Défis littéraires
Laisser un commentaire

DÉFI BOUQUINERIE JOUR 27 : Replonge dans un livre que tu aimais enfant

Aujourd'hui, por-2-2Une de mes résolutions de 2016 est liée à ce défi. Je veux davantage lire de la littérature jeunesse, alors préparez-vous à lire un peu plus d’articles à ce sujet !

La littérature jeunesse nous marque à tout jamais. Comme les émissions d’enfance qui viennent modeler la personne que l’on est, comme une génération entièrement, les livres jeunesse sont des éléments instructifs et fondateurs de chaque individu.

Le nombre d’études qui pourraient témoigner du fait que de lire très jeune des contes ou des histoires permet une plus grande facilité avec la langue, la lecture et surtout, un amour très tôt des mots, de l’imaginaire et sans le savoir, de la littérature. Je pense aussi qu’en tant que parents (ce que je suis loin d’être), une des plus belles choses à enseigner à son enfant est l’amour de la lecture, parce que comme disait ma mère (et celle de Fanie !) nous ne sommes jamais seuls avec un livre, et cela est une des plus grandes leçons de ma vie.

Voilà pourquoi, je vous encourage aujourd’hui à relire un livre marquant pour vous lorsque vous étiez enfant. Et si vous êtes parent, lisez une histoire à votre enfant ce soir! Vous verrez à quel point cette activité est riche humainement, mais si pédagogique et instructive en même temps!

De mon côté, le livre que j’ai lu et relu le plus souvent enfant est L’arbre de joie d’Alain M Bergeron. J’en parle dans cet article et j’ai toujours un grand bonheur et sentiment de nostalgie en le relisant.

Montrez-nous sur Instagram ces livres d’enfance qui vous rendent nostalgiques en utilisant le #Défibouquinerie!

Advertisements
This entry was posted in: Défis littéraires

par

Lectrice invétérée, Martine est bachelière en études littéraires et la cofondatrice du Fil rouge. Créative et inspirée, elle a l’ambition de faire du Fil rouge un lieu de rassemblement qui incite les lectrices à prendre du temps pour elles par le biais de la lecture. Féministe, elle s’intéresse aux paradoxes entourant les mythes de beauté et la place des femmes en littérature. Elle tentera, avec ses projets pour Le fil rouge, de décomplexer et de dédramatiser le fait d’être une jeune adulte dans une société où tout le monde se doit de paraitre et non d’être. Vivre sa vie simplement et entourée de bouquins, c’est un peu son but. L’authenticité et l’imperfection, voilà ce qui lui plait.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s