All posts tagged: Simon Brousseau

le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, lecture, livre, éditions Cheval d'août, nouvelles, Simon Brousseau, les fins heureuses, littérature québécoise,

Les fins heureuses, à découvrir !

Dans le cadre de la première séance du club de lecture de la Rive-Sud, édition automne 2018, notre choix de livre s’est arrêté sur Les fins heureuses, de Simon Brousseau. Cet auteur québécois en est à sa deuxième publication. Après Synapses, il nous revient cette fois-ci avec un recueil de nouvelles. Un univers bien unique Plusieurs thèmes sont abordés dans Les fins heureuses. Il n’y a pas nécessairement de liens à faire entre les différentes nouvelles. Il y en a pour tous les goûts! Que ce soit des jeunes jouant à Donjon et dragons, rappelant l’ambiance de l’émission Stranger Things diffusée sur Netflix, ou encore un couple étrange souhaitant faire l’acquisition d’une maison centenaire hors de prix, les personnages sont variés et ont tous un petit quelque chose d’extraordinaire. Le regard sur la vie y est tranchant et parfois sombre, voire carrément déprimant, mais on y perçoit toujours une petite lueur d’espoir, souvent sous forme d’humour noir. Personnellement, il s’agissait de ma première expérience avec un recueil de nouvelles et je répéterai sans doute l’expérience. Ce format est agréable, car …

Petits instants de vie

Synapse, nom féminin ◆ Zone de contact entre deux neurones. (Source Antidote) 200 parcelles de vie. Voilà ce que nous offre Simon Brousseau dans ce premier livre publié chez Cheval d’août. 200 phrases qui se lisent doucement, en savourant, 200 phrases qui viennent avec quelques lignes et quelques mots; définir un instant, une pensée, un monde tout entier. Petit bémol, chaque fois que la phrase se terminait je voulais en savoir plus. J’aurais pris des romans entiers suite à quelques phrases. Un réel talent de l’auteur de ne pas rendre cette lecture lourde ou éparpillée. Malgré le fait qu’aucune phrase vient vraiment compléter la précédente, on ne se tanne pas de lire ce petit ouvrage. Ce sont des parcelles d’existence écrites de façon sensible, touchante, parfois ultra ordinaire, mais qui fascine et interpelle. Écrites au Tu, ces 200 phrases dévoilent des personnalités toutes plus humaines les unes que les autres et ça se lit avec douceur et fascination. Ce premier roman de Simon Brousseau est une réussite. J’espère qu’il continuera à écrire parce que j’ai trouvé …