Littérature jeunesse
Comment 1

Cacher ses soucis dans ses poches

Des roches plein les poches, Frédérick Wolfe, Marie-Ève Tremblay, Fonfon, Éditions fonfon, livres, lecture, littérature jeunesse, littérature pour enfants, livres pour enfants, les livres qui font du bien, le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, #lefilrougelit, enfance, littérature québécoise,

Bien qu’il s’agisse d’un livre pour enfants, le titre Des roches plein les poches m’a toute de suite séduite. C’est que j’ai moi-même tendance à cacher des « roches », mes soucis et mes émotions négatives, non pas dans mes poches, mais derrière la tête, là où les problèmes vont fermenter pour en ressortir plus aigres.

Ce court livre de grand format est très joli et communicatif. Les illustrations de Marie-Ève Tremblay forment le visuel parfait, juste assez imaginatif tout en restant dans le réalisme, pour accompagner l’histoire de Frédérick Wolfe, pertinente en tout point.

Des roches plein les poches, Frédérick Wolfe, Marie-Ève Tremblay, Fonfon, Éditions fonfon, livres, lecture, littérature jeunesse, littérature pour enfants, livres pour enfants, les livres qui font du bien, le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, #lefilrougelit, enfance, littérature québécoise,

L’histoire

On rencontre la petite Alice, pour qui la vie n’est pas tout à fait rose. Il y a souvent des conflits à la maison dont elle est témoin malgré elle, mais elle n’ose en parler à personne. Sur le chemin de l’école, elle prend l’habitude de ramasser des cailloux et de leur raconter ses problèmes, puis elle les cache dans les poches de sa robe. À force d’accumuler les petites roches, elle n’arrive plus à courir ni à jouer avec les autres enfants.

Un matin après une dispute particulièrement terrifiante, Alice s’assied sur une roche près de l’eau et attend. Un marchand de fleurs passe par là et voit la petite fille qui semble bien triste. Il la salue, puis aperçoit des roches qui semblent sortir de ses poches. Il lui montre comment lancer une roche sur la surface de l’eau et lui faire faire des bonds. Alice, bien impressionnée, veut elle aussi faire des bonds avec les autres roches. Elle n’y parvient qu’à la toute dernière roche qu’elle cachait dans sa poche.

La formule

L’écriture de Wolfe est très intéressante, on sent un mouvement de vague à chaque phrase et la plupart des paragraphes forment des rimes. Une introduction facile à la poésie pour vos petits, en plus de présenter une situation souvent ignorée : les enfants aussi ont des émotions négatives dont ils n’osent pas parler. Ça n’apparaît pas à l’âge adulte, on le développe au courant de notre jeunesse. Ce que vit la petite Alice pourrait arriver à vos enfants ou à leurs petits amis.

Des roches plein les poches, Frédérick Wolfe, Marie-Ève Tremblay, Fonfon, Éditions fonfon, livres, lecture, littérature jeunesse, littérature pour enfants, livres pour enfants, les livres qui font du bien, le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, #lefilrougelit, enfance, littérature québécoise,

J’ai été touchée par le réalisme de l’histoire d’Alice. Elle a peur et se sent seule, alors elle s’isole encore plus. Les seules à qui elle ose se confier sont des roches. J’ai trouvé que c’était une très jolie métaphore. Et elle finit par lancer tous ses cailloux, un par un, avec le marchand de fleurs, qui l’observe, l’aide à améliorer son lancer, et elle réussit à se débarrasser de toutes ses petites histoires refoulées.

Fait encore plus pertinent, la dernière page présente des petits trucs faciles pour les enfants qui vivent une situation semblable. Que ce soit de trouver quelqu’un à qui l’on fait confiance, comme le marchand de fleurs, de trouver une activité physique ou artistique pour se défouler ou de se donner des repères visuels afin de comprendre quelles émotions sont négatives et positives, ce livre ne nous laisse pas que sur une jolie morale, il offre des pistes pour s’ouvrir et se défaire de nos émotions négatives. Bref, une petite histoire pour enfants qui peut avoir bien des répercussions positives sur la manière dont ceux-ci partagent leurs émotions.

Avez-vous d’autres suggestions de livres pour enfants qui abordent les émotions négatives et la façon de les exprimer?


Le fil rouge tient à remercier les éditions Fonfon pour le service de presse.

Advertisements

Un commentaire

  1. J’adore la bouille d’Alice, et j’aime beaucoup cette idée métaphorique des soucis qui seraient des roches bien trop lourdes pour nos poches. Merci pour cette découverte !!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s