Bande dessinée et roman graphique
Comment 1

« Il était une fois »… critique enthousiaste de deux contes réinventés pas pour les enfants

Plus que jamais, les contes de fées sont un matériau privilégié dans la création d’oeuvres contemporaines détournées, et je ne peux qu’être surprise de la quantité de romans, de bandes dessinées, de films, qui sont créés à partir de ces récits. Si mon plaisir est de mettre la main sur ces créations de toutes sortes, il est surtout de trouver, à travers la grande masse de publications, des oeuvres réussies, captivantes, bien menées et déconcertantes. C’est ainsi que durant les vacances de Noël, j’ai eu la chance de lire deux de ces livres détournés, et ceux-ci se sont révélés être très réussis.

D’abord, peu de réécritures humoristiques de contes m’ont autant plu que la bande dessinée Tout conte fée, pot pourri éclatant qui mélange les différents contes et récits d’un doigté de maître. L’histoire est construite autour des plusieurs personnages, qui habitent le même immeuble où il se passe des évènements étranges, comme des disparitions, des meurtres. Les policiers mènent enquête, mais se retrouvent face à des personnages rocambolesques, comme le Chaperon rouge, Peter Pan, le loup, il y a également le Père-Noël, coincé dans sa cheminée, Jésus, Freud… et c’est dans un chassé-croisé amusant que nous suivons cette enquête un peu fantaisiste.

20170104_115703 20170104_115750

Ce qui m’a plu dans cette bande dessinée est la maîtrise des dialogues et de l’humour qu’ils proposent. En effet, les jeux de mots et de langue sont partout, ils provoquent des éclats de rire et lancent des clins d’oeil au lecteur. Surtout, ils ajoutent de la saveur à l’histoire et confirment l’esprit joueur des auteurs.

20170104_115624

20170104_115725

Bref, Tout conte fée est décidément une BD à découvrir!

Puis, je me suis plongée dans le roman Cinder, premier tome des Chroniques lunaires de Marissa Meyer. Roman fantastique pour adolescents, je l’ai commencé sans trop savoir à quoi m’attendre au niveau de la qualité de l’écriture, et je me suis retrouvée assez vite captivée par l’histoire.

C’est l’histoire de Cinder, jeune mécanicienne cyborg qui vit dans une communauté futuriste à Néo-Beijing, où se développe une pandémie mortelle. Étant étrangement immunisée, Cinder a un rôle à jouer dans les recherches pour un antidote contre la maladie, mais aussi dans le conflit qui oppose les terriens aux lunaires, et dans la succession du trône.

Mélange de science-fiction et du conte de Cendrillon, on retrouve plusieurs éléments comme le bal, le prince, mais ceux-ci sont détournés et servent l’histoire sans être simplement plaqués. Le plus intéressant, à mon avis, reste le jeu qui se joue autour du pied de métal de Cinder, qui rappelle trop bien le conte, et qui est bien réinvesti dans la nouvelle histoire.

Bref, sans être un chef d’oeuvre du genre, j’ai été impressionnée par le roman et aie été suffisamment conquise pour aller me réserver immédiatement la suite à la bibliothèque (la série compte maintenant plusieurs tomes!).

Décidément, donc, mon temps des fêtes a été rempli de lectures intéressantes et de belles découvertes. Je suis maintenant prête à me remettre aux lectures scolaires. Et vous?

les coffrets le fil rouge, boites à abonnement, les livres qui font du bien,

Un commentaire

  1. Ping : « Tale as old as time… » La Belle et la Bête et autres contes à (re)découvrir! | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s