Féminisme
Laisser un commentaire

Voici le magazine de mode qu’il vous faut lire

En faisant les courses au supermarché à Paris, en passant devant l’étal à journaux bien garni, un magazine rose bonbon m’a tapée dans l’œil. Il annonçait fièrement : « Paulette, le féminin 100 % participatif ». Intriguée, j’en ai feuilleté les pages. Devinez quoi, je suis repartie avec la revue sous le bras.

Paulette est un magazine féministe entièrement indépendant conçu par des Françaises et pour les Françaises (d’adoption dans mon cas). Paulette est un projet multi-plateforme : un magazine bimestriel, un site Internet communautaire, une agence de communication 2.0. Sur le site de Paulette, vous créez un compte personnel et vous pouvez relayer des articles, participer à des discussions, suggérer du contenu. C’est une grande communauté virtuelle de filles qui s’entraident, s’informent, se soutiennent. Le magazine est un peu le fruit matériel d’une série de réflexions virtuelles.

Pourquoi parler d’un magazine de mode sur un blogue littéraire? Parce que lire Paulette m’a pris au moins 5 ou 6 trajets de métro à travers la Ville Lumière. Les articles sont riches, touffus, intéressants. Les auteures touchent à la mode, à la musique, au cinéma, à la culture, à l’Internet. On y trouve les portraits d’artistes émergentes, la présentation de produits culturels féministes, des éditoriaux mode réalisés avec des mannequins non professionnelles. En lisant Paulette, on s’informe, on se cultive tout en se divertissant. Le jackpot, quoi.

Le féminisme fait-il vendre, en 2016 ? Peut-être au Canada où les produits à saveur féministe abondent (je dis cela sans préjugés, j’ai moi-même des t-shirts et des cotons ouatés à slogans féministes). En revanche, je sens que ce produit, un magazine 100 % féministe, est encore un ovni dans le média papier français. Un ovni extrêmement étrange dans le champ du magazine féminin. Qui est bien le public cible de Paulette? Le look rose bonbon de la revue, son esthétique bien léché peuvent facilement séduire des lectrices moins engagées idéologiquement sans néanmoins déplaire aux amatrices de mode déjà 100 % féministes (comme moi). Mais les lectrices pas particulièrement féministes se laisseront-elles tenter par un deuxième numéro ? Je n’en suis pas sûre…

Quoi qu’il en soit, Paulette est un bel objet. Le magazine a un format intéressant, une qualité d’images digne des grands magazines de mode. Je laisserai sans hésiter mon numéro septembre/octobre sur la table à café pour que mes invités le feuillettent avec attention.

Vous pouvez vous procurer le magazine (en pdf) et participer aux conversations sur le site Internet Paulette.
cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s