All posts tagged: appartenance

5 bonnes raisons de participer à un club de lecture, club de lecture le fil rouge, cafés montréalais, littérature québécoise, sentiment de communauté, appartenance, émotivité, compassion, pourquoi participer, bibliothérapie, le fil rouge, #lefilrougelit, #lefilrougeclubdelecture

5 bonnes raisons de participer à un de nos clubs de lecture

Une des plus belles choses qui est arrivée avec Le fil rouge, c’est d’avoir mis sur pied nos clubs de lecture. Nous étions bien loin d’imaginer toute la beauté, la profondeur et la magie qui viendraient s’y créer en discutant une fois par mois de livres avec des humains. Depuis les balbutiements du Fil rouge, on croit profondément que les livres ne sont pas seulement des histoires, mais qu’ils peuvent réellement avoir des effets bénéfiques sur la vie. La bibliothérapie, c’est tout ça et encore plus : partir des livres pour se faire du bien. Si vous êtes une grande lectrice ou un grand lecteur, vous savez totalement que la lecture est une activité plus solitaire, calme, une activité qui permet de créer un petit cocon entre nous et les mots. C’est probablement un des aspects les plus précieux de la lecture, principalement à une époque comme la nôtre. Or… il y a réellement quelque chose de mirifique de sortir de son cocon pour partager cet amour des livres avec d’autres. Nous avons eu le …

S’appartenir(e) au féminin, sous toutes ses formes

S’appartenir(e) est une petite plaquette qui me faisait de l’oeil depuis un bon moment déjà. Publiée dans la collection « pièces » chez atelier 10, s’appartenir(e) se décrit ainsi ; Jouissif et décomplexé, «S’appartenir(e)» rassemble les paroles de neuf auteures. On y parle de notre façon d’être moderne et préhistorique à la fois. De notre rapport à l’éducation. De cette foutue question du pays qui se pose encore bizarrement. De nos paradoxes si multiples. De l’Histoire. Celle qui s’écrit. Celle qui nous échappe parce que trop peu enseignée. Celle des peuples autochtones encore mal comprise. Celle qui nous définit. On y parle des nuances qui s’évaporent dans les brumes de l’inconscience collective. C’est le thème de l’appartenance à soi-même, d’abord et avant tout, qui est venu me chercher. C’est ce jeu entre politique et privé tout comme ce jeu entre les formes et styles utilisés, qui a par la suite su garder mon attention. Le collectif. Avec le temps, force est d’admettre que je suis de plus en plus fan de collectifs. J’aime la pluralité des voix, …