Défis littéraires
Comments 2

Critique commune de « Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo » de Dany Laferrière

Capture d’écran 2016-01-01 à 13.39.19Cette dernière lecture du défi littéraire de 2015 m’enchantait beaucoup. J’adore Dany Laferrière. J’aime le lire et j’aime l’écouter, il est, pour moi, un de mes auteurs préférés québécois. Quoi que je n’ai pas tout lu (même si j’y compte bien) ses oeuvres, je savais qu’avec son nouveau bouquin Tout ce qu’on ne te dira pas, Mongo, je n’allais pas être déçue. Pour moi, Dany Laferrière, c’est une valeur sure. Il y a probablement des gens qui ne l’aiment pas, mais où sont-ils? J’en connais aucun.

Bref, Tout ce qu’on ne dira pas, Mongo, c’est un peu une lettre d’amour à Montréal, au Québec qu’offre Laferrière a un jeune africain qui vient de débarquer. Sur une multitude de sujets, Laferrière raconte comment il a véçu les différences culturelles, les manies québécoises et tous ces genres de petits détails qu’on ne remarque pas avant des mois au Québec. Alternant entre l’essai, le roman et même les notes personnelles, le jeune Mongo a littéralement droit a un cours en accéléré.

Ce livre m’a beaucoup plu, l’intelligence émotive et culturelle de Laferrière y est pour beaucoup. J’ai souri a plusieurs reprises en voyant la société québécoise d’autres façons et j’ai été touchée par cette vision de Montréal qu’offre Laferrière. Montréal, ma ville de toujours, j’aime la voir scintiller pour ce qu’est elle vraiment : ouverte, riche et accueillante.

La critique de Karina

Je n’avais jamais pris le temps de lire un Laferrière. Voilà que le défi me permettait d’enfin le découvrir. Alors que je m’attendais à lire un roman, «Tout ce qu’on ne te dira pas Mongo» ressemblait plus à un petit guide pour des nouveaux arrivants au Québec. Ce qui n’empêche tout de même pas aux québécois-e-s comme moi d’apprécier sa lecture. Je l’ai aimé parce que nous retrouvons un beau témoignage de la part de Laferrière. Nous voyons l’amour qu’il porte pour son pays d’accueil. Et puis, pour certains de ses paragraphes nous avons la chance de faire de l’autodérision (par exemple lorsqu’il parle de notre français, ou encore du fait que nous faisons la file d’attente pour monter dans l’autobus). J’ai aimé suivre son parcours migratoire.

Laferrière a une écriture intelligente. Ce n’est pas pour rien qu’il a gagné des prix à l’académie française ! Il semble être un homme attentionné et ouvert. Toujours prêt à aider son prochain. Malgré que «Tout ce qu’on ne te dira pas Mongo» semble plus être adressé aux immigrants, j’ai aussi appris des choses. Laferrière m’a rappelé l’histoire de notre pays le Québec; m’a fait comprendre que ce n’est pas toujours un choix de quitter son pays. Il nous apprend à être conciliant chacun de notre côté (autant nous qui accueillons le nouveau arrivant que celui-ci).

Ce petit livre est le cadeau idéal pour toute personne qui veut en apprendre plus sur une autre culture et sur la sienne. Parce que pour bien accueillir ce nouvel arrivant il faut bien connaître sa propre culture !

Advertisements
This entry was posted in: Défis littéraires

par

Lectrice invétérée, Martine est bachelière en études littéraires et la cofondatrice du Fil rouge. Créative et inspirée, elle a l’ambition de faire du Fil rouge un lieu de rassemblement qui incite les lectrices à prendre du temps pour elles par le biais de la lecture. Féministe, elle s’intéresse aux paradoxes entourant les mythes de beauté et la place des femmes en littérature. Elle tentera, avec ses projets pour Le fil rouge, de décomplexer et de dédramatiser le fait d’être une jeune adulte dans une société où tout le monde se doit de paraitre et non d’être. Vivre sa vie simplement et entourée de bouquins, c’est un peu son but. L’authenticité et l’imperfection, voilà ce qui lui plait.

2 Comments

  1. Ping : À travers la première parution de Dany Laferrière | Le fil rouge

  2. Ping : Trouver l’âme sœur: Dany Laferrière | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s