Essais
Laisser un commentaire

Un Noël cathodique : la nostalgie cinécadienne

le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, lecture, livres, livres qui font du bien, Un Noël cathodique, la magie de ciné-cadeau déballée, collectif, stéphanie roussel, éditions de ta mère, essai, essais québécois, noël, ciné-cadeau

Le titre vous intrigue? C’est normal, j’étais dans la même situation lorsque j’ai découvert ce petit livre aux couleurs de sapin de Noël. Un Noël cathodique, ça veut tout dire, surtout quand on a vécu son enfance dans les années 90. Cette belle époque où les télévisions cathodiques (les grosses TV plus lourdes qu’un frigo) avaient une place dans tous les foyers et diffusaient chaque fin d’année la programmation de Ciné-Cadeau à Télé-Québec. La nostalgie qui vous envahit peut-être en ce moment, vous la retrouverez en lisant Un Noël cathodique, la magie de Ciné-Cadeau déballée.

Du bonbon pour tous

Il est certain que cet essai parle beaucoup à la génération des trentenaires, mais il peut aussi toucher les plus vieux et les plus jeunes. Les parents qui ont vu leurs enfants scotchés devant la télé durant le temps des fêtes auront assurément du plaisir à découvrir le point de vue des 9 autrices et auteurs abordant les différentes facettes de cette traditionnelle programmation alors que les jeunes adultes se reverront peut-être en pyjama, à déguster un chocolat chaud devant Astérix et Cléopâtre. Mais une chose est sûre : tout le monde y trouvera son compte.

Les souvenirs

Ciné-Cadeau, c’est un classique. Cette diffusion en rafale de films durant la période des fêtes a marqué l’imaginaire des Québécois, peu importe leur âge. On y retrouve une tradition qui dure depuis plus de 35 ans. Ciné-Cadeau, ça sent l’euphorie des vacances de Noël, les batailles d’oreiller en pyjama, le pop-corn dégusté avant 11h, les biscuits chauds. Ce sont de bons moments passés en famille. C’est une part de nos souvenirs. Voilà pourquoi ce livre, dirigé par Stéphanie Roussel, vient toucher dans le mille. Chacun a ses propres flash-back et c’est ça qui est important.

Une œuvre variée

Le livre est un collectif, il donne donc un éventail de points de vue sur le sujet. Voilà ce qui en fait une œuvre de qualité. On a la possibilité de se glisser dans la peau de chaque autrice et auteur pour en découvrir la vision unique. Certains textes sont plus critiques, notamment sur la place (souvent minime) qu’occupent les personnages féminins dans les films présentés, d’autres analysent davantage le phénomène « cinécadien ». La préface de Samuel Archibald donne le ton et m’a beaucoup accrochée, me ramenant moi-même à mes souvenirs cinécadiens, des souvenirs délectables. J’ai aussi beaucoup apprécié la liste, à la fin du livre, qui répertorie toutes les œuvres diffusées depuis les débuts (en 1981). Cette petite attention au lecteur fait très plaisir et on peut s’y perdre de longues minutes à scruter les titres de films.

Ce petit bijou rempli de nostalgie s’offre vraiment bien en cadeau. Parlez-en aux clients qui se l’arrachaient l’an dernier à la librairie où je travaille lorsque j’en avais fait les éloges. C’est également un excellent présent pour soi-même.

Et vous, regarderez-vous Ciné-Cadeau cette année?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s