Auteur : Le fil rouge

Les résolutions littéraires des fileuses pour 2018, résolutions littéraires, défi littéraire, le fil rouge, le fil rouge lit, les livres qui font du bien, le pouvoir des livres, rituel de lecture, lire mais lire, résolution, 2018, nouvelle année,

Les résolutions littéraires des fileuses pour 2018

Ariane – Malgré le fait que je recommence à travailler à temps plein en janvier, je ne veux pas perdre l’habitude de lire quotidiennement. – Je veux continuer à choisir mes lectures « instinctivement » au lieu de me fier aux critiques ou aux modes. Marjorie -Augmenter mon nombre de lecture durant l’année. J’ai réussi – avec de l’avance- mon défi 2017 sur Goodreads qui était de 80 livres, mais je sais très bien que j’ai passé quelques moments sans lire durant l’année alors je sais que je peux lire plus. Pas que ce soit une compétition, mais c’est plutôt une question de mieux intégrer la lecture dans ma routine de tous les jours. – Alterner mes lectures entre lectures pour Le fil rouge et lectures pour le simple plaisir (quoi que les deux sont un plaisir) simplement pour ne pas toujours associer la lecture au travail, perdre le plaisir de lire et voir la lecture comme une « obligation ». – Comme l’an passé, je veux encore lire plus d’essais, plus de livres sur …

Les coups de coeur littéraires 2017 des fileuses

Carolyne  Les possibles du féminisme: agir sans « nous », de Diane Lamoureux Les luttes fécondes, de Catherine Dorion Éva Circé-Côté, libre-penseuse, 1871-1949, d’Andrée Lévesque Borderline, de Marie-Sissi Labrèche Matricide, de Katherine Raymond Marjorie L’imparfaite amitié que j’ai lu presque d’une traite et qui a résonné profondément en moi, sans que je sache vraiment pourquoi. J’ai adoré la plume et les réflexions de Mylène Bouchard. Les luttes fécondes, essai d’atelier 10 qui est arrivé dans ma vie au bon moment. Le monde est à toi de Martine Delvaux. Je ne sais quoi dire d’autre que c’était une magnifique lecture, douce et forte à la fois. Et, en rafale, je dirais aussi, Futur sex de Emilie Witt, The mother of all questions de Rebecca Solnit et tous les livres que nous avons mis dans les 12 derniers coffrets, bien sûr! 🙂 Ariane – Comme une chaleur de feu de camp, d’Amélie Panneton – Tortues à l’infini, de John Green – The Sun & her flowers, de Rupi Kaur – Daniil et Vanya, de Marie-Hélène Larochelle – Romance …

e quartanierRetirer un terme : club de lecture le fil rouge club de lecture le fil rougeRetirer un terme : bookclub bookclubRetirer un terme : le fil rouge le fil rougeRetirer un terme : le fil rouge lit le fil rouge litRetirer un terme : les livres qui font du bien les livres qui font du bienRetirer un terme : littérature québécoise littérature québécoiseRetirer un terme : litt qc litt qcRetirer un terme : la dévoration des fées la dévoration des féesRetirer un terme : catherine lalonde catherine lalondeRetirer un terme : poésie poésieRetirer un terme : prose proseRetirer un terme : contes contesRetirer un terme : fées fées

Club de lecture : La dévoration des fées

samedi, 19 novembre.  Samedi matin, il fait froid, c’est le week-end du Salon du livre. L’ambiance est certainement propice à une  discussion sur les livres. C’est armées de nos foulards au cou – notre table, près de la porte, s’ouvre un peu trop souvent pour se découvrir complètement- qu’on s’attaque à notre livre du mois : La dévoration des fées, de Catherine Lalonde. Avant même de se lancer dans la conversation sur cet ovni littéraire, on prend conscience du message d’un participant qui ne pourra être présent à la séance. Il a pris le temps de nous écrire un petit message avec sa propre appréciation du livre, qui résume assez bien ce que plusieurs ont pensé du livre; un mélange entre incompréhension, amour pour la langue et dégoût par moments. Entre analyse et premier degré Il n’en reste pas moins que les opinions sont plutôt polarisées. Alors que certaines ont eu plus de difficulté avec la prose de Lalonde, d’autres l’ont grandement appréciée. Il faut dire que la plume de l’auteure n’est pas des plus accessibles, sans …

lub de lectureRetirer un terme : bookclub bookclubRetirer un terme : féministe féministeRetirer un terme : club de lecture féministe club de lecture féministeRetirer un terme : Annie Ernaux Annie ErnauxRetirer un terme : la femme gelée la femme geléeRetirer un terme : L'événement L'événementRetirer un terme : les livres qui font du bien les livres qui font du bienRetirer un terme : le fil rouge lit le fil rouge litRetirer un terme : littérature française littérature françaiseRetirer un terme : Charge mentale Charge mentaleRetirer un terme : charge émotionnelle charge émotionnelleRetirer un terme : être mère être mèreRetirer un terme : écrire écrireRetirer un terme : écriture blanche écriture blancheRetirer un terme : autofiction autofiction

Club de lecture : L’événement et La femme gelée

Dimanche, le 20 novembre. Pour la seconde fois ce week-end, on se retrouve au Café Les oubliettes, après un arrêt au Salon du livre de Montréal. C’est la faim dans les talons qu’on arrive, en avance, au café, pour casser la croûte en attendant les participantes. Pour cette troisième session, nous avions deux livres à l’étude, deux romans d’Annie Ernaux ; La femme gelée et L’événement. C’était, pour certaines, un premier contact avec l’auteure. Alors, avez-vous aimé? Qu’en avez-vous pensé?  C’est assez unanime, Ernaux a plu à toutes. Nous avions suggéré de commencer les lectures avec l’ouvrage qui fut publié en premier, soit La femme gelée, et ensuite lire L’événement, pour ainsi comparer l’évolution dans l’écriture de l’auteure, mais… Peut-on comparer les deux œuvres?  Comparer deux œuvres d’une auteure, nous ne sommes pas les premières à le faire. Pourtant, ce n’est pas véritablement ce qui nous intéresse, finalement. Nous en venons à la conclusion que, outre les questions de forme, les deux livres ne se comparent pas. « Non, il y a trop de différences dans les émotions ressenties »,  dit …

Janvier : Premier roman Février : Roman adapté au cinéma Mars : Roman écrit par une femme Avril : Essai Mai : Roman abordant la santé mentale Juin : Littérature autochtone Juillet : Lecture jeunesse Août : #12août Septembre : Nouveauté de la rentrée littéraire Octobre : Roman finaliste au prix des libraires Novembre : BD ou roman graphique Décembre : La suggestion d’une fileuse en 2018, DÉFI LITTÉRAIRE, un livre québécois par mois, littérature québécoise, littqc, unlivrequébécoisparmois, je lis un livre québécois par mois, défi littéraire, résolution 2018

En 2018, je lis un livre québécois par mois

Toujours à la recherche d’une résolution pour 2018 ? On vous propose celle-ci : lire un livre québécois par mois. Ou plus! Depuis 2015, on organise ce défi littéraire sur un groupe Facebook. On vous invite donc à vous joindre à nous si vous avez envie d’y participer. Le fonctionnement est simple: nous avons déterminé les thématiques pour chacun des mois et nous ferons des sondages sur le groupe Facebook pour déterminer la lecture commune. Si vous préférez choisir vous-même ce que vous lirez, aucun problème, l’important, après tout, c’est de lire (minimum) un livre québécois par mois! On vous le promet… vous ferez des découvertes merveilleuses et votre vie ne sera qu’améliorée par l’ajout de lecture d’œuvres québécoises ! Janvier :  Premier roman Février : Roman adapté au cinéma Mars : Roman écrit par une femme Avril : Essai Mai : Roman abordant la santé mentale Juin : Littérature autochtone Juillet : Lecture jeunesse Août : #12août Septembre : Nouveauté de la rentrée littéraire Octobre : Roman finaliste au prix des libraires Novembre : BD …

Le guide cadeaux des fileuses, partie 3 : idées d’expériences littéraires à offrir

Une expérience littéraire, qu’est-ce que ça mange en hiver ? Pour nous, il s’agit de tout ce qui tourne autour de la littérature, que ce soit une pièce de théâtre, une playlist ou bien un recueil de citations fait maison. On a donc demandé aux fileuses de nous parler des expériences littéraires qui, selon elles, s’offrent bien en cadeau. Une paire de billets pour aller voir Déterrer les os au Théâtre D’Aujourd’hui. Bon, on a un parti pris ici puisque Fanie, l’auteure de Déterrer les os, a été une fileuse durant quelques années et nous avons adoré son premier roman, au point de le mettre dans notre coffret de septembre 2016. Nous irons voir la pièce, c’est assuré, et on vous invite à faire de même. C’est une magnifique manière d’allier théâtre et littérature tout en offrant en cadeau un moment plutôt qu’un objet, quoi que vous pourriez toujours offrir le livre avec, comme marque page, une  paire de billet.   Caroline propose d’offrir, en encadré, une citation du livre favoris de la personne à …

Le guide cadeau des fileuses partie 2 : idées cadeaux pour accompagner vos lectures

Trouver le livre « parfait » pour un proche peut parfois se révéler être une tâche ardue.  C’est pour vous aider à réussir qu’on vous a offert plusieurs suggestions des fileuses dans la première partie de ce guide cadeaux. Outre le fait d’offrir un livre, nous aimons aussi l’idée d’offrir un cadeau qui viendra compléter l’expérience de lecture; une chaude couverture, un signet personnalisé, un chandelle d’ambiance.  voici donc quelques suggestions cadeaux pour accompagner vos lectures. Des chandelles pour égayer l’ambiance  Roxanne propose la chandelle « feu de camps  » de Au naturel.  Elle sent TROP BON et en plus, c’est fait à Montréal Les chandelles de Marée sont fait à base de soya, sont écologiques et sont aussi fait au Québec. Pour les avoir mises à deux reprises dans différents coffrets, on peut vous le dire, elles sont de qualité, sentent bon et sont faites par deux entrepreneures d’ici qui se démarquent vraiment ! Encourager les artisans d’ici tout en parfumant sa maison, c’est un gros oui pour nous. Maison Soya est une autre compagnie d’ici qui …

Le guide cadeau des fileuses partie 1 : idées de livres à offrir

  On va se le dire, choisir un livre pour quelqu’un d’autre n’est pas toujours la tâche la plus simple au monde. À moins que vous ne connaissiez les goûts littéraires de cette personne comme le fond de votre poche ou que celle ci vous ait donné une bien belle liste dans laquelle choisir, il se peut que vous ne sachiez trop quoi offrir. Il est évident que l’intention, le choix même d’offrir un livre, est une belle et noble idée, mais si vous avez tout de même besoin d’un petit coup de main pour choisir, ne vous en faites plus, les fileuses ne manquent certainement pas d’idées. Marie-Hélène conseille les zines féministe Guédailles, tome 1 et 2. Elle a d’ailleurs écrit un article sur le premier tome et y a aussi collaboré. Camille conseille le roman Wonder de R.J Pallacio. Wonder pour les jeunes genre 9-10 ans et même ados! Très bon pour sensibiliser à l’intimidation. Même pour les adultes c’est une lecture agréable. Marika conseille Rat Queens tome 1 & 2. Pour tous …

Club de lecture : Animitas

Mardi 14 novembre, Ça y est, c’est le moment de l’année où on commence les séances alors que le soleil est déjà couché. C’est dans la salle L’annexe du café Perko qu’on se rassemble pour cette troisième séance. C’est toujours un plaisir de s’y retrouver  puisque nous avons l’espace entièrement pour nous. C’est plus intime et nous sommes sures de ne pas déranger les gens qui étudient à la table d’à côté. Notre lecture du mois : Animitas de Nicholas Dawson, roman qui nous a toutes captivées par sa couverture énigmatique et sa quatrième de couverture, dont nous reparlerons d’ailleurs pendant la séance. Après avoir commandé une bonne quantité de chocolat chaud et de chai latté, on se lance dans le corps du sujet : alors qu’en avez-vous pensé ?  Les jeux de narration La première chose de laquelle nous avons parlé, c’est la différence de ton entre la première et la seconde partie. Il y a sans aucun doute une plus grande distance au début. C’est beaucoup plus sobre, plus froid. Cela nous a toutes …

Club de lecture : Manikanetish

Samedi le 21 octobre. C’est au café Chez l’Éditeur, annexé aux Éditions Québec Amérique et aux Éditions Cardinal, qu’on se retrouve pour une deuxième rencontre, en ce beau samedi matin d’automne. Notre lecture du mois : Manikanetish de Naomi Fontaine. Une enseignante de français en poste sur une réserve indienne de la Côte-Nord raconte son univers, celui de ses élèves qui cherchent à se prendre en main. Autochtone, elle tentera tout pour les sauver du désespoir, même se lancer en théâtre avec eux. Dans ces voix, regards et paysages se détachent la lutte et l’espoir.   Alors, avez-vous aimé votre lecture? Tous et toutes s’entendent pour dire que oui; que c’était beau, doux et plein de vulnérabilité. Que les moments choisis par l’auteure sont ceux qui sont portés d’une certaine lumière, d’une belle humanité, d’une envie de partage. Par contre, certain.e.s trouvent aussi qu’il manque un peu de profondeur à l’œuvre. Que le roman aurait mérité quelques pages de plus pour être moins en surface. Nous sommes donc vraiment entre deux réactions, devant tout le beau, …