All posts tagged: A la verticale de soi

Crevette : l’apprentie sorcière

Les Éditions de la Pastèque ont toujours su me plaire, et c’est encore chose faite avec l’une de leurs dernières bandes dessinées : Crevette. En plus d’avoir découvert une petite sorcière, je suis tombée sous le charme de son autrice, Elodie Shanta. Cette jeune illustratrice, autrice et blogueuse est originaire de France. Son style de dessin est qualifié de kawaï (de dessins à la Hello Kitty, japonais et cute). C’est ainsi qu’Elodie m’a amenée dans un monde magique. Tous les petits détails y étaient. On y retrouve des runes, des reliques, une écriture magique, des grimoires, des chaudrons, un petit chapeau pointu, mais surtout des amis-animaux magiques. Crevette est le seul personnage que nous rencontrons qui a la forme d’un humain. Ses amis qui l’accompagnent ont plutôt la forme d’un chat, d’un démon ou encore mieux, d’un chat-chauve-souris. Le seul désir de Crevette est d’être admise à la grande école de magie. Mais, malheur pour elle, elle n’y arrive pas par manque de compétence. Pourtant, elle voudrait tant faire honneur à sa mère décédée! C’est …

A la verticale de soi, alpinisme, écriture, Bibliothérapie, connaissance de soi, Editions Paulsen, escalade, féminisme, femmes, Guérin, identité, Le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, lefilrouge, les livres qui font du bien, littérature, livre, livres, livres qui font du bien, réflexion, stephanie bodet, Sylvain Tesson

À la verticale de soi, de Stéphanie Bodet

Déjà le titre, rien que ça. Comme un appel à se hisser sur des hauteurs qui nous dépassent. Et puis la couverture, vertigineuse ascension sur une paroi exempte de toute aspérité hormis cette faille, mince et étroite. Enfin la préface — bien sûr! — de Sylvain Tesson. TOUT dans ce livre m’appelait, sans compter ces incroyables similitudes avec l’autrice: la littérature, la région grenobloise, la montagne, l’escalade, la quarantaine: l’âge où l’on prend rendez-vous avec soi-même… Plus qu’un récit d’aventure Je suis comme ça, j’aime les récits qui me font voyager, m’emmènent hors de ma douce zone de confort. Lors de mon dernier voyage en France, qui fut un retour aux sources pour moi, je suis allée avec bonheur errer dans une de mes librairies préférées à Grenoble. Je ne saurais décrire le sentiment qui m’habite quand je rentre dans la section dédiée aux « Grands » de la région : alpinistes, grimpeurs, explorateurs, skieurs hors pair… C’est comme un second voyage! Je retrouve alors tout ce qui me fait vibrer, et principalement la montagne. Le récit …