Littérature jeunesse
Laisser un commentaire

Prendre le temps… le temps de 3 albums!

Prendre le temps. Apprendre à prendre le temps.
Pourquoi ne pas apprivoiser cette lenteur avec trois magnifiques albums empreints de délicatesse et de douceur tant dans les mots que dans les illustrations.

95623897 illustration © Erin E. Stead

Je débuterai cette lenteur avec Si tu veux voir une baleine, car si l’on veut voir une baleine, on doit s’armer de la plus grande patience. Il y a des règles plus qu’évidentes à respecter, d’autres qui le sont moins, des conseils malicieux comme judicieux, et aussi de drôles de pièges à éviter. Pour voir une baleine, il y a surtout cet album indispensable et magnifique!

«Si tu veux voir une baleine tu as besoin dune fenêtre et d’un océan.»

Chaque page débute par «Si tu veux voir une baleine…». Les phrases sont courtes, poétiques ; tout ceci crée un rythme magique. Les douces illustrations ajoutent une finesse sans faille, avec émotion appuyant ainsi parfaitement le texte.

Doux, tranquille et réconfortant, Si tu veux voir une baleine est un ode à la contemplation, la beauté des petites choses, l’imaginaire, les histoires et l’art de prendre son temps. Adultes comme enfants s’évaderont quelque part très loin entre le rêve et l’imagination avec chaque petit détail, avec cette douceur, cette tranquillité et la poésie que crée ce duo Julie Fogliano et Erin E. Stead.

Cet album sent l’été ou les vacances, il nous fait rêvasser et savourer chacun des instants et nous fait espérer ce moment… où l’on va apercevoir au loin… une baleine.

94402306_o
illustration © Erin E. Stead

Oui, l’hiver est long et froid, parfois il semble installé à jamais. Il faut chercher la douceur sous une grosse couverture ou dans un chocolat chaud (avec des guimauves pourquoi pas) et ouvrir tout doucement Et puis c’est le printemps.

Attendre patiemment le réveil du printemps avec ce magnifique album, toujours des mêmes créateurs Julie Fogliano et Erin E. Stead. Au fil des plantations d’un petit garçon et de ses trois compagnons – une tortue, un chien et un lapin-, on attend, on observe, on guette… et l’on découvre progressivement la magie des saisons. Attendre patiemment le réveil du printemps. Et puis hop! Patience récompensée après de longues journées: ses plantations en fleurs, le printemps arrive enfin!

Ce texte est une belle respiration de simplicité. Minimalistes, les illustrations donnent envie de prendre le temps, nous invitent à la patience, à l’observation tandis que le texte lent et descriptif épouse parfaitement les longues heures d’attentes du petit garçon. Julie Fogliano et Erin E. Stead signent un album contemplatif plein de charme. Le texte poétique et les illustrations empreintes de douceur forment un tout d’une saisissante beauté. Un album plein de douceur, de poésie, et un hymne à la nature et aux beautés dont elle est capable.

À savourer le nez dans le vent (ou bien au chaud).

lennylucy_spreadillustration © Erin E. Stead

Pourquoi ne pas terminer avec Lenny & Lucy (cette fois de Philip C. Stead et de Erin E. Stead),  là où l’on constate qu’un déménagement n’est jamais facile à vivre, surtout lorsque la nouvelle maison est située au près d’une sombre et troublante forêt. Bien qu’il soit bien préparé au changement, Peter est angoissé à l’idée de déménager! Il n’apprécie pas du tout sa nouvelle maison, ni la forêt et encore moins le pont qui y mène… Son père, trop occupé à déballer les boîtes de déménagement, ne se rend pas compte que Peter passe ses nuits à guetter les bois.

Au fil des pages, nous découvrons ce petit garçon nommé Peter et son gros chien Harold, qui, pour apprivoiser ce nouveau lieu, vont créer un immense gardien fait de coussins, de plumes et de tissus pour empêcher les monstres et créatures de sortir de la forêt.

Dans ce récit très juste sur la peur de l’inconnu et du changement, Peter va trouver comment vaincre ses craintes par ses propres solutions. Avec des illustrations touchantes, les émotions des personnages sont incroyablement bien transmises, avec un simple regard, un geste, une attitude… crayonnée! Un album très abouti qui aborde avec ingéniosité la thématique du déménagement, un acte d’apparence anodin, mais qui est en haut du palmarès des grands stress. Un album à savourer sans modération, pour en découvrir toutes les finesses.

 

Si tu veux voir une baleine
Texte de Julie Fogliano & illustrations d’Erin E. Stead
Kaléidoscope
dès 5 ans

Et puis c’est le printemps
Texte de Julie Fogliano & illustrations d’Erin E. Stead
Kaléidoscope
dès 5 ans

Lenny & Lucy
Texte de Philip C. Stead & illustration d’Erin E. Stead
Kaléidoscope
dès 5 ans

cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s