Réflexions littéraires
Laisser un commentaire

Bonjour Tristesse, un roman résolument moderne

adaptation cinématographique, adaptation de roman, amour, été, bibliothérapie, bonjour tristesse, famille, françoise sagan, le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature française, livre, roman

Si vous ne connaissez pas Françoise Sagan, quelques recherches à son sujet vous feront probablement tomber amoureux.ses de cette femme écrivaine qui connut le succès très tôt. C’est qu’elle vivait à 100 à l’heure, Françoise… métaphoriquement et littéralement (c’était une grande fan d’automobiles et de vitesse).

C’est avec son premier livre, Bonjour Tristesse, qu’elle connut en 1954 le succès à l’âge de dix-huit ans. Ce roman, dont le titre est inspiré d’un poème de Paul Éluard, eût un succès fulgurant en librairie, et Sagan gagna le surnom de « charmant petit monstre » de la littérature.adaptation cinématographique, adaptation de roman, amour, été, bibliothérapie, bonjour tristesse, famille, françoise sagan, le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature française, livre, roman

Synopsis

Cécile, son père Raymond et Elsa, l’amante de celui-ci, comptent bien profiter de leurs quelques semaines dans une villa en bord de mer pour faire la fête, paresser et courir les événements mondains. L’arrivée d’Anne, une femme pleine d’esprit et stricte qui apprécie les choses de bon goût et la culture, vient rompre la dynamique du joyeux trio.

D’abord, c’est la fin de l’oisiveté pour Cécile, qui doit faire face à son échec scolaire et doit se mettre à étudier en laissant les activités futiles et Cyril, son amour de vacances, de côté. C’est également le début d’un triangle amoureux entre Raymond, le charismatique tombeur, Elsa, la jeune femme enjouée et sociable et Anne, la femme séduisante et stricte qui voit en Raymond son véritable amour.

Bien que Cécile aime Anne et l’admire, elle voit en elle la fin de la vie volage de Raymond et la terminaison de leur complicité père-fille. Quand Raymond et Anne annoncent qu’ils vont se marier, Cécile met en œuvre un plan diabolique pour briser leurs plans… mais tout ça ne se déroule pas tout à fait comme prévu et aura, au final, des conséquences dramatiques.

Thématiques

Dans Bonjour Tristesse, il est d’abord question de la culture de l’oisiveté, de vie mondaine et de légèreté. Cécile et Raymond cultivent un mode de vie bien à eux, empreint de facilité et d’amusements, qui semble très éloigné de la réalité. Ils vivent dans une autarcie de plaisir à court terme, de rire et de déni.

Avec l’arrivée du personnage d’Anne, on voit le contraste entre cette self made woman pour qui la réussite d’une femme doit venir d’elle-même et le mode de pensées de Raymond, pour qui il n’est pas bien grave que Cécile échoue à ses examens, puisqu’elle n’aura qu’à se trouver un homme riche pour la faire vivre.

On voit que la petite Cécile, qui a 17 ans, adore son père et tient dur comme fer à leur mode de vie, mais qu’elle aimerait être comme Anne; une femme intelligente, forte, aux répliques acérées et à la culture développée. Par contre, par paresse ou par habitude, elle fait tout pour aller à l’encontre des valeurs qu’Anne tente de lui imposer, même les choses les plus égoïstes qui, d’ailleurs, finiront par avoir des effets tragiques.

Modernité 

Au même titre que Gatsby, le magnifique, par exemple, nous avons affaire à un roman indémodable par la pertinence et l’universalité de ses thèmes. Plusieurs personnages sont déchirés entre ce qu’ils sont depuis toujours et ce qu’ils aspirent à être, et je crois qu’il s’agit d’un dilemme vécu par beaucoup d’entre nous.

Également, on ne se cachera pas que Bonjour Tristesse parle avant tout d’amour, que ce soit entre un homme et une (ou deux) femme.s, d’amour filial, d’admiration… on voit bien que l’amour peut blesser comme panser des plaies.

Ce qui en fait le parfait roman de lecture estivale, c’est justement ce judicieux mélange de légèreté et de drame.

Faits intéressants

adaptation cinématographique, adaptation de roman, amour, été, bibliothérapie, bonjour tristesse, famille, françoise sagan, le fil rouge, le fil rouge lit, lecture, les livres qui font du bien, littérature française, livre, roman

  • Bonjour Tristesse est passé à l’écran dans un film d’Otto Preminger en 1957, avec comme actrice principale Jean Seberg.
  • Alain Souchon composa sa chanson du même titre en 2005, en l’honneur de Sagan, décédée en 2004.

 

Quel livre d’une autre décennie trouvez-vous encore indubitablement moderne?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s