Le monde du livre
Comments 8

Les 5 meilleures librairies indépendantes de Montréal

Rien ne vaut quelques heures à vagabonder dans une librairie. Bon, ce n’est pas la meilleure activité pour notre portefeuille, mais c’est quand même inspirant! Et vous avez toujours la possibilité d’aller les chercher à la bibliothèque ensuite. Bref, que ce soit pour vous gâter ou pour trouver de nouvelles lectures, je vous suggère cinq librairies indépendantes extraordinaires!

Le Port de Tête

La meilleure de toutes! Je la love pour toujours! Je ne vous apprends certainement rien en vous disant que Le Port de Tête est une institution dans le cercle des librairies indépendantes montréalaises. Mêlant livres usagés et livres neufs, ils peuvent, en plus, vous commander n’importe quel livre dont vous avez besoin et ce, avec attention et gentillesse. Surtout, soyez à l’affût de la page Facebook puisque la librairie est l’hôte de toutes sortes d’événements littéraires super intéressants!

L’Écume des Jours

Cette toute petite librairie a failli disparaître. Comme j’aurais été triste! Incapables d’assumer le coût astronomique de leur loyer dans le Mile-End, ils ont finalement été accueillis avec enthousiasme sur Villeray, presqu’au coin de St-Denis. Cette librairie offre un éventail de choix en littérature jeunesse et en bandes dessinées et a une belle collection de nouveautés. J’avoue avoir un parti pris parce que j’habite à moins d’une minute à pied… mais je promets que ça vaut le détour, surtout si vous cherchez des cadeaux pour les tout-petits de votre famille!

architecture-books-building-2757-526x350Le Livre voyageur

Véritable fouillis, le local du Livre voyageur vous fera peut-être un peu peur. C’est le libraire ô combien sympathique qui saura vous guider parmi les piles de livres! Honnêtement, je ne sais pas comment il fait, mais chaque livre est «classé» quelque part dans sa tête… Impressionnant! Vous pourrez vous perdre pendant des heures, notamment parce que vous aurez sans doute de la difficulté à trouver ce que vous cherchez, mais surtout parce que vous aurez envie de piquer une jasette avec le proprio, amoureux de la littérature. (Pssssst : Étudiants de l’UdeM, c’est tout près de l’université!)

Librairie Olivieri

Avec Le Port de Tête, la Librairie Olivieri est elle aussi une référence de choix lorsque vient le temps de bouquiner. Si vous avez besoin d’aide ou encore de suggestions, les libraires sont de vrais experts. Ce que j’aime beaucoup de cette librairie, c’est qu’elle propose énormément de bouquins. Rares sont ceux que vous aurez de la difficulté à trouver. Vous venez de passer une heure debout, à vous évader dans les incipit de 23 romans? Le bistro, à l’arrière de la librairie, vous donne l’occasion de déguster un de leurs délicieux plats en dévorant le livre que vous venez tout juste d’acheter! Autre avantage que propose Olivieri: sachez que si vous êtes paresseuse, vous pouvez toujours faire vos achats en ligne.

Romans Savons

Me croyez-vous si je vous dis qu’on y vend des savons pour de vrai? Oui oui! En en plus, vous pourrez aussi vous acheter un nouveau t-shirt, ou peut-être un vinyle, si vous êtes fan de musique. Sinon, évidemment, la librairie-boutique possède des romans pour tous les goûts et propose une belle collection de livres pour les tout petits. J’aime beaucoup l’esthétique de l’endroit, aussi: les vieux meubles ajoutent un petit je-ne-sais-quoi qui fait que l’on se sent chez soi!

Advertisements

8 Comments

    • Gabrielle Doré says

      Ouiiii! Malheureusement, il fallait que je me limite, sinon il y en aurait eu une dizaine! 😉

      J’aime

  1. Les étudiants ne lisent plus… Ce qui est triste c’est que la ville de Québec a perdu 2 tres grandes librairies depuis 2000. Marcel Gauchet dans un article, ‘’Le niveau monte, le livre baisse’’ constate que le nombre d’étudiants dans les universités françaises passe de 300 000 en 1960 à plus de 2 millions en 1993, mais que ‘’dans le même temps, le nombre des livres achetés par ce public formidablement élargi s’est effondré. Une démocratisation pour rien.’’ Ce qui est surprenant selon lui, c’est que cette augmentation s’est produite surtout dans le domaine des ‘’Sciences humaines’’ un secteur qui est basé sur l’étude des classiques.

    J’aime

    • Gabrielle Doré says

      C’est vrai que c’est très dommage… Peut-être que le livre électronique a quelque chose à voir là-dedans?

      J’aime

  2. Bernard Vallée says

    N’oublions pas la minuscule et riche Librairie du Square en face du square Saint-Louis sur Saint-Denis. De vrais libraires compétents.

    J’aime

  3. Ping : Bonne fête Montréal! | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s