Autour des livres
Laisser un commentaire

Autour des livres : Rencontre avec Karina, collaboratrice chez Le fil rouge

Connaissez-vous le questionnaire de Proust ? Il s’agit de questions posées par l’auteur Marcel Proust, principalement connu pour sa majestueuse oeuvre À la recherche du temps perdu. Celles-ci permettent de mieux comprendre ou connaitre quelqu’un. Dans ce questionnaire, on y trouve des questions telles que La fleur que j’aime ou Mes héroïnes préférées dans la fiction. L’animateur littéraire Bernard Pivot s’est inspiré de ce questionnaire pour créer le sien, qu’il faisait passer à ses invités à son émission Bouillons de culture. C’est ainsi que m’est venue l’idée de créer un questionnaire Le fil rouge où on pourrait en apprendre davantage sur une personne, et ce, au sujet de ses habitudes de lecture, de création, d’organisations et au niveau de ses préférences littéraires.

11870645_1035917263119852_4884009384227273997_n
1. Quel est ton premier souvenir en lien avec la lecture?

Je me souviens de ma mère et de son livre sur sa table de chevet. Comme beaucoup de petites filles, j’ai longtemps voulu ressembler à ma mère. C’est elle qui m’a donné envie de lire des livres. Je me souviens de ma mère ou de mon père qui me lisaient les contes avant de me coucher (j’ai encore mon livre de contes avec moi, il m’est très précieux). Je me rappelle aussi quand on lisait ensemble les premiers chapitres d’Harry Potter. Ou encore tous les livres que le bibliothécaire de mon école primaire nous lisait (Bilbo le Hobbit, Le chien des Baskerville, etc.). Que de bons moments passés en leur compagnie et qui ne m’ont fait qu’aimer la lecture.

2. Avais-tu un rituel de lecture enfant ou un livre marquant ? Et maintenant, as-tu un rituel de lecture?

Pas vraiment. Toutes les occasions sont bonnes pour lire. Lorsque j’étais plus jeune, c’était où et n’importe comment. Aujourd’hui, je dirais que c’est surtout dans les transports en commun que je lis le plus. J’adore lire dans le métro ! Le petit bruit ambiant fait en sorte que je rentre profondément dans ma lecture, et que je rate souvent ma station…

3. As-tu une routine d’écriture, des rituels ? Dans quel état d’esprit dois-tu être pour écrire?

Parfois j’écris avant de m’endormir, parce que mon cerveau va trop vite et que c’est à ce moment que mes idées «sortent». Sinon, je m’installe devant mon ordi tout en écoutant de la musique. Je ne suis pas très assidue, au moment de l’écriture, j’y vais par instinct.

4. Quels sont les livres qui t’ont donné envie d’écrire ?

Les livres sont aussi leur auteur-e-s. Je peux donc dire que Dominique Demers, Jane Austen, Patrick Suskind ont beaucoup contribué à mon envie d’écrire. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais dans l’histoire des Chevaliers d’émeraude et je rêvais, tout comme Anne Robillard, d’avoir ma série à moi remplie de personnages fantastiques. Disons qu’aujourd’hui mon style a beaucoup changé, j’aime toujours la littérature fantastique, mais elle m’inspire moins qu’avant.

5. Quel est le livre qui t’a le plus fait cheminer personnellement et pourquoi ?

Le livre qui m’a marquée et qui est mon préféré est «Orgueil et préjugés» de Jane Austen. Je l’ai lu lorsque j’étais une jeune adolescente, frustrée de la vie, en colère contre les garçons, remplie de préjugés envers eux et envers le monde entier, bref, j’avais les hormones dans le tapis ! C’est alors que je suis tombée sur cet ouvrage. Déjà à l’époque, mes idées en temps que féministe commençaient à faire leur apparition. Je critiquais le monde et la société et c’est ce que faisait à sa manière Jane Austen (proto-féministe), et c’est l’une des raisons pourquoi ses livres sont encore d’actualité, parce qu’ils touchent encore la société d’aujourd’hui.

6. Si tu pouvais vivre dans un monde littéraire, ce serait lequel ?

Je ne le cacherai pas, j’adore la vieille littérature anglaise (du style Jane Austen… je sais, je suis un peu trop passionnée par cette femme!). J’aimerais être capable d’avoir ce genre de plume qui me semble si raffinée. J’aurais aimé pouvoir passer mes journées à écrire, à dessiner, à faire du théâtre, à courtiser, à porter des robes, à aller au bal, bref à faire tout ce que ses personnages font!

7. Quel livre relis-tu constamment sans même te tanner ?

Le livre que j’ai relu le plus souvent est «La Princetta et le Capitaine» d’Anne-Laure Bondoux. Je ne sais pas pourquoi, ce petit roman jeunesse me fait tout simplement du bien. À chaque fois que je le lis j’embarque dans l’aventure comme si c’était la première fois. J’aime les personnages et j’aime l’écriture. Je suis tombée sur ce roman à la bibliothèque quand j’avais 10 ans et c’est toujours un plaisir de le relire !

8. Quel est ton mot de la langue française préféré ?

J’aime le mot «espoir», parce que c’est ma manière à moi de tenter de rester positive et optimiste à la vie (il reste peut-être au fond de moi un peu d’adolescente frustrée).

9. Quel livre aurais-tu aimé avoir écrit ?

«Le club des incorrigibles optimistes» de Jean-Michel Guenassia, parce que ce livre est PARFAIT !

10. Si tu écrivais ta propre biographie, quel serait le titre ?

«Jane Austen et moi»

This entry was posted in: Autour des livres

par

Le fil rouge est un blogue littéraire créé par deux amies, Marjorie et Martine, toutes deux passionnées par la littérature et par les vertus thérapeutiques de celle-ci. Notre approche face aux bouquins est liée à la bibliothérapie, car nous pensons sincèrement que la lecture procure un bien-être et que les oeuvres littéraires peuvent nous aider à cheminer personnellement. Nous tenons aussi à partager notre amour pour les bouquins, l’écriture, la création et sur les impacts positifs de ceux-ci sur notre vie et notre bien-être. Notre mission première est de favoriser la découverte de livres et de partager l’amour de la lecture, car ceux-ci peuvent avoir des impacts sur nos vies et sur notre évolution personnelle. Que ce soit le dernier roman québécois qui fait parler de lui, le vieux classique, le livre de cuisine ou bien même le livre à saveur plus psycho-pop, chez Le fil rouge, on croit fermement aux effets thérapeutiques que peuvent apporter la lecture et la littérature. Voilà pourquoi les collaboratrices et les cofondatrices se feront un plaisir de vous faire découvrir des bouquins qui leur ont fait du bien, tout simplement.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s