All posts tagged: flore laurentienne

Retirer un terme : Bibliothérapie BibliothérapieRetirer un terme : Brasser le Varech Brasser le VarechRetirer un terme : cote nord cote nordRetirer un terme : coupe à blanc coupe à blancRetirer un terme : drave draveRetirer un terme : flore laurentienne flore laurentienneRetirer un terme : La peuplade La peupladeRetirer un terme : Le fil rouge Le fil rougeRetirer un terme : le fil rouge lit le fil rouge litRetirer un terme : les livres qui font du bien les livres qui font du bienRetirer un terme : Noémie Pomerleau-Cloutier Noémie Pomerleau-CloutierRetirer un terme : poésie poésieRetirer un terme : pousses poussesRetirer un terme : reboisement reboisementRetirer un terme : recueil de poésie recueil de poésieRetirer un terme : souches souches

Brasser le varech : parcours d’une fille estuaire

J’ai toujours entretenu un rapport plutôt froid avec la poésie. Ce n’est simplement ni naturel, ni instinctif pour moi de me diriger vers les vers (!!), je me dirige toujours vers les récits, la prose, les essais. N’empêche que mon désir de découverte est grand et que, cet automne, je me suis donné comme défi personnel de lire quelques recueils, question d’espérer tomber sur quelque chose qui m’allumerait ou bien qui me confirmerait que la poésie, ce n’est tout simplement pas pour moi. Ça fait que, si j’écris cette critique, c’est évidement parce que je suis tombée sur quelque chose qui m’allume. Ce quelque chose, c’est le recueil Brasser le varech de Noémie Pomerleau-Cloutier. Brasser le varech est un recueil intime, contemplatif, fort, bercé et supporté par la nature. Je l’ai lu une fois, puis une seconde fois, à voix haute. Je pense que j’ai trouvé, dans le fait de lire tout haut, une façon de mieux apprivoiser la poésie, d’en comprendre les nuances, les intonations, ce qui se cache dans l’espace entre les mots. En 5 …