Auteur : Marie-Lou Beaudin

375e Montréal Le fil rouge Le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien Plateau-Mont-Royal La femme qui fuit Anaïs Barbeau-Lavalette Marchand de feuilles Le plongeur Le quartanier Stéphane Larue Nelly Arcan À coeur ouvert Seuil Chloée Savoie-Bernard Des femmes savantes Tryptique Testament Vickie Gendreau

Que reste-t-il du Plateau-Mont-Royal dans la littérature actuelle?

L’histoire littéraire du Plateau-Mont-Royal est assez simple à aborder. Il faut inévitablement commencer par visiter les univers de Michel Tremblay, de Mordecai Richler ou de Dany Laferrière, qui ont habité et écrit le quartier. Ces Grands ont marqué les lieux et la littérature en campant leurs œuvres principales sur le « Plateau ouvrier » des années 40-60, sur le « Plateau juif » de la même époque ou encore sur le « Plateau de l’immigrant » des années 70. On peut aussi continuer la visite en faisant un détour par l’œuvre de Nelligan et de Miron, d’illustres résidents de l’arrondissement. À quoi ressemble le Plateau-Mont-Royal contemporain, dans la littérature? À l’ombre de ceux cités précédemment, quels auteurs le mettent en scène? Quels écrivains le vivent, s’en inspirent et l’animent, aujourd’hui? Voici un petit résumé de mes découvertes sur cet arrondissement de Montréal, très riche au point de vue littéraire, culturel et historique. Commençons cet humble article de « géolittérature » en délimitant le territoire exploré. J’ai choisi de me pencher sur l’ensemble de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, ce quadrilatère appuyé sur le flanc est de la …

le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien Lettre ouverte aux animaux et à ceux qui les aiment Fayard Frédéric Lenoir Philosophie Défense des animaux Végétarisme Essai

Mots d’amour (philosophiques) pour animaux

Devrais-je cesser de manger de la viande? Devrais-je aussi éliminer de mon alimentation le poisson, le lait et le miel? Que faire de mes souliers en cuir? Est-ce une bonne idée d’imposer mon mode de vie à un animal de compagnie? Devrais-je considérer les bêtes comme mes égales? Si vous remettez en question votre rapport avec les « confrères » du règne animal, je vous suggère de lire Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) de Frédéric Lenoir. Même les véganes les plus convaincus y trouveront leur compte, car le philosophe, sociologue et auteur entraîne la réflexion sur plusieurs plans et à différents niveaux. Chérir Brutus le chien et Pixel le chat, mais se nourrir — et forcément engendrer la souffrance — d’un bœuf ou d’un poulet anonyme? Voici la schizophrénie morale abordée dans la dernière publication du militant pour les droits des animaux Frédéric Lenoir. Le prolifique auteur fait le tour des grandes questions philosophiques portant sur la protection des bêtes. Il ratisse large : ses réflexions sont à la fois ethnologiques, théologiques, rhétoriques et …

Le fil rouge Le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien boucar disait pour une raison X ou Y Boucar Diouf Presse Sexualité Reproduction humaine Essai

Le sexe selon Boucar

C’est en tentant de répondre à l’incontournable question « Papa, comment on fait des bébés? » — posée par Anthony, alors âgé de six ans — que Boucar Diouf a décidé d’écrire un spectacle et un livre au sujet de la reproduction humaine. Se basant sur les réactions de ses étudiants en physiologie de la reproduction, l’ex-enseignant remet en question la métaphorique éducation sexuelle du passé et désire mieux outiller les parents qui seront un jour confrontés à la « grande question » : Pour ma part, je suis convaincu qu’on sous-estime l’intelligence des enfants et qu’il faudrait, à partir d’un certain âge, leur dire la vérité sans l’enrober de substantifs enfantins. Si on continue à dire aux enfants que les petits garçons naissent dans les choux et les petites filles dans les roses, il y a de fortes chances qu’à l’âge adulte, ils ne fassent pas la différence entre sexe et jardinage. Aussi préoccupé par la culture du viol, il plaide pour le retour des cours d’éducation sexuelle décomplexés, basés sur « la vérité scientifique, la mesure et le respect » : Si …

littérature étrangère Le fil rouge le fil rouge lit bibliothérapie littérature lecture livres les livres qui font du bien une gourmandise muriel barbery folio gallimard saveurs gastronomie cuisine quête

Saveurs et littérature : le délice des mots de Muriel Barbery

Pourriez-vous raconter en détail toutes les sensations vécues lors d’un repas récent?

Si comme moi vous mangez en vous occupant à autre chose « pour ne pas perdre de temps », cela risque d’être difficile. Lire Une gourmandise de Muriel Barbery pourrait non seulement changer votre relation avec la nourriture, mais aussi avec ce que voient vos yeux, ce que touche votre peau et ce que hume votre nez. Une sorte d’éloge au « moment présent », sans jamais faire référence à ces deux mots galvaudés.

Le fil rouge Le fil rouge lit Littérature Québecoise Catherine Leroux Alto Mur Mitoyen

Ton histoire est aussi la mienne – Le Mur mitoyen de Catherine Leroux –

J’avais besoin de lire quelque chose qui me plairait sans détour et qui me rassurerait; un livre qui me prendrait longuement dans ses bras. La dernière fois que j’avais vécu cela, c’était avec le premier ouvrage de Catherine Leroux, La marche en forêt. J’ai donc amorcé avec beaucoup d’espoir la lecture de son deuxième roman, Le mur mitoyen.

Montréal sur papier: la ville expliquée par 24 créateurs

Les Carnets de Montréal ajoutent une autre dimension à la ville. Je comparerais cela à une expérience de réalité augmentée, mais à la place de chercher des Pokémon à travers les rues, les parcs et les bâtiments, la lecture du livre nous permet plutôt « d’attraper » les trésors culturels et historiques de la métropole. On marche même côte à côte avec des créateurs montréalais pour découvrir leurs repères, leurs sources d’inspiration et leur regard sur la ville. Pas besoin de téléphone intelligent pour vivre l’expérience: un esprit curieux suffit. J’ai assisté au lancement du livre, le 20 octobre dernier, qui avait lieu dans la magnifique verrière du pavillon Jean-Noël Desmarais du Musée des Beaux-Arts de Montréal. J’ai eu la chance d’y rencontrer l’éditrice, Julia Duchastel, des éditions du Passage, et l’auteure  Catherine Pont-Humbert. Cette dernière, d’origine française, est tombée amoureuse de Montréal lorsqu’elle est venue y étudier la littérature, dans les années 1980. Cette journaliste a, depuis sa première visite, entretenu un rapport étroit avec la métropole et ses artistes. « Je la connais bien, comme on connait …