Essais
Laisser un commentaire

Le sexe selon Boucar

Le fil rouge Le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien boucar disait pour une raison X ou Y Boucar Diouf Presse Sexualité Reproduction humaine Essai

C’est en tentant de répondre à l’incontournable question « Papa, comment on fait des bébés? » — posée par Anthony, alors âgé de six ans — que Boucar Diouf a décidé d’écrire un spectacle et un livre au sujet de la reproduction humaine. Se basant sur les réactions de ses étudiants en physiologie de la reproduction, l’ex-enseignant remet en question la métaphorique éducation sexuelle du passé et désire mieux outiller les parents qui seront un jour confrontés à la « grande question » :

Pour ma part, je suis convaincu qu’on sous-estime l’intelligence des enfants et qu’il faudrait, à partir d’un certain âge, leur dire la vérité sans l’enrober de substantifs enfantins. Si on continue à dire aux enfants que les petits garçons naissent dans les choux et les petites filles dans les roses, il y a de fortes chances qu’à l’âge adulte, ils ne fassent pas la différence entre sexe et jardinage.

Aussi préoccupé par la culture du viol, il plaide pour le retour des cours d’éducation sexuelle décomplexés, basés sur « la vérité scientifique, la mesure et le respect » :

Si la maison ne peut t’éduquer, la jungle finit souvent par s’en charger. Et dans la touffue jungle de la Toile, même les cours 101 sur la sexualité sont matière à pornographie extrême.

 

Science et humour

Dans Boucar disait… pour une raison X ou Y, le scientifique devenu animateur et auteur aborde plusieurs aspects de la reproduction humaine : la séduction, l’amour et le plaisir, ainsi que la fécondation et le développement de l’enfant, en y ajoutant une touche d’humour et de réflexions philosophiques. Il déboulonne aussi quelques mythes persistants dans la société et le milieu scientifique, aborde le concept d’identité sexuelle et milite pour l’acceptation de toutes les minorités :

Le sexe n’a pas juste une fonction reproductive. Il inclut des dimensions socioaffectives qui sont aussi importantes dans le monde animal que le simple fait de passer ces gènes à la génération suivante.

D’entrée de jeu, l’auteur met en garde contre le déterminisme biologique qui soutient que les gènes définissent nos comportements (dont les comportements sexuels), ainsi que certaines théories de la psychologie évolutive cantonnant hommes et femmes dans des rôles prédéterminés. Il considère en effet que la culture et la socialisation influencent grandement nos agissements, mais « [il] ne peu[t] résister à la tentation de regarder les sentiments humains avec les yeux d’un biologiste, convaincu que l’on néglige trop souvent la part des hormones, mais aussi des autres molécules cérébrales dans les relations amoureuses ».

Évidemment, ce livre est très instructif, mais il est aussi divertissant. L’humoriste compare entre autres les comportements sexuels humains à ceux des animaux et des plantes, et enrichit le tout d’éléments historiques et ethnologiques très intéressants. Le livre est conçu pour pouvoir être consulté au gré de nos intérêts, grâce aux courtes sections et à la table des matières. Lorsqu’on choisit de le lire d’une couverture à l’autre, on y retrouve cependant quelques redondances.

 

Mieux se connaître, mieux se comprendre, mieux s’aimer?

En tournant les pages, je n’ai pu m’empêcher de penser à la citation d’Otto Habsbourg-Lorraine : « Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va car il ne sait pas où il est. En ce sens, le passé est la rampe de lancement vers l’avenir. » Il est facile de ne pas savoir où on en est, aujourd’hui, avec sa sexualité. Les mœurs ont évolué à la vitesse du guépard, comme pourrait le dire Boucar lui-même. On parle plus ouvertement de sexe, mais les tabous demeurent nombreux et l’ignorance est encore très grande!

La sexualité est pourtant une sphère importante de la vie. On se préoccupe de ce qu’on mange, de comment on bouge, mais est-ce que l’on se préoccupe tant de comment fonctionnent nos désirs, notre attachement ou notre peine? Les émotions liées à la sexualité ne sont pas seulement entre nos deux oreilles, mais aussi dans tout notre corps, parfois guidées par des processus biologiques complexes (mais simplement expliqués dans le livre) permettant la perpétuation des espèces à reproduction sexuée comme la nôtre.

Oui, le sexe augmente l’attachement que l’on a envers une personne par l’intermédiaire de l’ocytocine, cette molécule de l’amour. Oui, il est normal d’avoir l’impression de faire un sevrage lors d’une rupture, notre cerveau se retrouvant alors en manque de dopamine. Eh oui, on peut avoir littéralement le cœur brisé. Mieux comprendre les phénomènes et les émotions associés à la sexualité peut sûrement aider à mieux les accepter, les vivre et les gérer.

 

Boucar Diouf, une « rock star » des sciences

Depuis qu’il a été mon professeur de biologie moléculaire, je suis attentivement le parcours professionnel de Boucar. Du Sénégal au Québec, du doctorat en océanographie à l’humour, l’animation et l’écriture, son histoire est fascinante. Ce qui l’est encore plus, c’est la réaction du public face à lui. Avant d’avoir assisté à l’enregistrement de quelques-unes de ses émissions de radio intitulée La nature selon Boucar, je n’avais jamais vu de gens — de tous les âges — aussi enthousiastes à se faire raconter la science. Maintenant enseignante à mon tour, j’envie ses talents de conteur et de vulgarisateur. Ce livre fait la démonstration de son grand talent.

Le livre s’adresse surtout aux adultes, jeunes ou vieux, parents ou non. À mon avis, il est un peu trop « scientifique » pour les enfants, mais je n’hésiterais pas à le laisser traîner dans une maison où vit un adolescent afin de susciter la discussion.

Et je termine avec cette sage phrase de Boucar :

Maintenant que vous savez comment on fait des petits enfants, apprenons ensemble à faire de grands humains.

Quels livres pourraient nous servir de guides afin d’élever de « grands humains »?

Boucar disait… pour une raison X ou Y est publié aux éditions La Presse.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s