Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Esprit d’hiver

Esprit d’hiver. Je suis tombée sur ce petit roman un peu par hasard, lorsque je travaillais en librairie. Cela faisait plusieurs fois que je le voyais, sa couverture hivernale dans les teintes de gris me parlait, mais je n’avais jamais vraiment pris la peine de lire le résumé à l’arrière; il y avait toujours autre chose à faire, des clients qui arrivaient, une multitude d’autres livres intéressants autour, je suppose. Cette fois-là, je ne sais pas pourquoi, j’ai décidé de lire la quatrième de couverture.

« Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant. »

Vendu : il ne m’en fallait pas plus pour être intriguée.

Je suis repartie avec le livre de Laura Kasischke, qui a trôné dans ma pile de romans à lire pendant quelques mois (que voulez-vous, c’est comme ça.) Puis, il y a quelques semaines, blasée de la chaleur et désireuse de me rafraîchir un peu, même mentalement (j’aime avoir froid, je l’avoue!), j’ai décidé de me lancer. Je n’avais pas d’attentes particulières, souhaitant simplement me divertir un peu.

IMG_20151002_082851

J’ai été happée dès la première ligne. « Ce matin-là, elle se réveilla tard et aussitôt elle sut: Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux. » Je crois même que j’ai eu un petit frisson. À partir de ce moment-là, je me suis mise à espérer que la suite soit aussi prometteuse que les premiers mots… et je n’ai pas été déçue.

L’histoire est un huis clos, très simple, où évoluent deux personnages: une femme de trente-trois ans, Holly, et sa fille adoptive de quinze ans, la splendide Tatiana. Dès son réveil, Holly sent que quelque chose ne va pas. Sa fille n’est pas venue les réveiller tôt comme elle le fait d’ordinaire le 25 décembre, et son mari Éric se réveille en sursaut, constate qu’il est en retard pour aller chercher ses parents à l’aéroport, puis s’éclipse. À partir de ce moment-là, la mère et la fille se trouvent complètement seules. Bien sûr, d’autres personnages interviennent, par le biais du téléphone, ou à travers les mémoires de Holly, mais jamais en personne; les deux femmes sont donc coincées à la maison durant une énorme tempête de neige, le jour de Noël.

Rapidement, la situation, en apparence anodine, dégénère : un à un, les invités se décommandent (coincés dans la tempête, ils ne peuvent pas non plus quitter l’endroit où ils sont), le comportement de Tatiana devient de plus en plus étrange et Holly réalise, en plongeant peu à peu dans ses souvenirs, que quelque chose cloche, que rien ne va plus et que, bizarrement, elle l’avait toujours su…

J’ai dévoré ce petit suspense psychologique, qui force le lecteur à accompagner Holly dans sa longue descente aux enfers. On parcourt son passé, on l’accompagne dans son présent, on se questionne avec elle et, peu à peu, on perd pied. Comme je disais, je n’avais pas d’attentes face à ce roman ; cela m’a permis de l’apprécier à sa juste valeur et de savourer d’autant plus la chute finale. Un roman à découvrir, pour ceux qui aiment les suspenses et qui se plaisent à plonger dans la psychologie de personnages complexes, qui se dévoilent petit à petit…

_____________________________________

Esprit d’hiver, Laura Kasischke

Éditions Livre de poche

302 pages

ISBN: 9782253194323

This entry was posted in: Littérature étrangère

par

Auteure, chroniqueuse et détentrice d'une maîtrise en création littéraire, Raphaëlle explore diverses facettes du milieu du livre à travers sa passion intarissable pour les mots et les histoires. Elle mène d'ailleurs de front une multitude de projets variés, au cœur desquels l'écriture se trouve toujours au premier plan. Dans ses créations, elle a un petit faible pour les littératures de l’imaginaire (fantasy, fantastique, épouvante, suspense), mais côté lecture, elle dévore un peu de tout, vraiment. En fait, elle n’accorde pas réellement d’importance à la notoriété des auteurs ou aux genres qu’ils pratiquent ; ce qui compte pour elle, c’est d’abord et avant tout de découvrir leurs univers, pour ensuite partager ses trouvailles avec les autres. Son but en tant que lectrice? Être émue, bouleversée, émerveillée, éjectée hors de sa zone de confort. Son but en tant qu’auteure? Tenter de transmettre aux lecteurs toutes ces émotions vives et brutes qui, à ses yeux, font de la littérature une aventure sans âge et sans frontières.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s