Littérature québécoise
Laisser un commentaire

Amblystome tome 1 – La Terre agonisante

J’ai déjà mentionné dans un article précédent que je ne jugerais plus un livre d’après sa couverture ; bien que ce soit vrai, je dois avouer que, malgré tout, je ne suis pas insensible au charme que dégage une couverture attrayante… et que cela peut encore me donner le petit coup de pouce nécessaire pour que je veuille en savoir plus sur le contenu d’une œuvre.

J’avais remarqué le tome 1 de cette série dès sa parution : l’esthétisme de l’illustration de couverture, peinture entremêlant futurisme et canons de beauté présents dans l’art classique, m’avait beaucoup plu. Le titre Amblystome, inscrit en grosses lettres blanches au milieu de l’image, avait piqué ma curiosité et je m’étais dit que je finirais bien par le lire, ce récit de science-fiction écrit par M.V Fontaine, pseudonyme d’un mystérieux auteur québécois.

J’ai fini par le faire… et je ne le regrette pas!

La première scène de cette série se déroule en 2053, où un groupe de scientifiques se rend au cœur des Rocheuses afin d’analyser le contenu d’une étrange voûte, que la fonte des glaciers a permis de révéler au grand jour. Se produit alors un Événement, qui provoque l’effondrement de la société, la disparition de l’électricité et entraîne d’importants bouleversements environnementaux. Le premier tome de la série Amblystome se déroule une centaine d’années après cet Événement, dans une société où les riches imposent leur tyrannie et où la majorité de la population vit dans un obscurantisme profond, priant la déesse Pandore, qui aurait peut-être ouvert la fameuse boîte et libéré tous les maux.

L’histoire suit plusieurs personnages en parallèle, mais principalement deux jeunes femmes habitant la cité d’Uthmer, Flora et Minéra. Flora, habitante démunie de la basse-ville, est une traqueuse d’objets issus de la période pré-Événement. Élevant seule son jeune frère Léo depuis l’assassinat de son père, un archiviste respecté, elle détient des documents manuscrits qui contiennent sans doute des réponses concernant l’Événement et ses causes. De son côté, Minéra, petite-fille du tyran de la cité, rêve de devenir une soignante afin de venir en aide aux castes les plus défavorisés. Autour d’elles gravitent de nombreux personnages, nobles, bandits, soldats ou érudits, dont les destins finiront par s’entremêler pour tendre vers un seul et même objectif : découvrir ce qui s’est réellement passé le jour de l’Événement.

Lorsque j’ai commencé le livre, je dois avouer que j’ai eu un moment d’incertitude quant à mon intérêt à poursuivre ma lecture ; l’écriture m’agaçait un peu avec sa propension à tout dire plutôt qu’à suggérer, j’avais l’impression de lire un roman destiné aux adolescents, mais traitant de sujets très durs, très adultes (les scènes de sexe et les séquences violentes sont nombreuses à travers le roman), ce qui jure un peu avec la plume, autrement riche et efficace, de l’auteur. Malgré tout, page après page, j’ai découvert un univers extrêmement bien défini, qui m’a donné envie d’en savoir plus!

Amblystome

Il faut le reconnaître, l’auteur sait comment construire un monde, le faire fonctionner de manière cohérente et y faire évoluer ses personnages avec brio. J’ai particulièrement aimé le fait que l’action se déroule sur le territoire de l’ancienne Amérique du Nord, et que de petits clins d’œil laissent sous-entendre que les ruines des anciennes villes sont toujours en place (par exemple, les personnages déchiffrent sur les cartes des inscriptions comme « Les Rhuses » pour Les Rocheuses, « Monral » pour Montréal, etc.) Aussi, M.V. Fontaine est parvenu à créer de nouvelles races crédibles (les néo-animaux), à instaurer un système monétaire propre à son univers (les habitants sont payés en litres d’eau) et, surtout, à montrer à quel point notre monde effectuerait une énorme régression si tous les acquis de la modernité se trouvaient anéantis.

Les personnages qui peuplent l’univers d’Amblystome sont nombreux, mais je dois avouer qu’ils ont tous un petit quelque chose qui m’intrigue ou m’amuse, ce qui fait en sorte que les différents changements de points de vue ne sont pas trop difficiles à encaisser (contrairement à des récits où l’on aime seulement, disons, deux ou trois personnages et où on s’ennuie d’eux lorsque la focalisation est mise sur d’autres!) J’ai apprécié la détermination de Minéra, prête à tout pour apporter du soutien aux miséreux ; la résilience et l’ingéniosité de Flora, qui trouve toujours de nouvelles façons de se tirer d’un mauvais pas ; le flou entourant Kerwick, le mystérieux homme mi-humain, mi-androïde, dont l’amnésie cache sans doute des réponses concernant l’Événement ; le caractère ambivalent et difficile à cerner de James Rozenski, un traqueur expérimenté dont l’antre est rempli d’œuvres d’art des siècles passés ; le sarcasme et l’humour mordant d’Élias, un jeune noble qui entretient une relation secrète avec Minéra ; le mystère derrière la longévité du tyran Uthmer, qui serait né avant l’Événement…

Tous ces éléments (univers, originalité et personnages), combinés à une action au rythme effréné, ont été suffisants pour me faire passer outre l’écriture qui me faisait un peu grincer des dents : dès que j’ai eu terminé le premier tome, s’achevant sur un énorme « cliffhanger », j’ai su que je voulais vraiment connaître le reste de l’histoire. Le lendemain, je me précipitais à la bibliothèque pour me procurer les deux tomes suivants…

En conclusion, je pense que la série Amblystome vaut la peine d’être découverte ; les trois premiers tomes sont disponibles et le quatrième reste encore à venir. Si, comme moi, vous avez tendance à accorder une grande importance à l’écriture lors de votre lecture, mais que vous êtes capables d’apprécier une œuvre originale et entraînante même si elle ne correspond pas à tous vos critères habituels, je vous conseille fortement de donner une petite chance à cette série méconnue! Aussi (et plus encore), je la recommande à quiconque souhaite s’initier à la science-fiction québécoise, aux lecteurs occasionnels qui veulent une série accrocheuse et bourrée d’action, mais aussi aux adolescents plus vieux, qui se trouvent à la limite entre la littérature jeunesse et les rayons adultes.

Et, pendant qu’on y est, qu’est-ce qui vous importe le plus lorsque vous lisez un roman? L’histoire? Les personnages? L’action? L’écriture? Un équilibre de tous ces éléments? Peu importe la réponse, il est clair qu’on a beaucoup à gagner en élargissant nos horizons…!

_________________________________________________________

Amblystome tome 1 – La Terre agonisante, M. V. Fontaine

Éditions Québec Amérique

ISBN: 9782764425657

Advertisements
This entry was posted in: Littérature québécoise

par

Auteure, agente de communication, maître en création littéraire et blogueuse, Raphaëlle explore diverses facettes du milieu du livre à travers sa passion intarissable pour les mots et les histoires. Elle mène d'ailleurs de front une multitude de projets variés, au cœur desquels l'écriture se trouve toujours au premier plan. Dans ses créations, elle a un petit faible pour les littératures de l’imaginaire (fantasy, fantastique, épouvante, suspense), mais côté lecture, elle dévore un peu de tout, vraiment. En fait, elle n’accorde pas réellement d’importance à la notoriété des auteurs ou aux genres qu’ils pratiquent ; ce qui compte pour elle, c’est d’abord et avant tout de découvrir leurs univers, pour ensuite partager ses trouvailles avec les autres. Son but en tant que lectrice? Être émue, bouleversée, émerveillée, éjectée hors de sa zone de confort. Son but en tant qu’auteure? Tenter de transmettre aux lecteurs toutes ces émotions vives et brutes qui, à ses yeux, font de la littérature une aventure sans âge et sans frontières.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s