Au-delà des livres
Comment 1

Quelques trucs pour éviter la surconsommation des fêtes

non_surconsommation2

site web éducalcool

Chez le fil rouge , on aime Noël . On excluant la personne qui parle . En fait , je m’améliore avec les années, mais j’ai encore un espèce de motton qui me prend à la gorge à l’arrivée des fêtes . J’ai été plutôt gâtée durant la majeure partie de mon enfance et ça a fait de moi une enfant qui s’attendait toujours à plus sans jamais être vraiment contente (honte à moi, je sais). J’exagère un peu, mais cette espèce d’attente malsaine envers les cadeaux m’est longtemps restée collée à la peau .

Pour essayer de m’en départir petit à petit, j’essaie de faire du temps des fêtes autre chose qu’une course folle aux cadeaux . Ça semble normal, non ? Pourtant, c’est ça pour beaucoup de gens, Noël rime avec surconsommation et, quand on y pense, ça rime vraiment mal. J’ai l’impression que, au fil du temps, on a tous un peu transformé Noël en fête de la surconsommation, les boutiques se remplissent les poches et essaient de nous  vendre l’esprit des fêtes, et ce, de plus en plus tôt .

Si, ce Noël , vous avez le goût d’être un consommateur un peu plus averti , de ne pas faire du temps des fêtes The most stressfull time of the year  et de faire un peu attention à votre porte-feuille, et bien j’ai peut-être quelques petits conseils, dans toute mon inexpérience, pour vous.

01-Noel

le cil vert

1- S’équiper d’une minuterie pour nos lumières de Noël. Peut être est-ce un drôle de premier conseil, mais il est évident que de laisser ses lumières extérieures (et intérieures) allumées toute la nuit ce n’est pas ce qu’il y a de plus écolo (même si c’est bien beau) et ça fait , selon moi, partie de ces éléments de surconsommation qu’on pourrait facilement éviter .

11- Ensuite, la meilleure solution pour éviter de surconsommer , c’est de se faire un budget et de s’y tenir . Ça peut parfois sembler difficile, mais c’est efficace, surtout si  la somme prévue est en argent comptant et que la carte débit/crédit est bien cachée .

111- Éviter les centres commerciaux durant la période des fêtes. Quand on est à la dernière minute, on se garroche littéralement dans les centres d’achat pour essayer de trouver tout ce qui manque, pour cocher la liste de cadeaux et en finir avec tout ça . Peut-être que ce n’est pas ainsi pour tous (et tant mieux), mais j’ai l’impression que c’est un stress pour plusieurs, dont moi. En plus, les centres commerciaux feront tout pour vous vendre leurs produits, vous conseillant un autre produit et puis un accessoire pour aller avec ce que vous venez d’acheter… et ainsi de suite.

1v- Des cadeaux faits à la main . Valérie nous a récemment donné plein d’idées cadeaux originales et économiques qui permettent d’offrir des cadeaux personnalisés à vos proches.  On sous-estime aussi grandement les repas en guise de cadeaux.  Manger est vital à notre survie on s’entend,  mais prendre le temps de préparer un bon repas des fêtes pour ses parents , pour ses amis, prendre le temps de recevoir , c’est un tout aussi un beau cadeau auquel on pense peu .

v- Bonus littéraire : ne pas acheter ses livres chez Costco/ Wal-Mart. Éviter la surconsommation, ça passe aussi par le fait de consommer intelligemment et payer ses livres moins cher dans des endroits comme ça, ça ne veut vraiment pas dire qu’on fait une aubaine. Oui, vous payer le livre moins cher, mais ça veut aussi dire moins d’argent pour l’auteur, moins de vente pour les petites librairies indépendantes et plus de monopole pour les grosses compagnies .

AC 30 ANS LOILANG

J’essaie, tant bien que mal, de ne pas trop adhérer à la folie des fêtes et j’ai le goût de terminer ce texte sur une belle petite note semi-quétaine, semi-psycho pop, mais quand même importante : attardez-vous à déterminer ce qui fait, pour vous, la magie de Noël… on gages-tu que peu répondront que la magie de Noël,  c’est de faire 4 magasins grande surface pour trouver la dernière bébelle à la mode …

Advertisements
This entry was posted in: Au-delà des livres
Tagged with: , ,

par

Curieuse depuis toujours, Marjorie s’intéresse à un peu tout, avec un penchant marqué pour les mots, le féminisme, les phénomènes de culture populaire et les mystères de la vie. Elle est bachelière en littérature et cofondatrice du Fil rouge, à travers duquel elle tente de faire son petit bout de chemin, lire le plus possible et surtout, apprendre et connecter avec les autres. Naviguant tant bien que mal à travers la vingtaine, elle trouve ses assises dans la lecture et l’écriture, cherchant toujours à comprendre un peu mieux les contradictions qui rendent la vie intéressante. Elle croit que la littérature fait partie de ces choses qui peuvent changer une vie, la rendre un peu plus douce et mettre un baume là où il faut.

Un commentaire

  1. Lise Latendresse says

    En tout cas moi cette année, j’adhère à tes idées. Noël ce n’est pas les cadeaux, c’est beaucoup plus profond que ça. On apprends de nos erreurs et on se rends compte que personne n’est plus heureux en bout de ligne avec plein de cadeau, une soirée en famille tranquille, un bon petit souper ou nous pourrons jaser, relaxer et s’amuser sans se soucier que tout soit fait à la perfection. Une autre idée, aller prendre une petite marche et peut-être faire un petit cadeau surprise à une personne (peut être un itinérant) qui lui ou elle en auras vraiment besoin, et qui appréciera vraiment. De plus, ça lui redonneras espoir qu’il y a encore du bon monde.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s