Littérature étrangère
Comments 2

Les yeux bandés

En tant que lectrice, littéraire, auteure et ex-libraire, j’aime toujours quand les gens me font part de leurs coups de cœur et de leurs intérêts en matière de lecture. Cela me permet de sortir de ma zone de confort, de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas et de voir si, oui ou non, les livres qui me sont proposés me plaisent autant qu’à ceux qui me les ont recommandés. J’aime d’autant plus recevoir des suggestions lorsque je sais qu’elles me viennent de gens qui sont aussi exigeants que moi (voir mon article précédent…!), signe qu’ils risquent de me conseiller des œuvres plus susceptibles de correspondre à une bonne partie de mes critères personnels!

C’est grâce aux bons conseils d’une amie passionnée de lecture que j’ai pu découvrir le roman Les yeux bandés, de l’auteure américaine Siri Hustvedt. Cela faisait plusieurs fois qu’elle m’en parlait, avec l’énergie et l’enthousiasme qui l’animent toujours lorsqu’elle tombe sur un titre qui lui plaît vraiment : difficile pour moi de résister à l’appel! Je ne le regrette pas du tout et je l’en remercie, car j’ai découvert une plume unique, capable de dépeindre les ambiances avec une précision assez spectaculaire.

Dès le départ, Les yeux bandés est une singulière petite bestiole, que l’on peine à définir : recueil de nouvelles ayant toutes un lien les unes avec les autres, ou roman polyptyque? Peu importe l’avis que l’on puisse avoir sur la question, l’histoire demeure la même et se lit de la même façon : la narratrice Iris Vegan nous fait le récit, dans ces quatre « tranches de vie », de ses rencontres particulières avec des individus new-yorkais qui l’ont tour à tour forcée à reconsidérer sa propre identité. Le curieux Mr. Morning, qui souhaite lui faire analyser jusque dans les moindres détails les possessions d’une jeune femme morte, afin de préserver l’empreinte de celle qu’elle avait été ; l’énigmatique Georges, le photographe qui capture des fragments de sa personne sur ses pellicules ; Mrs O, une vieille dame sénile internée avec elle à l’hôpital ; Klaus, ce personnage de fiction pas si fictif, qui va complètement modifier sa perception d’elle-même ; le caricatural Paris, qui la confronte constamment sur son identité, ses désirs, ses ambitions…

IMG_20150827_202918

Tout au long du récit, le lecteur accompagne Iris dans ses réflexions, traverse avec elle d’intenses périodes de doute, s’interroge sur la réalité et la véracité du monde qui l’entoure. Car là est la force de Siri Hustvedt : nous immerger dans un monde d’ombre et de lumière, où de brèves étincelles d’espoir côtoient de sombres moments d’incertitude. Nous plonger dans ce récit où le malaise s’instaure lentement, pour mieux nous laisser par la suite face à nos propres démons. La plume de cette auteure est concise, ses phrases ne sont pas truffées de mots trop compliqués et l’histoire qu’elle nous livre est simple, mais efficace : l’ensemble de l’œuvre donne un résultat remarquable, que j’ai apprécié à chaque instant de ma lecture.

Dès les premières pages, j’ai su que j’allais aimer ce livre. Il y avait quelque chose dans les images proposées, dans la justesse du vocabulaire et dans l’étrangeté de la situation initiale qui me laissait croire que j’étais sur le point de faire la connaissance d’une auteure qui allait me plaire. La suite m’a donné raison. Lorsque j’ai refermé le bouquin, je me suis dit qu’il y avait des phrases là-dedans que j’aurais vraiment aimé avoir écrites et, dans mon cas, c’est un signe qui ne trompe pas!

Une découverte incontournable pour ceux qui veulent apprécier une écriture fine, se laisser envahir par des ambiances troublantes et laisser croître en eux une profonde réflexion sur qui ils sont vraiment.

_____________________________________

Les yeux bandés, Siri Hustvedt

Éditions Actes Sud, collection Babel

281 pages

ISBN: 9782742707126

Advertisements
This entry was posted in: Littérature étrangère

par

Auteure, agente de communication, maître en création littéraire et blogueuse, Raphaëlle explore diverses facettes du milieu du livre à travers sa passion intarissable pour les mots et les histoires. Elle mène d'ailleurs de front une multitude de projets variés, au cœur desquels l'écriture se trouve toujours au premier plan. Dans ses créations, elle a un petit faible pour les littératures de l’imaginaire (fantasy, fantastique, épouvante, suspense), mais côté lecture, elle dévore un peu de tout, vraiment. En fait, elle n’accorde pas réellement d’importance à la notoriété des auteurs ou aux genres qu’ils pratiquent ; ce qui compte pour elle, c’est d’abord et avant tout de découvrir leurs univers, pour ensuite partager ses trouvailles avec les autres. Son but en tant que lectrice? Être émue, bouleversée, émerveillée, éjectée hors de sa zone de confort. Son but en tant qu’auteure? Tenter de transmettre aux lecteurs toutes ces émotions vives et brutes qui, à ses yeux, font de la littérature une aventure sans âge et sans frontières.

2 Comments

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s