Féminisme
Laisser un commentaire

Des crocos ? Faut pas charrier!

J’ai eu la chance de mettre la main sur l’album bande-dessinée « Les crocodiles » qui aborde le large sujet qu’est le harcèlement de rue et le sexisme ordinaire. Plusieurs intervenants, associations et organismes ont mis la main à la tâche et le rendu est hyper complet. Les thématiques comme le bodyshaming, le harcèlement au travail, dans la rue, dans les bars, avec les ex, entre nous, dans les fêtes, entre chum et blonde sont abordés de façon sensible et complexe.

Avant de devenir cet album, Thomas Mathieu démarra le projet crocodiles, demandant aux filles d’envoyer leurs témoignages. D’où le choix délibéré de représenter les hommes en crocodiles, pour donner la parole à ces femmes. Nous savons très bien qu’en réalité tout n’est pas aussi noir et blanc… Ou aussi blanc et vert. Aussi, parlant de blanc, j’aurais aimé que ce soit moins blanc, hétérosexuel (où sont les gens racisés, âgés, LGBTIQ ) Mais bon. C’est un super bon début !

croco-en-gros

Des crocos, y semble en avoir pas mal en France!

(sources provenantes du livre)

Les chiffres de 2004 (donc, malheureusement, sans doute plus grands encore en 2017) sont sans équivoque: 55% des femmes ont vécu du harcèlement sexuel dans leur vie, ce chiffre augmente a 75% si elles sont dans des postes de direction. Chaque année en France 13% sont insultées dans l’espace public, 5.2% sont suivies dans la rue, 2.9% sont confrontées à des exhibitionnistes et 1.9% vivent des attouchements. Les statistiques tendent à rendre petits les résultats mais mis en chiffres réels ça donne :

  • 3.4 millions d’insulteurs
  • 1.4 millions de suiveurs
  • 750 000 exhibitionnistes
  • 500 000 tripoteurs !!!

Mais des crocos y’en a pas à Montréal non ?

Tristement, vous connaissez la réponse. Je n’ai pas les données pour Montréal ou le Québec, mais il est illusoire de croire que cette réalité ne nous soit pas familière. À la piscine, au dentiste, au travail, dans le parc, en faisant les courses, dans le métro… Je peux donner bon nombres d’exemples où, moi-même, j’ai été dans les situations illustrées. Grande chance: la plupart ne se déroulant pas comme les exemples illustrés. Chance ? Sans doute, Montréal ? Sans doute aussi. Nous avons une relation femme-homme fort différente de nos cousins Français, ne serait-ce que dans la séduction, les rôles déterminés, mais quand même. Des crocos y’en a à Montréal, les lundis matin 9h comme les vendredis soir, tard, mal éclairés.

 

poils aisssailes.jpg

Plusieurs sujets d’actualité sont abordés. Dans l’exemple ci-haut, le choix de ne plus vouloir répondre aux standards de beauté dictés par la société. Montréal ou en France, les réactions sont pratiquement les mêmes, venant de femmes ou d’hommes. La liberté de choix de son corps dérange. Parlez-en à celles qui ont eu le malheur de faire cet affront en public! Vous trouverez d’excellents blogues qui abordent ces sujets.

Divisions de la proposition

L’album se détaille en quelques divisions hyper pertinentes. D’abord la mise en contexte, ensuite les témoignages illustrés qui prennent le 3/4 de la B.D. Mais, ensuite, une section stratégies. Comment stopper le harcèlement lorsqu’il survient? Ultra pertinent, car de souligner d’un trait plus que gras le problème ne le réglera pas. Bien sûr, nous attendons encore le grand changement de société qui rendra obsolète la présente section, mais les stratégies sont bien détaillées et illustrées. Puis, une entrevue avec un auteur homme qui était justement dérangé de la représentation des crocos, qui dissèque les thématiques beaucoup plus larges abordées ici. S’en suit sociologues et militantes qui approfondissent les sujets. Finalement, une note de l’auteur qui donne certains développements à certains témoignages, qui ajuste le tir, qui commente certains commentaires reçus au fil du temps sur son travail.

 

viol conjoint.jpg

 

Minimum requis

J’ose croire que nombreux seront les adultes significatifs à mettre en lecture obligatoire cet album illustré. N’étant pas familière avec le système (réformé ++)  d’enseignement primaire et secondaire, je suis cependant persuadée qu’il y a un petit trou au cursus pour l’y insérer. Sinon, va falloir! J’espère que d’autres artistes et humains s’allieront pour rendre disponible d’autres témoignages moins uniformes, pour que tous se sentent interpellés, entendus et compris.

 

croco voiture.jpg

 

D’autres pistes 

Je pose ici les différentes pistes supplémentaires que ce livre m’a fait découvrir. C’est toujours pertinent de les partager encore et encore.

J’aurais pu en mettre encore bien d’autres. Merci de partager avec moi vos ressources précieuses tant sur d’autres écrits du genre, d’autres bons textes sur le harcèlement ou le sexisme ordinaire et aussi des gens qui travaillent à éduquer le public et contrer ce fléau. Je veux les connaître !

 

Advertisements
This entry was posted in: Féminisme

par

Audrey Desrosiers allie la musique, la danse, le théâtre, les performances, les arts visuels, les installations photos et les essaies littéraires. Un même sujet de recherche, plusieurs langages utilisés. Elle propose une réflexion sur la dématérialisation des limites personnelles, le corps et ses représentations, la distanciation du Soi et des territoires communs entre ceux-ci. Comment entrer réellement en collision avec soi, avec l’Autre. Elle est surtout, une lectrice passionnée et désobéissante depuis son plus jeune âge. Elle apprécie les lectures d'horizons parfois moins fréquentés. Hypersensible et exubérante, elle reçoit les mots avec son corps puis apprécie transmettre le tout avec des images bien à elle ! Elle est également la fondatrice du blogue artistique Inside and somewhere else.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s