Essais
Laisser un commentaire

« Ça commence par moi » : un manifeste optimiste pour changer le monde

seuil, livre, littérature, le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, la littérature qui fait du bien, écologie, changements climatiques, julien vidal, ça commence par moi, essai, manifeste utopiste

Le Français trentenaire Julien Vidal a étudié en droit et en politique internationale avant de s’engager quatre ans dans la voie du travail humanitaire. Rien de mieux que quelques chocs culturels pour faire une bonne mise au point de nos valeurs, de notre vie… et de notre empreinte écologique. En étant confronté pendant des années aux situations de vie précaires d’autres pays, le jeune homme s’est vu remettre en question sa manière de consommer, de vivre et de voir le monde.

365 jours de défis

C’est en se réinstallant en France que Vidal a vu l’opportunité de changer son mode de vie. Repartant presque à zéro, il lui semblait plus facile d’adopter un style de vie écoresponsable en modifiant petit à petit ses mœurs. C’est comme cela qu’est né le site web Ça commence par moi : pendant 365 jours, Julien allait adopter quotidiennement une nouvelle habitude, qu’il allait partager avec son lectorat afin de les inciter à en faire de même.

Ce que l’auteur voulait démontrer, d’abord avec son site et ensuite avec son livre, c’est qu’il est très possible pour monsieur et madame Tout-le-Monde d’effectuer un virage vert important, graduellement… et dans la joie! Car ce qui frappe dans ce guide pratique à saveur de manifeste, c’est l’optimiste qui s’en dégage. Nous sommes si habitué.e.s au ton moralisateur des essais écologiques nous sommant de changer du tout au tout en brandissant la menace d’une apocalypse imminente que ce livre arrive comme un véritable vent de fraîcheur.

Réaliste… et optimiste!

Divisé en 16 parties thématiques, le bouquin explique le cheminement de son auteur en mélangeant avec brio les anecdotes personnelles, les informations factuelles et les astuces. Honnête et humble, Vidal nous fait part tout autant de ses réussites que de ses difficultés, ce qui en fait un manuel réaliste positif, oui, mais pas naïf. Et l’auteur ne laisse rien de côté, en nous parlant même de l’aspect économique des changements apportés! C’est que souvent, les gens ont tendance à croire qu’être écolo, en plus d’être rébarbatif, c’est nécessairement plus cher… et on voit bien, avec les démonstrations de Julien, que quand on fait le calcul, ce n’est pas le cas.

Des changements accessibles

Ce que l’on retient après avoir terminé notre lecture, c’est qu’il est relativement accessible pour tout le monde d’effectuer quelques changements visant à avoir une moins grande empreinte négative sur notre environnement. Bien sûr, certaines choses sont différentes en France, jouant parfois en notre faveur, et parfois non (comme par exemple, les Québécois ne peuvent pas vraiment choisir quelle compagnie les fournit en électricité). Mais dans l’ensemble, Ça commence par moi nous donne envie de marcher dans les pas de son auteur, et de débuter dès maintenant!

D’ailleurs, voici 3 astuces à tester dès maintenant :

– Réduire sa consommation de viande

Acheter en vrac

Acheter usagé

Et vous? Y a-t-il un livre qui vous a incité à modifier votre mode de vie?

Si oui, lequel?

Le fil rouge tient à remercier Dimedia pour le service de presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s