Essais
Comment 1

Quand les philosophes s’invitent à la table

Alimentation, Art culinaire, À la table des philosophes, épistémologie, éthique, Bibliothérapie, enjeux sociaux, essai, esthétique, flammarion, Le fil rouge, le fil rouge lit, Lectures, les livres qui font du bien, littérature, livres, Normand Baillargeon, nourriture, philosophes, philosophie, Réflexion sociale, régime alimentaire

Commencer 2018 avec une œuvre aussi intéressante et originale que ce que Normand Baillargeon propose dans son tout dernier essai À la table des philosophes est le signe d’une année prometteuse. Enrichissant, instructif et vulgarisé, ce livre est un véritable coup de cœur!

Normand Baillargeon, professeur de philosophie à l’Université du Québec à Montréal,  aborde le thème de la nourriture d’un point de vue philosophique et historique et ce, d’une manière divertissante. On ne peut le nier, l’alimentation est parmi l’un des sujets les plus discutés dans notre société. Outre qu’elle est essentielle à la survie de l’être humain, l’alimentation est liée aux divertissements (émissions et livres culinaires), aux traditions culturelles (la cabane à sucre) ou encore elle participe à créer des bons moment entre amis et en famille.

Plus sombrement, la croissance démographique, les changements climatiques et la destruction de nombreux écosystèmes forcent l’être humain à réfléchir sur son rôle en tant qu’acteur de changements vis-à-vis ces problématiques majeures. Bien sûr, le sujet de l’alimentation ne peut échapper à toutes ces réflexions. En effet, les choix de cultures, les manières de cultiver mais aussi toutes les décisions que l’on prend en tant que consommateurs peuvent engendrer des impacts importants sur l’environnement. Ce sont pour ces raisons et bien d’autres, évidemment, que l’on observe un nombre grandissant de personnes qui décident d’apporter des changements dans leur façon de consommer, comme les végétariens et les végétaliens.

Le végétarisme, nouvelle tendance ?

Si l’on croit que le végétarisme est une tendance moderne, Normand Baillargeon nous démontre que non. Déjà 500 ans avant Jésus-Christ, si Pythagore (eh oui, le père du fameux théorème) défend le végétarisme pour des raisons mysticoreligieuses, les questions d’éthiques sont rapidement abordées dans l’Antiquité chez des philosophes comme Plutarque ou Porphyre. On voit par la suite le végétarisme perdre de sa popularité en raison de la  forte présence du christianisme.

C’est en effet le christianisme, qui inscrit une coupure radicale entre les animaux et les êtres humains, que le végétarisme cesse d’être une pratique importante en Occident. On lit par exemple dans la Bible : « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. »

Intéressant non?

Éthique, esthétique, gourmandise, etc…

Au-delà des considérations éthiques, l’auteur traite de la question d’esthétique, de l’importance de la couleur des assiettes dans certaines cultures jusqu’à l’arrangement méticuleux des articles sur les tablettes des supermarchés qui nous incite à consommer davantage ou à choisir des produits plus luxueux. Il questionne la gourmandise, les progrès technologiques reliés à l’alimentation, les régimes alimentaires, le fait de manger local ou non et bien d’autres sujets aussi passionnants les uns que les autres et ce, en les appuyant d’écrits, d’idées et de réflexions développés par des philosophes de différentes époques.

Un livre utile et divertissant

Non seulement l’idée du livre est originale mais sa structure l’est aussi. Au cours de la lecture vous trouverez des recettes telle que la fondue de Brillat-Savarin du philosophe et écrivain Jean-Jacques Rousseau, ou bien encore des anecdotes et des informations explicatives de certaines traditions culturelles entourant l’alimentation. Par ailleurs, à la fin de chaque chapitre dont chacun traite d’un thème en particulier, vous trouverez une section dans laquelle on vous propose des sujets de conversation à la table ainsi que des lectures suggérées. Et comme si ce n’était pas déjà suffisant, le livre est également rempli de belles photographies!

Alimentation, Art culinaire, À la table des philosophes, épistémologie, éthique, Bibliothérapie, enjeux sociaux, essai, esthétique, flammarion, Le fil rouge, le fil rouge lit, Lectures, les livres qui font du bien, littérature, livres, Normand Baillargeon, nourriture, philosophes, philosophie, Réflexion sociale, régime alimentaire

Vertummus, tableau de Giuseppe Arcimboldo,1590

En ce début d’année, À la table des philosophes de Normand Baillargeon s’ajoutera-t-il à votre liste de lecture de 2018 ?

EnregistrerEnregistrer

Advertisements

Un commentaire

  1. Ping : Quand les philosophes s’invitent à la table « Le Bien-Etre au bout des Doigts

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s