Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Crimes, mystères et Hercules Poirot

Ma jeunesse fut rythmée par la lecture de certains classiques de littérature notamment Heidi (1881) de Johanna Spyri, la série de Sherlock Holmes (1887+) de Sir Arthur Conan Doyle ou bien Little Women (1868) de Louisa May Alcott. Tranquillement, j’apprenais ce que j’aimais et ce que j’aimais moins en terme de lecture. Durant une autre période de ma jeunesse, j’ai beaucoup accroché aux romans fantastiques (probablement comme beaucoup de vous). J’étais obsédée par Harry Potter (1997+) de J.K. Rowling ou bien la série À la croisée des mondes (1995+) de Philip Pullman.

En vieillissant, j’ai développé un amour pour la littérature anglaise de toute forme – (même si je dois avouer que je ne lisais pas toujours dans la langue d’origine – shame on me!) – qui me semblait tellement envoûtante. Bien que j’appréciais la littérature d’autres pays ou régions bien sûr (les États-Unis, le Québec, etc.), je gravitais toujours naturellement vers les romans anglais, souvent sans même le savoir. Tout cela pour dire que j’étais prédestinée à devenir fanatique des romans d’Agatha Christie et ma première poussée vers ses romans eut lieu en secondaire 2 quand j’eue à lire Le crime de l’orient-express (1934) pour lecture obligatoire. Si ma mémoire est bonne, je crois que ses livres fut mon obsession pendant un bon 2 ans suivant cette lecture et que j’en lu environ une vingtaine. La bibliographie d’Agatha étant extensive, j’en avais pour nourrir ma frénésie.

Si vous ne connaissez pas Agatha Christie, c’est surprenant, puisqu’il s’agit d’une écrivaine majeure du XXe siècle. Née en 1890 et décédée en 1976, elle est notamment l’origine des personnages Hercules Poirot et Miss Marple. On lui crédite le titre de romancière la plus vendue au monde et ses œuvres sont surclassées seulement par l’œuvre de Shakespeare et la Sainte Bible. Certaines sources indiquent que son roman phare, Les dix petits nègres (1939) est un des romans les plus vendus au monde avec environ 100 millions de copies vendues. Considérant ceci, on ne peut qu’être impressionnés.

La romanciere anglaise Agatha Christie (1891-1976) vers 1945 ---  English novelist Agatha Christie (1891-1976) c. 1945 colorized document

Agatha Christie – Crédit: lefigaro.fr

Ainsi, durant ma jeunesse, j’ai découvert Agatha Christie, mais précisément j’ai découvert Hercules Poirot qui reste, à ce jour, un de mes personnages de fiction préférés. Les romans d’Agatha Christie sont parfaits pour une bonne journée pluvieuse, de même que par une belle journée ensoleillée d’été, il suffit de bien choisir le titre. Par exemple, tous les romans mettant en vedette Hercules Poirot se situent dans différents contextes – différentes mises en scène. C’est pourquoi ils sont toujours d’appoint. Aussi, ces romans sont pour tous âges, mais je trouve qu’il s’agit de livres particulièrement intéressants pour les jeunes pour leur donner envie de lire. Personnellement, j’ai toujours aimé lire, mais je me souviens qu’au secondaire Le crime de l’Orient-Express est un des romans qui a provoqué le moins de remous et même, le plus de réactions positives (tsé – il y avait toujours des chialeux qui ne voulaient pas faire la lecture obligatoire, même pour moi parfois c’était plate car les lectures obligatoires étaient souvent très moches).

Pour la suite des choses, j’aimerais vous faire quelques petites recommandations des livres d’Agatha Christie qui m’ont le plus marquée. Gardez en tête qu’il s’agit de mes goûts personnels et que je ne les ai pas tous lus (bien que j’en ai lu beaucoup!)

Les dix petits nègres (1939)

livredepoche.fr

livredepoche.fr

Vous connaissez probablement un peu l’histoire puisque des versions comiques sont toujours adaptées dans les émissions, notamment Family Guy. Dix personnes sont invités pour différentes raisons personnelles à la demeure d’Algernon Norman O’Nyme (A.N.onyme). Ils y sont séquestrés et tués un à un d’une manière rappelant une vieille comptine pour enfants. Ce livre est considéré comme l’un des meilleurs livres de tous les temps et le mystère entourant ce petit roman est tellement satisfaisant.

Mort sur le Nil (1937)

livredepoche.fr

livredepoche.fr

Une histoire tragique de triangle amoureux avec comme mise en scène une belle croisière sur le Nil, en  Égypte. Ce roman classique d’Agatha Christie met en scène son célèbre détective Hercule Poirot. L’amante d’un homme nouvellement marié est retrouvé morte lors du voyage de noces du jeune couple.

Le crime de l’Orient-Express (1934)

livredepoche.fr

livredepoche.fr

Hercule Poirot se retrouve sur l’Orient-Express afin de voyager vers Londres où il se retrouve au centre d’une autre histoire de meurtre. Un américain est tué par 12 coups de couteaux et les passagers sont tous des suspects. Poirot découvre que l’homme était connu sous un autre nom, le leader d’un groupe connu pour l’enlèvement d’une jeune enfant et une tragédie qui se conclue par la mort des deux parents de la petite. Poirot interroge tous les passagers afin de déterminer qui est l’origine de ce meurtre.

Poirot quitte la scène (1975)

livredepoche.fr

livredepoche.fr

Pour ce roman, nous retournons à Styles Court, l’origine du mythe d’Hercule Poirot. Notre héros est sur sa fin de vie, il est très malade et affaibli. Poirot rend compte que beaucoup de mystères ayant eu conviction ont une personne en commun. Les évènements entourant le mystère de cette personne sont précipités à Styles Court et Hastings devra découvrir d’une manière fort triste la conclusion de ce dernier mystère.

Ce que j’aimais le plus des romans mystérieux d’Agatha Christie, particulièrement des romans mettant en vedette Hercule Poirot, est le fait qu’il m’était littéralement impossible de découvrir qui était le coupable au centre du mystère. Je ne sais pas ce que ce serait si je relisais les histoires avec ma maturité d’adulte, mais dans ma jeunesse la conclusion était toujours une surprise. Ainsi, cela témoigne de la qualité narrative des romans d’Agatha Christie. Le fait que ses romans se vendent encore par milliers démontre également qu’il s’agit de romans qui perdureront sans doute pour longtemps encore, bien qu’Agatha Christie soit décédée depuis très longtemps maintenant.

J'avais appelé mon oiseau Helcules Poirot en hommage au personnage qui m'avait tant marqué.

J’avais appelé mon Toui Céleste Helcules Poirot en hommage au personnage qui m’avait tant marquée.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s