Auteur : Princesse Granola

Cette bande dessinée a un je-ne-sais-quoi

Si un jour je suis portée disparue, je vous conseille de commencer à chercher à la bibliothèque du Cégep du Vieux-Montréal. Je serai probablement près d’une fenêtre, en train de lire une bande dessinée. J’ai un petit rituel. J’arrive à la bibliothèque, je regarde le présentoir des bandes dessinées et j’en choisi une. C’est simple. Même en fin de session, je ne peux résister. Je fais ma sélection principalement en me fiant aux dessins. À force d’en lire, j’ai développé mes préférences. L’appel a encore frappé. Cette fois, je lis Sleepwalk and Other Stories d’Adrian Tomine. Le livre comprend 16 petites histoires, originalement publiées dans les tomes 1 à 4 de la série Optic Nerve. Faite de situations insignifiantes aux premiers abords, on y croise des personnages tourmentés et attachants qui rendent toute l’essence à cette bande dessinée. Au premier coup d’œil, rien de plus classique que cette bande dessinée. Typique graphisme américain avec des traits droits et réalistes. Chaque plan est dans sa case. En noir et blanc. Pas de fantaisie. On pourrait dire …