Essais
Laisser un commentaire

Le terrorisme expliqué à tous

« Oui, non seulement [le terrorisme] sème la peur, mais il est terrifiant parce qu’il est imprévisible, je veux dire invisible, on ne sait pas où et quand il va frapper. C’est ce qui s’est passé le 13 novembre 2015 à Paris au Bataclan et dans les cafés et les restaurants du quartier. [] Le 13 novembre, les terroristes se sont attaqués au mode de vie des gens civilisés, des gens qui vivent ensemble malgré leurs différences et leurs diversités. » (page 24)

À mi-chemin entre l’essai et le roman, Le terrorisme expliqué à nos enfants de Tahar Ben Jelloun est un ouvrage fort pertinent. Publié en août dernier, le bouquin présente une conversation entre l’auteur et sa fille. Cette dernière s’avoue apeurée par la violence qui fait rage dans les dernières années et elle s’interroge sur les fondements de l’islam, qui semble être un danger mondial. Français d’origine marocaine, Tahar Ben Jelloun semble en bonne position pour défendre les distinctions entre les extrémistes islamistes et ceux qui sont nés musulmans (et qui, parfois même, font preuve de laïcité).

Je dois avouer que j’ai été flouée par le titre de l’oeuvre, je m’attendais vraiment à une vulgarisation simpliste, tel un discours présenté à de jeunes enfants. Au contraire, nos enfants fait référence à sa progéniture directe et je dois dire que sa fille semble être une personne très allumée, curieuse et passionnée. J’ai donc fait face à une lecture plus ardue que prévu, le contenu est plutôt dense et je devais parfois relire des passages pour être sûre d’avoir bien compris. Mais je dois avouer que je n’ai pas énormément de connaissances sur la culture musulmane, c’est peut-être cela qui m’a ralentie. J’ai malgré tout beaucoup apprécié ce moment d’apprentissage.

J’avais lu Tahar Ben Jelloun dans le cadre d’un cours au cégep, son roman La nuit sacrée m’avait ouvert les yeux sur la culture maghrébine, que je connaissais à peine. Étrangement, je n’étais jamais retournée vers cet auteur, qui a pourtant écrit une quarantaine de romans, de recueils de nouvelles, d’essais et d’hybrides de romans-essais, si je peux me permettre d’inventer cette catégorie, dans laquelle je place Le terrorisme expliqué à nos enfants.

On sent qu’il connait bien son sujet, qu’il a longuement étudié la psychologie des djihadistes, de l’islam, il connait le Coran par coeur (du moins il y était obligé à l’enfance), rien ne lui échappe, et pourtant il en fait un portrait nuancé avec ses yeux de laïc occidental.

« Toute religion contient une charge de violence. La croyance n’est pas du domaine de la raison, alors la passion l’emporte souvent, et au cours de l’histoire, nous savons que bien des gens se sont battus au nom de Dieu. Aucune religion n’a pu éviter que des guerres ne soient menées en son nom. » (page 61)

Il s’agit de la troisième publication du genre que l’auteur nous offre, après Le racisme expliqué à ma fille et L’Islam expliqué aux enfants (et à leurs parents), et je crois bien que je vais aller me procurer ces précédents ouvrages, car le style à la fois narratif, mais explicatif m’a beaucoup rejointe, j’avais l’impression d’assister à une conférence très enrichissante (Jelloun fait d’ailleurs fréquemment des conférences sur une foule de sujets, dans les pays du Maghreb comme en Europe).

C’est également un bon moyen de se rappeler que le terrorisme ne date pas de l’an passé et que la religion et la société ne forment pas souvent un bon ménage, mais qu’il faut continuer de s’informer, de s’intéresser aux autres cultures et de profiter de notre privilège de liberté d’expression, un privilège trop souvent enlevé au peuple.


cliquez-ici-pour-visiter-notre-boutique-en-ligne

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s