Essais
Laisser un commentaire

L’art de mieux consommer et d’apprivoiser ses finances

le fil rouge, essai, le fil rouge lit, bibliothérapie, littérature, lecture, livres, livres qui font du bien, En as-tu vraiment besoin?, Pierre-Yves McSween, Guy Saint-Jean Éditeur, finance, consommation

Le temps des fêtes qui vient tout juste de passer et le début de la nouvelle entraînent chez moi, comme chez bien d’autres, l’envie de faire un bilan des mois qui viennent de passer, une petite rétrospective de mes bons et moins bons coups, doublée d’une introspection sur mon cheminement personnel.

Pour ma part, l’année 2017 a été remplie de beaux projets, de grandes décisions et de changements, et l’un des plus notables est mon choix d’adopter un mode de vie plus simple, voire minimaliste, concrètement moins axé sur la consommation. Mon parcours vers l’atteinte de cet idéal est teinté de toutes sortes de réflexions et est nourri de toutes sortes de sources dont j’aurai (je l’espère) l’occasion de vous reparler. L’un des livres qui a justement contribué à modifier ma perception de mes besoins et de ma consommation est En as-tu vraiment besoin? de Pierre-Yves McSween.

Des sujets surprenants

Paru il y a tout juste un an, ce livre fait assurément réfléchir. En me le procurant, je comptais approfondir mes connaissances sur certains domaines financiers, comme l’épargne, le crédit, le budget, la retraite, la gestion de placements et les dettes. Imaginez un peu ma surprise quand j’ai lu, dans la table des matières, des titres de chapitre comme : « Le mariage, en as-tu vraiment besoin? », « L’amour, en as-tu vraiment besoin? », « Gérer les attentes, en as-tu vraiment besoin? », ou encore « Les enfants, en as-tu vraiment besoin? ». Je me suis bien demandé de quelle façon l’auteur, un comptable professionnel agréé, allait aborder ces sujets. J’ai aussi été ravie de voir des titres comme « Posséder, en as-tu vraiment besoin? » ou « Une stratégie de consommation, en as-tu vraiment besoin?». L’auteur aborde une quarantaine de sujets qui influencent directement ou indirectement notre santé financière, et il nous force à réfléchir sur nos choix comme citoyen, comme consommateur et même comme individu à la quête du bonheur.

Quand finance flirte avec psycho-pop

Présentant des chapitres courts avec de petits dessins çà et là, des encadrés avec des résumés et des reformulations présentées par une silhouette de l’auteur, le livre prend la forme souvent simpliste des livres de psycho-pop et de pensée positive. Cette mise en page peut être un peu irritante au début, mais rapidement, le contenu prend le dessus. On y apprend une foule de choses, mais  le livre vise davantage à susciter une réflexion et piquer notre curiosité dans le but de nous faire prendre en charge notre propre éducation financière. On y retrouve aussi quelques clichés et quelques évidences qui gagnent pourtant à être formulées dans ce genre d’ouvrage.

Ce qu’on y gagne

« En as-tu vraiment besoin? » Tout au long du livre, on nous martèle ces 5 mots comme une sorte de mantra. On réalise rapidement que cette petite question a un impact majeur sur toutes les sphères de notre vie. Plus qu’une réflexion sur l’éducation et la santé financière, ce livre a, à ma grande surprise, engendré un questionnement sur le genre de consommateur que je souhaite être, mais aussi sur l’importance, dans notre société, de l’image que nous projetons.

Se forger une carapace pour faire face au regard des autres n’est pas une tâche facile. La perception des autres influe sur notre valeur sociale, notre « valeur marchande » en tant qu’individu. Dis-moi ce que tu portes, je te dirai dans quelle ligue tu joues.

Ce livre nous fait prendre conscience de certains rouages de la société de consommation dans laquelle nous vivons et de certaines conventions qu’on s’efforce de respecter. Il nous encourage à remettre en question nos valeurs et nos besoins.

Avais-je vraiment besoin de lire ce livre? Je crois que oui! Il m’a réservé plusieurs surprises et m’a permis de m’arrêter et de me questionner sur une foule de sujets, en plus de déclencher quelques bonnes discussions à la maison. Il m’a aussi permis de me conforter dans mes nouvelles valeurs et mes nouveaux choix qui me mènent tranquillement, mais sûrement, vers un mode de vie plus simple. Je compte bien prêter ce livre aux gens autour de moi pour les aider à comprendre ma démarche, engager une discussion et peut-être les inciter, eux aussi, à faire des changements.

Et vous, êtes-vous prêts à vous poser la question? En avez-vous vraiment besoin?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s