Littérature canadienne
Laisser un commentaire

ROOM : l’aventure de Super Jack

Room est l’histoire de Jack et de sa maman. Jack a toujours vécu dans la chambre (« the room »). Tout ce qu’il a connu et ce qu’il connaît s’y trouve. Il a Monsieur lit, Madame commode, Monsieur tapis, etc., et tous les dimanches il a droit au « cadeau du dimanche » offert par le « Grand méchant Nick ». Jack tient sa force de ses cheveux, c’est pourquoi il garde ses cheveux longs, parce que tout comme les héros de ses livres, il sera le héros de sa propre histoire. Sa maman est parfois « ailleurs », ce qui lui permet alors de regarder plus longtemps la télévision où il retrouve ses ami-e-s, dont Dora l’exploratrice.

À présent que Jack a 5 ans, sa mère lui dit qu’il faut être courageux. Qu’il est maintenant temps de sortir de la chambre. Mais Jack ne comprend pas, pourquoi s’en aller alors que l’extérieur n’existe pas? Ensemble, ils essaient divers plans d’évasion et Jack réussit! Il est le grand héros et « Grand méchant Nick » se retrouve en prison. « Grand méchant Nick » se retrouve en prison parce qu’il a volé la vie de maman et celle de Jack. Il a emprisonné maman dans une chambre qu’il a créée spécialement pour elle, et ensemble ils ont fait Jack. Jack est alors devenu l’espoir de survie de maman.

Jack est un garçon très intelligent, il apprend rapidement à s’adapter à sa nouvelle vie. Ce qui est beaucoup plus difficile pour sa mère qui sombre dans la dépression. Heureusement, les grands-parents de Jack sont présents pour l’accompagner dans les épreuves de la vie.

Alors que l’histoire se veut très triste, c’est grâce au personnage de Jack que la lecture devient fluide et facile. Avec lui nous réapprenons à socialiser, à constater toutes ces choses qui nous semblent acquises, mais que, dans le fond, nous les avons apprises, à réaliser que la vie n’est pas facile avec toutes ces règles non-dites. De plus, le fait d’avoir utilisé Jack comme narrateur de l’histoire me fait beaucoup penser au classique La vie devant soi de Romain Gary.

La construction des personnages est parfaite. Je me suis reconnue dans le personnage de mère, par ses états dépressifs. En fait, en faisant la lecture de ce roman, je me sentais comme elle, j’étais complètement empathique. Ses colères contre Jack, son insensibilité face aux craintes de son fils, je les ressentais, je les vivais, je les comprenais. Même que je me demande encore comment ce personnage a pu survivre face à cette épreuve. Cependant, les états psychologiques des personnages semblaient parfaitement réalistes. Jack est un personnage tout simplement adorable, on voudrait tous le connaître.

Cette lecture m’a laissé une petite marque. Il sera maintenant dans mes romans préférés. Et c’est pourquoi, à la suite de ma lecture, j’ai voulu visionner son adaptation (dont l’actrice jouant la mère a gagné l’oscar de la meilleure actrice). Je suis très critique en ce qui concerne les adaptations, et surtout les adaptations de livres que j’aime. Je suis cependant satisfaite de celle-ci. Il y a seulement la deuxième partie du roman qui est modifiée, mais ça ne change en rien l’histoire, c’est seulement le lieu qui change (au lieu d’habiter à l’hôpital, ils habitent chez les grands-parents). Je vous conseille avant tout le roman!

 

Advertisements
This entry was posted in: Littérature canadienne

par

Avoir une bibliothèque de plus en plus grosse est l’un des projets de vie de Karina. Apprendre et avoir plusieurs perceptions le sont également. Après avoir fait une technique en travail social au Cégep du Vieux-Montréal et travaillé quelques années dans des organismes communautaires (ce qu’elle continue de faire avec joie), elle poursuit ses études en faisant un certificat en études féministes à UQÀM. La littérature lui permet donc de voyager et d’avoir d’autres lunettes sur le monde.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s