All posts tagged: série jeunesse

Le fil rouge; le fil rouge lit; bibliothérapie; littérature; lecture; livres; les livres qui font du bien; littérature jeunesse; série jeunesse; Christelle Dabos; La Passe-miroir; Les fiancés de l’hiver; Les disparus du Clairedelune; La mémoire de Babel; La tempête des échos; Gallimard Jeunesse

Traverser le miroir avec Christelle Dabos

Je ne me souviens plus très bien comment j’ai découvert Les fiancés de l’hiver, le premier tome de la série La Passe-miroir, de Christelle Dabos, paru chez Gallimard Jeunesse (me connaissant, c’est probablement la magnifique couverture dessinée par Laurent Gapaillard qui m’a attirée!). Ce dont je me souviens en revanche, c’est que je l’ai commencé sans trop d’entrain parce que je vivais une panne de lecture. Habituellement, il me faut quelques jours voire quelques heures pour terminer un livre, mais là, je n’avais envie d’aucun genre en particulier et je faisais traîner mes lectures en cours depuis plusieurs mois. Jusqu’à ce premier tome, qui m’a complètement happée et qui m’a redonné le goût de lire pour moi. La Passe-miroir en bref C’est à la suite du concours du premier roman jeunesse de Gallimard que Les fiancés de l’hiver a été publié. Les tomes 2 et 3 (respectivement Les disparus du Clairdelune et La mémoire de Babel) ont suivi, et entre temps la série a gagné en popularité. En décembre est sorti le dernier tome, La …

Le retour des Baudelaire : une série (loin d’être) désastreuse

Chère lectrice, cher lecteur, Je préfère vous avertir que l’article que vous vous apprêtez à lire est pénible. Rien n’est aussi triste qu’une analyse comparative d’œuvres artistiques, d’autant plus lorsque cette analyse été rédigée par une personne en deuil d’avoir terminé ladite œuvre. Je vous suggère de vous tourner vers une lecture plus distrayante. Par exemple, Internet regorge d’articles sur la pensée positive et de vidéos de recettes de muffins aux bananes. Si vous décidez malgré tout de poursuivre votre lecture (ce que je vous déconseille fortement de faire) vous retrouverez mon appréciation de l’adaptation de la funeste série Netflix Lemony’s Snicket A Series of Unfortunate Events par rapport au film du même titre réalisé en 2004, tous deux infiniment décevants. Je vous propose un regard par trop subjectif (subjectif signifie relatif au point vue personnel) concernant un certain nombre d’éléments incomplets. Comme si une adaptation ne suffisait pas, Mark Hudis a cru bon de transposer à nouveau les livres (à quoi bon?) en une série télévisée interminable dont la diffusion a gâché le début de l’année 2017. F. Demeule …