Auteur : Martine Latendresse Charron

Comme une chaleur de feu de camps, Amélie Panneton, Hurtubise, éditions Hurtubise , littérature jeunesse, lefilrougelit, bibliothérapie, les livres qui font du bien, littérature jeunesse adolescente, amour, premier amour, agression, dénonciation, chaleur de feu de camps, romans pour adolescent-es

Comme une chaleur de feu de camp : ta parfaite lecture d’automne

Ce printemps, nous avons décidé de mettre le roman Petite laine d’Amélie Panneton dans nos coffrets mensuels. Ce roman publié chez les éditions de Ta Mère m’avait énormément plu. J’avais adoré l’écriture d’Amélie et sa façon bien à elle de s’attarder sur les détails, les souvenirs, les perceptions et de faire avec des petits riens des liens, de l’anodin qui devient du grand. J’aime beaucoup la plume d’Amélie, je la trouve sensible, à l’image de ce qu’elle dégage. Comme une chaleur de feu de camp est un roman pour adolescent.es publié aux éditions Hurtubise qui m’a tenue en haleine une journée entière. Par un beau samedi automnal, je me suis mise à lire ce premier roman jeunesse de l’auteure et je n’ai pu le refermer qu’une fois terminé. C’est exactement le genre de livre que j’aurais aimé lire adolescente. Heureusement, j’ai aimé tout autant une fois adulte. On y raconte l’histoire d’Emmanuelle, une jeune fille discrète et très sportive qui pratique la natation depuis de nombreuses années. Emmanuelle fait la rencontre de Thomas, un gars …

Retirer un terme : album albumRetirer un terme : album jeunesse album jeunesseRetirer un terme : Ariane ArianeRetirer un terme : Bibliothérapie BibliothérapieRetirer un terme : jeunesse québécoise jeunesse québécoiseRetirer un terme : le fil rouge lit le fil rouge litRetirer un terme : Le jardin invisible Le jardin invisibleRetirer un terme : les livres qui font du bien les livres qui font du bienRetirer un terme : Littérature jeunesse Littérature jeunesseRetirer un terme : littérature québécoise littérature québécoiseRetirer un terme : livre pour endormir les enfants livre pour endormir les enfantsRetirer un terme : livre pour enfant livre pour enfantRetirer un terme : Marianne Ferrer Marianne FerrerRetirer un terme : Monsieur Ed Monsieur EdRetirer un terme : ode à la rêverie ode à la rêverieRetirer un terme : plaisir de lire plaisir de lireRetirer un terme : Racines RacinesRetirer un terme : Valérie Picard Valérie Picard

Un voyage merveilleux dans le jardin invisible

Il y a de ces livres dans lesquels on a envie de se perdre. Le jardin invisible me fait cet effet-là. J’ai eu envie de me perdre entre ces pages et de m’évader moi aussi dans le jardin… comme la petite Arianne que l’on suit dans cet album. Dernière nouveauté des très appréciées Éditions Monsieur Ed, Le jardin invisible raconte le récit de la petite Arianne en visite chez sa grand-mère. Elle ira jouer dans le jardin et sera emportée dans un monde de rêverie et d’imagination. Elle fera la rencontre et la découverte de nombreux mondes lors de cette escapade dans le jardin. Tout en non-dits et en laissant beaucoup de place à l’interprétation et à l’imagination du lecteur.trice, cet album m’a beaucoup plu, non seulement visuellement, mais par la liberté qu’il donne aux enfants de s’approprier le texte. Couleurs rêveuses  Les illustrations sont de Marianne Ferrer qui avait aussi signé le très joli Racines, publié aussi chez Monsieur Ed. Elles sont dans les teintes de bleu, de vert, de turquoise et incitent à …

Pourquoi les filles ont mal au ventre, Lucile de Pesoulouan, Geneviève Darling, Éditions de l'Isatis, manifeste féministe, féminisme, lefilrougelit, le fil rouge, album, sexisme, différence, inégalités, privilèges, sexualité, sociologique, les livres qui font du bien, littérature québécoise, sexisme ordinaire,

Griff, une nouvelle collection jeunesse à découvrir

Cette nouvelle collection des éditions l’Isatis, Griff, s’adresse aux jeunes de plus de 14 ans. À travers différentes thématiques, les livres de cette collection voudront briser des tabous, ouvrir la discussion et la réflexion chez les adolescent.es. Positionnée comme féministe, je trouve cette collection plus que nécessaire et lorsque les éditions l’Isatis nous ont envoyé les deux premiers albums de leur collection, je n’ai pu faire autrement que de les découvrir et j’ai été totalement charmée. J’avais donc envie de vous les présenter! Les quatre saisons d’Elfina Dans cet album illustré par Christine Delezenne et écrit par André Jacob, on y suit la jeune Elfina qui vit au Paraguay. Un jour, sa grand-mère lui annonce qu’elle ira vivre avec une famille aimante à Montréal et qu’elle pourra enfin aller à l’école. Or, les choses ne se passent pas comme prévu et la jeune fille devient l’esclave de la famille. Elle ne peut aller à l’école et se doit d’effectuer les tâches familiales. Elle sera même victime d’une agression sexuelle de la part du père de …

Sophie Bienvenu, illustrations de Camille Pomerlo, La princesse qui voulait devenir générale, Éditiions de la Bagnole, roman jeunesse, féminisme, guerre, liberté, identité, affirmation de soi, princesse, roi, trans, Et au pire on se mariera, le fil rouge, le fil rouge lit, les livres qui font du bien, roman jeunesse, littérature québécoise jeunesse, premier roman jeunesse, conte universel, stéréotypes de genre

« Ce sont des choses qui ne se font pas » Sauf pour Emma!

Je suis une grande amoureuse de l’œuvre de Sophie Bienvenu, je vous en ai déjà parlé ici, ici et ici. Alors lorsque j’ai su qu’elle publiait un premier livre pour les jeunes, j’ai d’emblée voulu le découvrir. Or, en sachant que ce roman jeunesse parlait de stéréotypes de genre, qu’il abordait les questions du féminisme, de la liberté et de l’affirmation de soi, je ne pouvais pas être plus heureuse! Je plaide pour des œuvres jeunesse inclusives, non-moralisatrices et féministes. Illustré par la Montréalaise Camille Pomerlo, La princesse qui voulait devenir générale est un roman jeunesse qui brise les stéréotypes attachés aux genres. Emma rêve d’être générale, tandis que son frère rêve d’être une reine. Leur père, le Roi Philippe, les empêchera d’être ceux qu’ils rêvent d’être, parce que « ce sont des choses qui ne se font pas ». Cette phrase sera au centre de tout ce que son père dira et croira. Heureusement, Emma croit en ses rêves et en sa volonté d’être ce qu’elle veut vraiment être. Elle quittera donc le royaume …

La tresse, leiticia Colombani, Grasset, roman été, femmes, destin, inde, canada, italie, liberté, roman sur l''émancipation, lefilrougelit, les livres qui font du bien, lecture du moment, suggestion lecture légère, best seller, roman populaire,

La tresse : trois destins de femmes qui s’entremêlent

La tresse de Laetitica Colombani, ce livre jaune que vous avez dû voir souvent cet été, m’a accompagnée un après-midi d’été. Personnellement, je l’ai souvent croisé sur Instagram. C’était une nouveauté de l’été qui a bien fait jaser; soit les gens ont adoré ou ont plutôt détesté. Déjà traduit dans une vingtaine de langues et best-seller en France (+ de 150 000 exemplaires vendus), ce premier roman de la scénariste française n’est pas passé inaperçu! De mon côté, je dois avouer que je suis mitigée. Les premières pages m’ont beaucoup plu, mais par la suite, j’ai eu le sentiment de savoir page par page ce que je lirais, tellement le roman s’avère cliché et prévisible. Néanmoins, j’ai continué ma lecture, car c’est un roman qui se lit bien, rapidement (il est conçu un peu à l’image du cinéma en y allant plan par plan) et qui est rempli de bons sentiments, donc qui ne demande pas un très gros engagement moral en le lisant. C’était très gentillet, comme on dit! La tresse, c’est l’histoire de trois …

Une année à la campagne, Sue Hubbell, folio, lire en folio, slow living, campagne, littérature, le fil rouge lit, les livres qui font du bien, roman introspectif, nature, introspection, animaux,calme, sérénité,

Une année avec les abeilles : plaisirs simples, calme et contemplation

Ces temps-ci, j’ai besoin de calme. Ça ne fait pas vraiment changement au fond, mais c’est comme si je le ressentais encore plus fortement, ce besoin de nature, de silence et de contemplation. Je ne me souviens plus de quelle manière, mais je suis tombée un beau jour sur une critique Goodreads de Une année à la campagne et la description du roman écrit par J. M. G. Le Clezio m’a tout de suite donné envie de le lire. Après maintes recherches dans diverses librairies, j’ai mis la main sur ce livre un soir d’été et il a immédiatement gagné la première place sur le trône de ma gigantesque pile à lire. Je ressentais que j’avais besoin de ce livre, c’était instinctif et comme toujours, j’ai bien fait de m’écouter, car cette lecture est arrivée tel un pansement sur une plaie. Un jour, Sue Hubbell, biologiste de formation, ayant travaillé comme bibliothécaire, lasse de vivre en marge de la société de consommation de l’Est américain, décide de changer de vie. Avec son mari, elle part à …

théâtre, j'suis jamais malade en été, sclérose en plaques, maladie, douleur, le fil rouge lit, texte, écriture, dramatique, humour, entrevue, Patricia, Patricia Rivas, Les livres qui font du bien, dramaturgie, création, inspiration

« J’suis jamais malade en été d’habitude » : Rencontre avec l’auteure et comédienne Patricia Rivas

Il y a déjà quelques semaines, j’ai assisté avec Marjorie à la représentation de la pièce de théâtre J’suis jamais malade en été d’habitude. Nous avons été incroyablement et positivement surprises de cette pièce racontant l’histoire d’une jeune femme qui apprend qu’elle est atteinte de la sclérose en plaques. Avec beaucoup de sensibilité et d’humour, on suit cette jeune fille dans ses questionnements personnels lors de l’annonce de sa maladie à ses proches, puis dans son acceptation de cette maladie. La comédienne principale, Patricia Rivas, est tout à fait remarquable; elle a un regard très communicateur qui nous entraîne rapidement dans le récit. Elle est aussi l’auteure de cette pièce et est elle-même atteinte de la sclérose en plaques. J’ai été vraiment touchée et inspirée par son courage et son talent et j’ai donc eu envie de m’entretenir avec elle pour en savoir plus sur son processus créatif. Je vous invite fortement à suivre la page Facebook de la pièce pour être informé des prochaines représentations; ça vaut vraiment la peine de se déplacer!   …

Découverte #booktube : Alice & Juliette de la chaîne Les sœurs littéraires

Récemment en me baladant sur Youtube, j’ai découvert une chaîne #Booktube qui m’a vraiment plu, il s’agit de Les sœurs littéraires. Je me suis mise à écouter en rafale l’entièreté de leur chaîne, tellement j’étais enchantée par leurs vidéos. Heureusement, elles sont au tout début de leur aventure Youtube, au moment où j’écris ces lignes elles n’ont que 10 vidéos. Autrement, je crois que je serais restée des heures à les écouter parler de leur passion sororale qu’est la littérature. J’ai craqué pour le duo en premier, deux sœurs, 7 ans les séparant : Juliette et Alice. J’aime leur complicité et je me retrouve dans leur amour pour les mots, la littérature et les livres. Je me retrouve dans Juliette, dans nos lectures souvent communes et féministes et je me revois dans Alice, lectrice de romans adolescents tellement posée et rêveuse. Elles ont eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de mes questions et je suis vraiment heureuse de vous les faire découvrir. N’hésitez pas à vous abonner à leur chaîne YouTube; elles sauront vous inspirer …

Le grand mystère des règles, pour en finir avec un tabou vieux comme le monde, Jack Parker, Flammarion, menstruations, règles, féministes, passion menstrues, essai, lefilrougelit, #lefilrougelit, essai sur les menstruation, éducation sexuelle

Passion menstrues : le grand mystère des règles vu par Jack Parker

Connaissez-vous Jack Parker, la blogueuse derrière le blogue Passion Menstrues ? Dans ce blogue qui se veut totalement anti-complexes, elle aborde tout ce qui touche aux menstruations. Son but est vraiment de détruire les tabous, les croyances populaires et la honte qui découle (!) des menstruations. Détruire un tabou un mois à la fois…  Depuis 2015, Jack Parker informe les lectrices sur son blogue et souhaite les décomplexer vis-à-vis de leurs menstruations. Son livre aborde plusieurs questions d’un point de vue féministe qui font réellement comprendre toute l’importance de parler des menstruations avec naturel et simplicité. C’est facile en vieillissant d’oublier les tourments et les complexes que causait le fait d’avoir ses règles. Il suffit que je me souvienne de ma phobie de tacher mon pantalon au secondaire ou qu’on entende le plastique de ma serviette sanitaire lorsque je la changeais dans les toilettes publiques pour me souvenir que oui, il existe une sorte de honte dans notre société à être menstruée. Il faut que cela reste caché et ce, même entre filles. Pensons aux …

Ophélie Véron, Édition Marabout, Planète végane, penser manger et agir autrement, vésanisme, végétarienne, santé, environnement, éthique, véganisme, le fil rouge lit, essai, #lefilrougelit, essai sur le véganisme

Planète végane : pour le grand bien de la planète, des animaux & de nous-même

Dernièrement, je répondais à la question Quels sont tes 5 livres les plus marquants ? Or, je pense que si l’on m’avait posé la question après avoir lu Planète végane, il aura fait partie de ce top. Ce livre est apparu un peu par hasard, suite à un courriel de Hachette, entre mes mains, mais surtout, il est arrivé au bon moment. L’an dernier, j’avais aussi commencé ma réflexion concernant mon mode de vie et mon assiette, mais il faut croire que je n’étais pas encore tout à fait prête. Planète végane est donc arrivé au moment idéal. N’est-ce pas ce que font tous les livres qui nous marquent à jamais ? Je ne suis pas (encore) végane, j’ai toutefois fait beaucoup de changements dans mon mode de vie, mes croyances bien ancrées et dans mes placards dans les derniers mois, en devenant végétarienne par exemple, et je dois dire que Planète Végane m’a guidée et m’a fait cheminer dans ma réflexion. Je ne crois pas qu’il faut être végane pour apprécier cette lecture, ni …