Autour des livres
Comment 1

Autour des livres : Rencontre avec Catherine Rochefort, étudiante en littérature, #CathLit

Connaissez-vous le questionnaire de Proust ? Il s’agit de questions posé par l’auteur Marcel Proust, principalement connu pour sa majestueuse oeuvre À la recherche du temps perdu. Celles-ci permettent de mieux comprendre ou connaitre quelqu’un. Dans ce questionnaire, on y trouve des questions telles que La fleur que j’aime ou Mes héroïnes préférées dans la fiction. L’animateur littéraire Bernard Pivot s’est inspiré de ce questionnaire pour créer le sien, qu’il faisait passer à ses invités à son émission Bouillons de culture. C’est ainsi que m’est venue l’idée de créer un questionnaire Le fil rouge où on pourrait en apprendre davantage sur une personne et ce, au sujet de ses habitudes de lecture, de création, d’organisation et au niveau de ses préférences littéraires.
Capture d’écran 2015-10-01 à 12.56.52
Pour cette édition, nous vous présentons Catherine Rochefort, une passionnée de littérature qu’on a découverte sur Instagram avec le mot-clé #CathLit où elle rassemble toutes ses lectures. Nous avons remarqué beaucoup de similitudes avec nos propres lectures et c’est ainsi qu’on s’est mutuellement mises à se « suivre ». Catherine effectue un retour aux études en littérature tout en travaillant en communications dans le milieu de l’édition. Voici donc une intrusion dans sa bibliothèque et dans ses habitudes d’écriture et de lecture!

Quel est ton premier souvenir en lien avec la lecture?
Le livre illustré Le pique-nique de Babar par Jean de Brunhoff. C’est le premier livre que j’ai lu seule sans l’aide de mes parents. J’étais fière de moi ! Je savais probablement plus l’histoire par cœur que je ne savais reconnaître les mots, mais pour une petite fille de 5 ans c’était tout un accomplissement !

Avais-tu un rituel de lecture enfant ou un livre marquant ? Et maintenant, as-tu un rituel de lecture?
Je ne me souviens plus de mes lectures d’enfant mis à part Babar. Par contre, à l’adolescence j’ai lu les magnifiques romans d’Anique Poitras : La lumière blanche, La Deuxième Vie et La Chambre d’Éden, tome I et II. Ces livres ont vraiment marqué mes années au secondaire. Comme plusieurs adolescentes de mon âge, je me reconnaissais beaucoup à travers les personnages.

Aujourd’hui, j’aime beaucoup lire lorsque je suis en déplacement ; dans le métro, dans le train, dans l’avion, dans la voiture. Ce sont les périodes de lecture que j’affectionne le plus. Il y a quelque chose de particulier dans le fait de passer d’un point A au point B au fil des pages.

Je n’ai pas d’heure ou d’endroit de prédilection. J’aime lire partout, tout le temps. Je suis, par contre, incapable de lire plus d’un livre à la fois, que ce soit un roman, un essai ou même une revue. Je dois en finir un avant d’en commencer un autre. J’aime être entièrement absorbée dans ma lecture. Et j’ai une mémoire absolument nulle. Des plans pour que je mélange les histoires et les personnages !

As-tu une routine d’écriture, des rituels ? Dans quel état d’esprit dois-tu être pour écrire?

L’écriture est toute récente pour moi. Je n’ai pas encore développé un rituel particulier. J’écris mes idées et les phrases qui me viennent au fur et à mesure dans mon carnet ou dans mon téléphone. Souvent, l’inspiration me vient lorsque j’éteins la lumière pour dormir ou au retour d’une grande marche.

Je pense intégrer une période d’écriture d’une heure à ma routine quotidienne à travers le yoga, le travail, l’école et la lecture. J’y travaille !
Capture d’écran 2015-10-01 à 12.59.07

Quels sont les livres qui t’ont donné envie d’écrire ?
Les textes de Sabrina Dumais sur son blogue jelefaispourmoi.com sont une grande source d’inspiration. La lecture de ces billets a tranquillement fait grandir en moi l’envie d’écrire. Mais ce n’est qu’après avoir dévoré Les fantômes fument en cachette de Miléna Babin que je me suis vraiment donné la permission d’écrire. J’ai sorti un carnet et j’ai noirci cinq pages d’un trait. L’envie d’écrire s’est intensifiée à la deuxième lecture de Patchouli de Sara Lazzaroni. Ces deux jeunes auteures m’ont vraiment poussée à développer mon côté créatif que je n’exploitais pas vraiment. J’avais finalement besoin d’écrire.
Capture d’écran 2015-10-01 à 12.56.03

Quel est le livre qui t’a le plus fait cheminer personnellement et pourquoi ? Patchouli de Sara Lazzaroni. Une première lecture au printemps 2014 que j’ai aimée, mais sans plus. Je l’ai relu à l’automne de la même année, dans une période où je me posais beaucoup de questions existentielles et c’est maintenant un des livres qui a marqué la suite des choses. J’avais de la difficulté à cerner ce que je voulais de la vie (je n’ai pas encore tout à fait mis le doigt sur le X, mais cela se définit de plus en plus !). Ce court roman m’a fait un bien fou au bon moment. J’ai de la difficulté à l’expliquer, à mettre des mots sur ces émotions, mais il s’est définitivement passé quelque chose !

Si tu pouvais vivre dans un monde littéraire, ce serait ?
Le monde de Boris Vian dans L’écume des jours m’a totalement fascinée ! J’ai lu ce livre alors que j’étais au Cégep, mais ce n’était pas une lecture obligatoire pour un cours. Vous dire comment j’ai trippé ! Je suis très ancrée dans la réalité et le quotidien dans mes choix de lecture. La science-fiction et le fantastique ne m’attirent pas du tout. L’histoire de Vian m’a déstabilisée et m’a fait vivre des émotions que je n’avais jamais ressenties à la lecture d’un roman. J’aimerais beaucoup vivre dans ce monde et déguster un cocktail de ce Pianocktail !

7. Quel livre relis-tu constamment sans même te tanner ? Je ne suis pas forte sur la relecture. Je n’ai relu que trois livres à date. Je revois davantage de films que je relis de livres. J’ai relu Pays sans chapeau de Dany Laferrière, qui était au programme dans deux de mes cours de français au Cégep, De l’utilité de voyager léger de Catherine Lefebvre dont l’envie de le relire me prend depuis 3 trois ans à chaque mois de juin. J’aime particulièrement la personnalité attachante et indépendante d’Elsie, le personnage principal. J’aimerais parcourir le monde avec autant de liberté et de vivacité qu’elle. Et bien sûr Patchouli de Sara Lazzaroni.

8. Quel est ton mot préféré de la langue française ? La question m’a justement été posée dans un de mes cours cette semaine. Je n’ai pas su quel mot répondre ! En choisir qu’un c’est immensément difficile. Je considère que je n’en connais pas encore assez pour arrêter mon choix sur un seul. J’aime particulièrement : ailleurs, véhémence, pluie, maintenant…

9. Quel livre aurais-tu aimé avoir écrit ? Veiller la braise de Sara Lazzaroni, mon coup de cœur de la rentrée. Une plume douce, authentique et imagée. Je rêve de pouvoir raconter ainsi. Les mots coulent et l’amour prend forme. C’est magnifique ! Il faut lire Sara Lazzaroni.

10. Si tu écrivais ta propre biographie, quel serait le titre ?
Que dire de ces vingt-cinq dernières années ? Je n’en sais trop rien ! Beaucoup et peu à la fois. Entre impulsivité et contradictions peut-être ? Je vais prendre de l’âge et vous revenir sur cette question !


Les photos proviennent du Instagram de Catherine : @cathrochefort 

Le fil rouge tient à remercier Catherine pour sa participation à la série Autour d’un livre!

Advertisements
This entry was posted in: Autour des livres

par

Le fil rouge est un blogue littéraire créé par deux amies, Marjorie et Martine, toutes deux passionnées par la littérature et par les vertus thérapeutiques de celle-ci. Notre approche face aux bouquins est liée à la bibliothérapie, car nous pensons sincèrement que la lecture procure un bien-être et que les oeuvres littéraires peuvent nous aider à cheminer personnellement. Nous tenons aussi à partager notre amour pour les bouquins, l’écriture, la création et sur les impacts positifs de ceux-ci sur notre vie et notre bien-être. Notre mission première est de favoriser la découverte de livres et de partager l’amour de la lecture, car ceux-ci peuvent avoir des impacts sur nos vies et sur notre évolution personnelle. Que ce soit le dernier roman québécois qui fait parler de lui, le vieux classique, le livre de cuisine ou bien même le livre à saveur plus psycho-pop, chez Le fil rouge, on croit fermement aux effets thérapeutiques que peuvent apporter la lecture et la littérature. Voilà pourquoi les collaboratrices et les cofondatrices se feront un plaisir de vous faire découvrir des bouquins qui leur ont fait du bien, tout simplement.

Un commentaire

  1. Ping : Le livre est roi sur Instagram | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s