All posts tagged: La ballade de Baby

Heather O'Neill Alto Hôtel Lonely Hearts Mademoiselle Samedi soir Lullabies for little criminals litterature litterature québécoise le fil rouge lit les livres qui font du bien le fil rouge

Une autrice et son œuvre : Heather O’Neill

Heather O’Neill fait partie de ces écrivains dont le talent s’apparente à celui des magiciens. Née à Montréal en 1973 d’un père québécois et d’une mère américaine, Heather O’Neill connaît une enfance difficile. Après le divorce de ses parents et quelques années à suivre sa mère dans ses péripéties en Amérique, Heather O’Neill s’établit à Montréal avec ses sœurs et leur père. Ce dernier, très pauvre, trimbale ses enfants d’appartement en appartement, chacun aussi minable que le précédent. La vie de la future autrice est alors ponctuée de violence, entre les explosions colériques du paternel, ses punitions absurdes et les tribulations des quartiers défavorisés de la ville. Mais la petite Heather a une force inébranlable en elle : elle sait déjà qu’elle va écrire. Elle se voit devenir une grande écrivaine et y croit dur comme fer. Elle avait bien raison. Lullabies for Little Criminals Avant de connaître un franc succès, ce livre fut d’abord rejeté plusieurs fois, qualifié d’impossible à publier et bon pour la poubelle par certains éditeurs. Premier roman d’Heather O’Neill, il est …

Devenir adulte à 12 ans

La ballade de Baby (version française de Lullabies for Little Criminals) de Heather O’Neill suit le quotidien de Baby, une jeune fille de 12 ans élevée par un père toxicomane dans les quartiers malfamés de Montréal. J’ai tout de suite été accrochée par ce livre en le voyant sur une des tables à l’avant de ma librairie préférée. Une couverture magenta montrant une petite fille en train de sauter à la corde à danser, difficile de résister! C’est en lisant la quatrième de couverture qui parlait de prostitution juvénile et de proxénétisme que j’ai conclu que ce livre n’était vraiment pas pour moi. J’ai beau étudier en psychoéducation et savoir très bien que tout n’est pas rose, je reste très sensible à la misère et à la souffrance. C’est après avoir vu à quel point une amie sur Goodreads avait aimé ce livre que j’en ai entamé sa lecture. Some guardian angels did a terrible job. They were given work in the poor neighborhoods where none of the others wanted to go. Every delinquent kid …