Le monde du livre
Comment 1

Monsieur Ed, une nouvelle maison d’édition dans le paysage littéraire québécois

Monsieur Ed est une maison d’édition indépendante de littérature jeunesse et adulte, fondée et dirigée par Alice Liénard, Valérie Picard.

Nous avons brièvement rencontré les filles derrière Monsieur Ed au défi Ose entreprendre, nous étions les deux seules entreprises ayant un quelconque lien avec les livres. On a pris le temps de partager quelques commentaires sur l’expérience qu’on vivait sur le moment, mais ce n’est que quelques semaines plus tard, après l’envoi d’un communiqué de presse annonçant la sortie de leur premier livre, qu’on s’est dit qu’il fallait vraiment les rencontrer, de prendre le temps de se jaser de livres, d’entrepreunariat, entre deux cafés.

Et c’est exactement ce qu’on a fait. On leur a donc donné rendez-vous au beau et charmant café De Farine et d’eau fraîche mardi dernier, pour discuter avec elles.

Pour la petite histoire, Monsieur Ed c’est le projet d’Alice et Valérie, deux anciennes de la Courte-Échelle (feu les romans de notre enfance), qui ont décidé de mettre sur pied leur propre projet, une maison d’édition dont l’essence se trouve dans le jeu entre les mots et les images qui se répondent, dans l’absurdité. Une chose qui nous a marquées dans l’entretien, c’est l’idée qu’on retrouve une universalité des thèmes, des émotions dans les singularités de leurs œuvres.

Monsieur Ed privilégie les récits aux univers particuliers, aux thèmes universels dans lesquels le réel et l’imaginaire se chevauchent. Il se nourrit d’histoires captivantes qui transcendent l’ordinaire, suscitent le rire ou les larmes, invitent au songe ou à la réflexion. Bien que la fiction soit au cœur de ses parutions, Monsieur Ed s’intéresse aussi au documentaire, à différentes formes de livres illustrés, et même à votre saveur de thé préférée.

Pourquoi vouloir faire à la fois dans la littérature jeunesse et dans la littérature pour adulte? Simplement parce que chez Monsieur Ed, il n’est pas question de se donner des limitations, ni d’entrer dans un carcan particulier. Les filles nous ont confié que, venant du milieu littéraire jeunesse, c’est surtout ce genre qui semble être associé à leur projet. Par contre, Monsieur Ed, c’est beaucoup plus que des albums et des romans jeunesse. C’est surtout toute une philosophie et une mission d’entreprise qui veut bien faire les choses, surprendre et laisser sa marque. C’est plusieurs intérêts, c’est un souci de prendre son temps, une volonté de créer du sens, d’être authentique. C’est surtout un amour des mots, de l’image, des livres et des illustrateurs.

Il faut dire qu’on se retrouve beaucoup dans tout ce qu’ont pu dire les filles. C’est super inspirant de voir des gens qui veulent s’engager dans le milieu du livre, faire leur place et contribuer à l’essor de la littérature québécoise. Ça rejoint les valeurs du Fil rouge tout ça!

Bref, ce fut une belle découverte autour d’un latté à la lavande et de thé et surtout une rencontre inspirante et motivante. Alice et Valérie sont des filles motivées, inspirantes et super créatrices. Elles nous ont aussi remis une copie de presse de leur premier ouvrage Méchant Far West tome 1 : Le méchant qui voulait être pire, et on va en reparler sous peu sur le blogue!
581885_615778985243079_4783349381509849555_nPour suivre leur page Facebook et être au courant des futures publications, c’est ICI.

Advertisements
This entry was posted in: Le monde du livre

par

Le fil rouge est un blogue littéraire créé par deux amies, Marjorie et Martine, toutes deux passionnées par la littérature et par les vertus thérapeutiques de celle-ci. Notre approche face aux bouquins est liée à la bibliothérapie, car nous pensons sincèrement que la lecture procure un bien-être et que les oeuvres littéraires peuvent nous aider à cheminer personnellement. Nous tenons aussi à partager notre amour pour les bouquins, l’écriture, la création et sur les impacts positifs de ceux-ci sur notre vie et notre bien-être. Notre mission première est de favoriser la découverte de livres et de partager l’amour de la lecture, car ceux-ci peuvent avoir des impacts sur nos vies et sur notre évolution personnelle. Que ce soit le dernier roman québécois qui fait parler de lui, le vieux classique, le livre de cuisine ou bien même le livre à saveur plus psycho-pop, chez Le fil rouge, on croit fermement aux effets thérapeutiques que peuvent apporter la lecture et la littérature. Voilà pourquoi les collaboratrices et les cofondatrices se feront un plaisir de vous faire découvrir des bouquins qui leur ont fait du bien, tout simplement.

Un commentaire

  1. Ping : Une ode rosée à ses racines | Le fil rouge

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s