Bande dessinée et roman graphique
Laisser un commentaire

Entrevue avec l’unique D. Mathieu Comics

Je ne vous le cacherai pas, je suis une amie de la talentueuse D.Mathieu Comics. J’ai eu la chance de faire sa rencontre au Cégep du Vieux Montréal et de mon côté ce fut un vrai coup de cœur. Assisses l’une à côté de l’autre, je me plaisais à la regarder gribouiller ses personnages ou encore nos enseignant-e-s.

Nous avons vieilli et nous avons toutes les deux nos projets et nos ambitions. Je souhaite encourager mon amie, et je souhaite surtout encourager l’artiste! Je vous invite et vous annonce que le 18 juillet 2015, le premier chapitre de sa bande dessiné Burr Rain Storm fera son apparition ! (Le deuxième chapitre sera publié le 8 août 2015.)

Photo : D.Mathieu Comics

Photo : D.Mathieu Comics

#1 Qui es-tu ? Eh biennn, je suis un de ces déchets de la société pour qui la conformité créative représente un mal social, un mal de l’Être et de la grosse marde. Pourtant, j’aime me confronter et qu’on me confronte dans mes manières de penser dans le seul but naïf d’apprendre sans cesse et pour toujours. Tout ça pour dire que j’aime penser à la théologie, la psychologie humaine et la politique (même si je n’ai pas encore concrètement étudié ces domaines, mais quand j’aurai l’argent, watch me Concordia/McGill/et compagnie et que j’ai des piercings bizarres et les cheveux verts.

#2 Qu’est-ce qui t’as emmenée à la bande dessinée (BD)? Comme tous les enfants, je dessinais. Apparemment, un peu mieux que mes collègues de maternelle. On ajoute à ça le fait que j’adorais la fiction, créer mon monde imaginaire. Donc j’imagine que c’est juste arrivé tout seul. J’me rappelle, au primaire, je gardais des cahiers aux pages lignées pour rédiger mes premières histoires. Ma première série, oh my god, était en rapport avec des personnages anthropomorphiques, mi-humains mi-oiseaux, qui vivaient des expériences normales dans leurs vies d’adolescents. Et y’avait LE mec populaire qui s’appelait Corps-Beau POUAHAHAHAHAHAHAHAHA. Mes récits ont depuis évolué en profondeur de contenu.

#3 Quel rapport as-tu au dessin ? J’adore dessiner. Étant bédéiste, je n’ai pas le choix d’avoir dans ma boîte à talent l’écriture aussi. Mais ma personnalité artistique ne s’arrête pas seulement à la BD; je compose aussi quelques mélodies au piano et j’ai 5 ans d’expérience comme trompettiste (niveau secondaire. J’ai peu pratiqué après ma graduation). En plaçant en ordre mon amour pour l’écriture, le dessin et la musique, le dessin à définitivement la première place. Quoi qu’il ne devrait pas y avoir de hiérarchie en tant que tel parce que pour moi, ces trois disciplines ne font qu’une. Un script, tout comme une toile ou une illustration, pareil pour une chanson, raconte une histoire. Et je suis amoureuse des histoires. Je rumine encore dans mes pensées pour déterminer si c’est une bonne chose ou non. Le truc, c’est que je perfectionne l’art du dessin depuis plus longtemps que les autres machins. Donc, j’imagine que c’est normal que je l’affectionne plus que les autres.

Photo : D. Mathieu Comics

Photo : D. Mathieu Comics

#4 Quelles sont tes inspirations? Aussi moche et plate que ma vie puisse être, je m’inspire des moments de tous les jours pour créer mes récits. Penser trop aide. Pas pour la santé mentale, mais pour la créativité au moins. Je m’inspire aussi de la vie des gens qui m’entoure, parce que je suis une voleuse de vies assumée.

#5 Comment décrirais-tu ton style? Sérieusement, j’sais pas trop. On m’a dit qu’on voyait du manga dans mes lignes, mais qu’il y avait quand même quelque chose de personnel qui s’éloigne du style populaire japonais. Ça fait quand même assez de sens parce qu’au secondaire, suite aux mésaventures de Corps-Beau qui était trop sexy pour les filles du lycée, mes frangines m’ont introduites à Shaman King et Naruto, ce qui m’a inspirée à recopier le style. D’ailleurs, je dois dire que les mangas sont une excellente source d’apprentissage surtout en ce qui à attrait à l’anatomie humaine et le mouvement des vêtements. Donc, jeune lecteur et jeune lectrice, si tu t’inspires de Pokémon, je ne suis personne pour te juger, même que tu es sur la bonne voie. Aussi, jeune lecteur et jeune lectrice, je t’oblige à trouver les AKIRA parce que, eh merde que c’est beau. Les personnages sont toujours en mouvement, le dynamisme des tissus est ma-gni-fique et les décors… LES DÉCORS! *s’évanouit temporairement* Anyway. On m’a aussi dit que mes personnages avaient des traits négroïdes et que c’était particulier chez mon style, voire bizarre. Mais tsé, j’suis Black et j’aime ma Blackness, donc j’imagine que c’est normal de transmettre cet amour dans mes dessins, nah?

Photo : D. Mathieu Comics

Photo : D. Mathieu Comics

 

#6 Parle-nous de la BD que tu vas sortir sur ton site le 18 juillet, Burr Rain Storm ? Burr Rain Storm, c’est mon bébé. Au départ, c’était supposé être un journal style bd auto-biographique qui raconte mes journées et le fil de mes pensées. Je l’avais même déjà commencé sur Facebook [j’vais t’envoyer un image exclusive de la première page de BRS une fois que je la trouve.] pour finalement rentrer dans le cycle du recommencement infini des BD en lignes. La version que je vais offrir dans pas long, c’est la troisième ou quatrième; heureusement la dernière. On parle de quatre ans de contenu, de notes, de réflexions, que je suis enfin prête à présenter sur une plateforme complètement gratuite. La protagoniste, Roots, à vingt ans parce qu’au moment où j’ai commencé à écrire j’avais son âge, et elle vit une dépression et se pose des questions existentielles parce que c’est ce que je faisais à cette époque.  Elle est moi à quelques différences près. Burr Rain Storm n’est pas seulement ma première publication concrète, mais l’exposé de ce que j’ai appris de ma courte vie et de ce que toutes les personnes que j’ai rencontrées m’ont enseigné.

Il y a un an ou plus, j’ai eu la chance de rencontrer une bédéiste, Samantha « Boum » Leriche-Gionet, dans le cadre d’un cours: je devais prendre mes boules en main et interviewer une personne qui travaille dans le domaine que je souhaite faire, et Boum a accepté de me voir. Le tout était filmé parce que c’était une expérience que je voulais partager avec les wannabe-bédéistes comme moi sur le web, MAIS, je n’ai pu que mettre 8 minutes à dates de notre entretien parce que paresse et c’est long faire de l’édition :/ Un jour je mettrai toutes les parties de l’entretien sur le web. [À VOIR ICI] Pourquoi je parle de ça? En fait, c’est qu’elle m’a dit que c’était rare de pouvoir publier son « bébé d’histoire » parce que ça implique de présenter le projet à plusieurs maisons d’éditions et de trouver LE ‘oui’; et même là, y’a des chances que ladite maison d’édition te demande de changer des trucs dans ton scénario dans le but de le marier à ses produits déjà existants. Or, j’avais pas envie d’embarquer dans tout ça avec BRS. J’le voulais raw, authentique, avec les qualités et les défauts de l’artiste que je suis.

Finalement, Burr Rain Storm est l’hypothèse de ce qu’aurait eu l’air ma vie si j’avais succombé à ma détresse psychologique d’il y a quelques années. D’après moi, c’est important de parler des maladies mentales et des tabous de la société, surtout que c’est l’époque pour le faire avec la prédominance de l’internet dans la vie des gens. C’est beaucoup plus facile pour Monsieur et Madame Tout-le-Monde d’aborder le sujet et de détruire ce qu’on appelle « la norme » pour empêcher l’exclusion de milliers d’individus et d’éventuels suicides et homicides. Peut-être que je vois trop grand, peut-être que mon impact sera minime, mais ça vaut la peine d’essayer.

#7 Avec quel logiciel travailles-tu ? Photoshop CS6, nouvellement Photoshop CC. J’ai aussi une tablette cheapette acheté à 120 quelques dollars au bureau en gros: une Wacom Intuos.

Photo : D.Mathieu Comics

#8 Ça te prend combien de temps pour travailler sur une planche ? Ça peut prendre de 13 à 20 heures pour une planche de Burr Rain Storm. J’ai encore de la misère avec mes décors et j’ai décidé de les mettre en couleur, donc c’est ce qui prend le plus de temps d’après moi.

#9 As-tu le rêve de te faire publier un jour ? Et si oui, as-tu une maison d’édition que tu préfères ? Évidemment que je voudrais me faire publier! Ce serait l’équivalent du DEC que je n’ai jamais pu offrir à mes parents pour représenter mon accomplissement académique que je ne suis pas prête d’accomplir! Mais tsé, ça ne sert à rien de rêver si t’es pas prêt à faire les efforts pour que ton rêve se réalise. Dans mon cas, j’ai une vie assez active sur les réseaux sociaux et une méthodologie de cyber marketing déjà établie qui me me permet de me faire découvrir par plusieurs personnes, dont des maisons d’édition. Il y en a une qui m’a approchée il y a quelques mois, et on est en train de concrétiser un probable futur projet ensemble. J’attends de signer le contrat avant de dévoiler de quelle maison il s’agit. Mais je peux dire que j’ai lu un des ouvrages qu’elle publie et sérieusement, je n’aurais pas pu tomber mieux: C’est du pur Québécois sans toutefois entrer dans le populaire minimalisme de la province, c’est bilingue, avec une diversité culturelle normative qu’on ne voit pas assez dans le ‘mainstream‘ de la BD d’ici, et le sujet de la série est fantastique, mais dans un univers futuriste de quelques années seulement. Elle concorde réellement avec les scripts que j’aime écrire et j’espère avoir une belle et longue histoire avec cette maison~

#10 Depuis combien de temps tu travailles sur Burr Rain Storm ? Depuis quatre longues années, pour l’idée principale et le synopsis du début à la fin. Je sais comment l’histoire se termine depuis un bon bout de temps, mais il me reste encore à écrire le milieu. Je ne sais même pas encore combien de chapitres il y aura en tout. Mais le récit me hante toutes les saintes journées. Je garde un carnet avec plein de post-its qui comportent des extraits de BRS et des autres bandes-dessinées à venir. Une fois que j’ai une épiphanie, ce qui arrive de 0 à 16 fois par jours, je dépucelle une des pages de mon carnet pour y ajouter un aspect qui risque d’être pertinent pour l’histoire.

#11 Quel est ta BD préféré? Si je dois en choisir qu’une seule, ce serait définitivement « Le Nao de Brown » de Glyn Dillon. De 1, les dessins sont époustouflants. De 2, c’est l’histoire d’une fille qui s’imagine tuer des gens des pires manières possibles et c’est son petit secret. De 3, elle tombe en amour avec un gros barbu. De 4, l’histoire ne gravite pas autour de l’histoire d’amour, mais sur le développement des personnages. Y’a aussi un side-story qui revient de chapitres en chapitres qui n’a aucun fucking rapport avec l’intrigue principale mais qui rajoute un je-ne-sais-quoi dans l’ensemble. Un peu comme des pauses publicitaires, mais au lieu de Swiffer, c’est un petit garçon avec une tête de champignon.

#12 Outre la BD, que fais-tu ? Je glande ❤ Et je peins, comme mentionné plus tôt, à l’acrylique, aquarelle et de manière digitale dans le but de faire des posters et des macarons. D’ailleurs, mes autres produits sont disponibles sur ma page Etsy!

Debbi 5

CLIQUER SUR L’IMAGE POUR ACCÉDER AU MAGASIN 🙂

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR ALLER SUR LA PAGE FACEBOOK DE D.MATHIEU COMICS

CLIQUER SUR L’IMAGE POUR ALLER SUR LA PAGE FACEBOOK DE D.MATHIEU COMICS

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR ALLER DIRECTEMENT SUR SON BLOGUE

CLIQUER SUR L’IMAGE POUR ALLER DIRECTEMENT SUR SON BLOGUE

CLIQUER SUR L'IMAGE POUR FAIRE UN DON À LA TALENTUEUSE D.MATHIEU COMICS !

CLIQUER SUR L’IMAGE POUR FAIRE UN DON À LA TALENTUEUSE D.MATHIEU COMICS !

Advertisements
This entry was posted in: Bande dessinée et roman graphique

par

Avoir une bibliothèque de plus en plus grosse est l’un des projets de vie de Karina. Apprendre et avoir plusieurs perceptions le sont également. Après avoir fait une technique en travail social au Cégep du Vieux-Montréal et travaillé quelques années dans des organismes communautaires (ce qu’elle continue de faire avec joie), elle poursuit ses études en faisant un certificat en études féministes à UQÀM. La littérature lui permet donc de voyager et d’avoir d’autres lunettes sur le monde.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s