Bibliothérapie
Laisser un commentaire

Dans ma bibliothèque

C’est à mon tour de poursuivre cette série d’articles Dans ma bibliothèque avec des livres que j’affectionne particulièrement et qui se trouvent, bien évidemment, dans MA bibliothèque.

Difficile d’en pointer un plus qu’un autre… Surtout avec tous les livres dont nous avons parlé ici. Mais bon, je vais tenter de t’en présenter cinq qui ne figurent pas parmi les livres auxquels j’ai déjà tenté de t’intéresser.

Mon défi : essayer d’être assez brève pour que tu aies envie de lire mon article au complet, mais pas trop brève pour que tu sois curieux et que tu aies envie de lire chacun des livres qui s’y trouvent !

Allons-y !

1. Lolita, Vladirmir Nabokov

Avec ce roman, on entre dans la vie de Humbert Humbert, homme d’une quarantaine d’années qui reconnaît avoir un faible pour les jeunes (très jeunes) filles. Il est le narrateur des quelques centaines de pages qui composent le roman et s’exprime uniquement au « je », ce qui rend l’expérience de lecture encore plus personnelle. Il nous raconte son histoire avec la jeune Dolores, surnommée Lolita, âgée d’à peine 12 ans. Tu découvriras sa fascination pour cette dernière et la passion qui les unit…passion amoureuse et passion sexuelle.

On se doute ici qu’il s’agit d’une passion très malsaine… Je n’en dis pas plus.

Même si ce roman a suscité la critique dès ses débuts, reste qu’il s’agit d’un classique. Je l’ai adoré parce qu’il ne ressemble pas, justement, aux autres classiques. C’est un livre puissant qui raconte une passion forte. Un de ces points forts, d’après moi, réside dans tous les sous-entendus auxquels le lecteur fait face. Le narrateur n’en dit jamais trop et c’est au lecteur que revient le gros travail de tirer ses propres conclusions. Intéressant, parce que ça fait en sorte que la lecture de Lolita ne sera jamais la même pour personne, pas même pour toi, si tu décides de le lire une deuxième fois.

« Je sentis alors la tendresse du monde, la profonde bonté de tout ce qui m’entourait, le lien voluptueux entre moi et tout ce qui existe, et je compris que la joie que je cherchais en toi n’était pas seulement celée en toi, mais flottait partout autour de moi, dans les bruits fugitifs qui s’envolaient dans la rue, dans la jupe remontant bizarrement, dans le grondement métallique et tendre du vent, dans les nuages d’automne débordant de pluie. Je compris que le monde n’était pas du tout une lutte, n’était pas des successions de hasards rapaces, mais une jolie papillotante, une émotion de félicité, un cadeau que nous n’apprécions pas. »

2. L’espèce fabulatrice, Nancy Huston

Ce livre n’est pas un roman. C’est un hymne à la fiction. C’est un essai-hymne !

Je n’en dirai pas beaucoup plus que : vous êtes-vous déjà demandé « Pourquoi j’écris ? » et « À quoi servent toutes les histoires que je connais et que je crée? ». C’est exactement à ce genre de questions que Huston tente de répondre dans son essai.

J’ai aimé ce livre parce qu’il m’a sortie de mon quotidien… Parce qu’il m’a fait me poser des questions sur ce que je lisais et écrivais et sur les raisons pour lesquelles je le faisais. Un livre coup de point !

« Dieu qui nomme les premiers hommes, etc. C’est une fiction. Nous ne sommes pas SA création. Il est la nôtre.

Dieu ne peut pas être, ailleurs que dans nos histoires. Pour être Dieu, il faut parler et pour parler, il faut une langue et pour avoir une langue il faut déjà faire partie de l’histoire humaine.

Dieu et les dieux font partie de cette histoire – même s’ils refusent systématiquement de l’admettre.

Votre nom aussi est une fiction. Il aurait pu être autre. Vous pouvez le changer. Les femmes le changent souvent. En se mariant, elles passent d’une fiction à une autre.

Le baptême, le mariage : actes magiques.

Toute nomination est un acte magique.

Les êtres humains sont des magiciens qui s’ignorent. »

3. Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll

LE classique que je ne pouvais oublier de mettre dans cette petite liste ! Bien sûr qu’il se retrouve dans ma bibliothèque ! Et il sera aussi dans la bibliothèque de mes futurs enfants. Je t’épargne le résumé de l’histoire puisque tout le monde (ou presque) le connaît.

Je te dirai simplement que c’est un livre coup de cœur pour moi. Un livre qui me refait vivre la magie de son univers chaque fois que je le lis. Un livre que j’arrive à lire différemment à chaque expérience qui s’ajoute à ma jeune vie. Un livre que j’ai envie de lire à voix haute, devant un public en délire, impatient de savoir ce qui se passe ensuite. Un livre au sens profond… et magique, tout simplement!

« Mais je n’ai nulle envie d’aller chez les fous », fit remarquer Alice.

« Oh ! vous en sauriez faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle. »

« Comment savez-vous que je suis folle ? » demande Alice

« Il faut croire que vous l’êtes, répondit le Chat ; sinon vous ne seriez pas venue ici. »

4. Le coeur découvert / Le coeur déchiré. Michel Tremblay

Je suis tombée complètement amoureuse de ces deux romans de Tremblay. Cet auteur est incroyable, on le sait tous, mais avec ces deux romans, il m’a fait tomber en bas de ma chaise. Deux livres qui se suivent et qui se lisent comme un charme.

Deux livres qui traitent de l’homosexualité dans un quotidien si facilement imaginable qu’il devient presque difficile de différencier notre réalité de celle des nos deux personnages. Les mots de Tremblay sont magiques : ils te transporteront dans l’histoire de deux hommes, un plus vieux de quelques années que l’autre, qui décident d’être en couple et de s’afficher malgré leur homosexualité, leur différence d’âge et tout ce qui les sépare dans leur vie individuelle. C’est une histoire d’amour, oui, mais aussi une histoire de lutte, de combat contre le monde et contre eux-mêmes. Ces deux romans représentent l’histoire de l’amour et de la rupture, je ne te gâche rien en te le disant. Ce qu’il te reste à découvrir, c’est toute la beauté, la légèreté (pas toujours..) et la pureté qui en remplissent les pages.

« J’aimais assez Mathieu pour laisser cette situation s’étirer, ou plutôt, ma peur d’une explication définitive, d’une rupture due à autre chose que la perte du sentiment était telle que j’aurais laissé les choses s’éterniser si Mathieu, plus jeune que moi de quinze ans, n’avait pas fini par trouver une autre passion, un autre corps à aimer. C’était prévisible, je l’avais vu venir, j’avais su à l’avance ce que je ressentirais ; je l’avais même à ce point senti que j’avais l’impression de le vivre pour la deuxième fois : même sensation de vide, le cœur qui vient d’éclater, l’absence de larmes parce que je suis incapable de pleurer depuis trop longtemps, la prostration qui tue toute envie, surtout celle de survivre… »

5. La vie sexuelle des super-héros, Marco Mancassola

Un des livres les plus surprenant que j’ai lu dernièrement !

Quand j’ai commencé ce roman, je ne m’attendais pas du tout à ce qui allait me passer sous les yeux. L’univers dans lequel tu seras plongé à ton tour, c’est celui de l’envers du décor de nos super-héros ; un univers pas exactement aussi excitant que leur statut le suggère.

Le roman est divisé en quelques grandes parties traitant séparément des cas de Mister Fantastic, Batman, Mystique, Superman et compagnie et c’est dans chacune de ces parties crues, vraies et un peu tristes par moment que tu seras transporté!

La question que tu dois te poser, avant de le commencer, c’est : suis-je prêt à découvrir la vie de l’homme ou de la femme derrière mes super-héros d’enfance ?

Si la réponse est non, repose ce livre et va en chercher un autre. Alice au pays des merveilles, peut-être ?

« Il estimait que le monde avait besoin de héros légendaires, enveloppés dans les brumes de l’impossible. « Devenir réel, c’est ce qu’il y a de pire pour un super-héros », expliquait-il d’une voix hésitante. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s