All posts tagged: secrets

Ces liens qui nous séparent, Ann Brashares, auteure de quatre filles et un jean, littérature jeunesse, famille, famille recomposée, secrets de famille, drame, amour, blog, blogue, blogue littéraire, coffrets littéraires, les livres qui font du bien, le fil rouge, chez le fil rouge, le fil rouge lit

Ces liens qui nous séparent: le dernier roman jeunesse de l’auteure de la série à succès Quatre filles et un jean

Il y a déjà plusieurs années, j’ai passionnément lu la série Quatre filles et un jean (incluant l’émouvant Quatre filles et un jean pour toujours), mais je n’ai pas suivi la carrière d’Ann Brashares par la suite. En voyant une annonce de la parution de Ces liens qui nous séparent, j’ai eu envie de retrouver l’univers de cette auteure qui m’avait autrefois captivée par le biais des attachantes Lena, Carmen, Bridget et Tibby. Mise en contexte Ray et Sasha ont 17 ans, ils ont trois sœurs et partagent la même chambre; pourtant, ils ne se connaissent pas. Autrefois, Robert et Lila furent mariés, donnant naissance à Emma, Quinn et Mattie. Après leur divorce Robert a eu une fille avec Evie (Sasha) et Lila a eu un garçon avec Adam (Ray). Les deux familles se partagent la vieille maison familiale de Long Island, à tour de rôle, faisant bien attention de ne jamais se croiser. (Ne vous inquiétez pas si vous ne savez déjà plus qui est le père ou la mère de qui, il y …

Chaque automne j’ai envie de mourir et autres secrets

En m’immisçant dans Chaque automne j’ai envie de mourir de Véronique Côté et Steve Gagnon, je ne m’attendais pas à être aussi chamboulée, touchée et marquée par les secrets, par cette universalité humaine qui en émane et par les mots des auteurs. En fait, ce roman est, à la base, un projet théâtral. Un « spectacle déambulatoire extérieur», « une promenade libre et ludique dans les rues de la ville (Québec), ponctuée par six tableaux théâtraux ». C’est suite à la collecte de « secrets » anonymes, dans le but d’avoir des textes pour cette prestation théâtrale, qu’est né Chaque automne j’ai envie de mourir. Après avoir recueilli une multitude de confessions, qu’elles soient vraies ou non, les deux auteurs ont procédé à un travail d’écriture et de réécriture pour chacun des textes. Non seulement l’idée et le travail de Côté et Gagnon sont géniaux et originaux, mais le produit final est touchant, universel et tellement singulier à la fois. J’ai trouvé des parcelles de moi dans presque chacun des textes. Un roman de constellations comme celui-ci démontre tellement bien …