtant, nous avons essayé… Et c’est avec grande surprise que Marie-Sissi Labrèche a répondu à notre appel ! C’est donc une Marie-Sissi Labrèche incroyablement sympathique et électrisante qui a accepté de donner une entrevue exclusive à l’équipe du Fil Rouge, lundi dernier. Ceux qui la connaissent (et qui nous connaissent) sauront à quel point cela a pu être un honneur pour notre équipe que d’avoir un lien direct avec une auteure d’aussi grand talent. Ceux qui ne la connaissent pas (encore) manquent quelque chose…Et il est grand temps pour eux de s’y mettre ! Lisez-la ! Et découvrez le talent de cette femme hallucinante ! Marie-Sissi Labrèche est une auteure québécoise née en 1969. Elle a écrit plusieurs romans qui valent plus que la peine d’être découverts, d’être lus et d’être relus.  Son écriture est crue, vraie et pleine d’émotions. Lire un de ces romans, c’est aussi se libérer complètement de certaines …

Introduction à la règle de Bechdel

Bechdel, ce nom vous sonne une cloche ? C’est peut-être bien parce que Martine vous a parlé de Alison Bechdel et de ses bandes dessinées Fun home et C’est toi ma maman, il y a de cela quelques jours. Cette fois-ci, c’est pour une autre raison que j’en parle : le test de Bechdel . C’est un test à saveur féministe qui a pour but de déterminer la présence et l’importance (de cette présence) des femmes dans les œuvres cinématographiques.

Vies à vie : un projet photographique qui capture les regards

Vies à vie : un projet photographique qui capture les regards À l’ère où le selfie est devenu la nouvelle manière de se prendre en photo (partout et tout le temps!) et où l’apparence prend le dessus sur le moment présent, il m’a fait plaisir de découvrir le projet photographique d’un couple pour qui la photo de l’autre permet de figer un moment, une perspective, un instant. En soi, la beauté de la photographie : capturer un moment. Il s’agit du projet « Vies à vie ». (Déjà, le titre, wow!) Au fil de leurs rencontres, de leurs voyages, de leur vie, le couple s’est pris en photo (autant l’un que l’autre), sans jamais dévoiler de visages. En mettant chacune de leurs photos côte à côte, une perspective immense apparait. Le point de vue de chacun face à une scène permet d’immortaliser le moment, le décor dans lequel le couple se trouvait à cet instant précis. Romantique comme je suis, je trouve que cette série photographique est magnifique tellement elle permet de figer un instant, juste à …

Fun home : un roman graphique à découvrir

J’ai découvert ce roman graphique dans le cadre de mon cours de bande dessinée lors de la dernière session. Je suis tombée complètement sous le charme ! Et je ne suis pas la seule : la presse, comme les lecteurs ont été presque unanimes, il s’agit d’une oeuvre unique en son genre et remarquable. L’auteure, Alison Bechdel, à qui on doit aussi la célèbre règle cinématographique de Bechdel (je ne vous en dis pas plus, Marjorie prépare un article à ce sujet pour mardi prochain !) réussit à merveille, dans ce premier roman graphique, à mêler l’autobiographique et la bande dessinée.

On oublie un livre quelque part

Chez Le Fil Rouge, on aime beaucoup s’impliquer dans tout ce qui concerne le milieu du livre au Québec. Dernièrement, nous avons participé à la journée « Le 12 août, j’achète un livre québécois. » et nous en avons grandement parlé. Il est vrai que la grande majorité des acheteurs de livres québécois du 12 août l’ont fait à cause de Monsieur Patrice Cazeault et de Madame Amélie Dubé, ces deux auteurs québécois qui ont décidé de créer cet événement. Puis, ils l’ont fait mûrir au point où des milliers de gens ont décidé d’embarquer avec eux et de poser le geste significatif d’acheter québécois.

Retour en classe : trois trucs pour mieux étudier

C’est bien beau acheter les plus beaux cahiers, avoir le plus merveilleux des agendas (comme ceux de Kate Spade), mais il faut aussi savoir être organisé dans ses notes et dans son étude. Ce sont souvent des outils, beaucoup plus difficiles à acquérir qu’un cahier de notes ou qu’un nouveau marqueur, dont on aurait besoin (et qui ne coutent rien !).

L’importance de la routine matinale

Je pense que la première chose que je me suis dite en prenant conscience du terme et de l’idée derrière la routine matinale a dû ressembler à un mélange entre « Ha non ! C’est quoi toute cette obsession avec la routine » et « personne n’a le temps pour ça le matin ». C’est en revenant sur ces deux affirmations que j’ai eu le goût de m’arrêter un peu et de me demander si j’avais, sans le savoir, une routine matinale. En fait, je crois que tout le monde a ses habitudes matinales, mais la différence réside dans le fait que ces habitudes ne nous aident pas toujours à commencer la journée du bon pied.