Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Le cœur d’une autre

Ce livre me fut donné par une bonne amie. Malgré mon bonheur de recevoir un roman de Tatiana de Rosnay (auteure dont j’avais entendu beaucoup de bien), j’étais un peu sur mes gardes. En fait, malgré que j’aie plusieurs points communs dans mes goûts littéraires avec mon amie, je la connais comme une grande romantique (chose que je ne suis pas). J’avais donc peur de me retrouver dans une histoire à l’eau de rose. Ce ne fut pas le cas. Évidemment, nous retrouvons une histoire d’amour dans le roman, mais c’est en fait beaucoup plus que ça.

Bruce est un homme misogyne, grognon, simpliste, détestable. C’est un homme solitaire qui s’habille avec aucun style, il semble incapable d’aimer ou de prendre du temps pour son fils. Il est imbu de lui-même, «me, myself, and I».

Il apprend que son cœur est malade, qu’il doit recevoir un nouveau cœur, sinon il va mourir. Lors de cette étape de sa vie, Bruce change certains de ses comportements. Dans l’attente de ce nouveau cœur il arrête de fumer, de boire, il tente de mieux manger, de voir son fils qui se fait de plus en plus présent dans sa vie.

Bruce reçoit un nouveau cœur. Cet événement le changera complètement. Il vivra même de drôles de changements en lui. De nouveaux comportements, de nouvelles envies feront leurs apparitions. Son fils, pour l’aider dans sa guérison, l’emmène en Italie, où étrangement le cœur de Bruce s’emballe de joie. Bruce se rend bien compte que tous les changements qu’il vit ne viennent pas seulement du fait de l’étape qu’il vient de vivre, mais d’autres choses, de quelque chose de bien plus grand.

Bruce est amoureux. Bruce est amoureux de la secrétaire de son médecin. Il la respecte, chose qu’il ne faisait pas avant avec les femmes, il est également attentionné à ses besoins, il n’est plus l’homme égoïste qu’il était. Bruce est très curieux de savoir pourquoi il a maintenant envie de s’habiller en rouge, d’où vient cet amour pour la peinture alors qu’il a toujours détesté l’art et surtout pourquoi le tableau de ce peintre, Paolo Uccello, le perturbe autant. Ce qui l’emmène à la recherche du propriétaire de son nouveau cœur.

Je me suis laissée emporter par l’histoire de Tatiana de Rosnay et même une fois le roman terminé, j’avais encore ses mots dans la tête. Il est intriguant de découvrir a qui appartenait le nouveau cœur de Bruce, parce qu’il a apporté de réels changements chez Bruce. Car je m’étais attachée à ce personnage. Il m’a permis de garder espoir au changement, de croire encore une fois aux êtres humains et à la bonté.

Cliquez ici pour voir ce livre directement sur

Advertisements
This entry was posted in: Littérature étrangère

par

Avoir une bibliothèque de plus en plus grosse est l’un des projets de vie de Karina. Apprendre et avoir plusieurs perceptions le sont également. Après avoir fait une technique en travail social au Cégep du Vieux-Montréal et travaillé quelques années dans des organismes communautaires (ce qu’elle continue de faire avec joie), elle poursuit ses études en faisant un certificat en études féministes à UQÀM. La littérature lui permet donc de voyager et d’avoir d’autres lunettes sur le monde.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s