Auteur : Myriam Guindon

Le fil rouge, le fil rouge lit, lectures, livre, les livres qui font du bien, bibliothérapie, Gilles Barbeau, Curieuses histoires d'apothicaires, Septentrion, histoires de la pharmacie, anecdotes, plantes médicinales, récit historique, histoires d'apothicaires

Curieuses histoires d’apothicaires, pour le plaisir de découvrir toutes ces anecdotes

Pendant plusieurs de mes années à l’université, j’ai mis la lecture de côté. L’étude prenait tellement de mon temps en dehors de mes cours que la dernière chose que j’avais envie quand je m’accordais une pause, c’était d’ouvrir un livre. En plus, j’étais obsédée par le fait que si je lisais autre chose que mes notes de cours, je devais en retirer des connaissances utiles. On peut donc dire que de lire des bons romans, simplement pour le plaisir de décrocher et de me détendre, ça ne faisait pas partie des options. Heureusement, j’ai fini par me reconnecter avec le plaisir de lire et ainsi recommencer à varier mes lectures. Malgré tout, j’ai toujours gardé un faible pour les livres qui me permettent d’approfondir des connaissances sur des sujets variés et d’élargir ma culture générale. Pour ma part, je considère les livres de vulgarisation comme des ouvrages clés pour quiconque désire s’initier à des sujets plus complexes. Un bon ouvrage de vulgarisation est rigoureux puisqu’il doit être appuyé par la littérature scientifique mais il doit …

Le fil rouge, Le fil rouge lit, lectures, livres, bibliothérapie, les livres qui font du bien, Mary Ann Shaffer & Annie Barrows, Nil éditions, Le cercle littéraire des amateurs d'pluchures de patates, littérature étrangère, roman épistolaire, Occupation allemande, Londres, île de Guernesey, cercle littéraire, correspondances

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, à mettre sur votre liste de lecture cet été !

Comment choisissez-vous un livre? À la suite d’une critique favorable? D’un conseil d’une personne de confiance? Personnellement, j’accorde énormément d’importance aux titres. J’ai besoin qu’il soit accrocheur, qu’il me laisse perplexe, qu’il donne envie de m’y intéresser. J’ai souvent l’impression qu’on délaisse le titre, qu’on ne lui accorde pas suffisamment d’attention lorsqu’on le choisi et qu’on néglige tout son potentiel d’influence sur la décision du lecteur de le ramener à la maison ou de le laisser sur la tablette de la librairie ou de la bibliothèque. S’il y a bien un titre qui ne m’a pas laissée indifférente c’est bien celui choisi par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows pour leur livre intitulé Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. Tous les amateurs de littérature connaissent, un jour ou l’autre, la puissante captivité qu’un livre peut exercer sur un individu. Cette obsession qui se développe brièvement le temps que l’on atteigne la dernière page d’un livre qui nous obnubile. Ces histoires qui nous détiennent l’esprit et que l’on traîne toute la journée dans notre …

Le fil rouge, le fil rouge lit, les livres qui font du bien, bibliothérapie, livres, lecture, Thérèse Casgrain, La Bolduc, Madelaine Parent, Eva Circé-Côté, Andrée Lévesque, Nicolle Forget, Pierre Day, VLB éditeur, Éditions du remue-ménage, Éditions Fides, Féminisme, biographies, militantes, chansonnière, syndicaliste, courageuses, Femme qui ont changé le Québec, droit de vote des femmes, Droits des femmes, avancement de la femme, Femmes québécoises, politique. justice sociale

Quatre suggestions de biographies de femmes québécoises exceptionnelles

Pour le mois d’avril, j’avais envie de me lancer un petit défi et de créer un article plus original que ce que j’avais fait jusqu’à maintenant. Quand j’ai débuté ce défi, je n’étais pas une grande lectrice de biographies. Mais puisque je suis une passionnée d’histoire, j’ai réalisé que les biographies étaient un outil littéraire exceptionnel pour en apprendre davantage sur une époque particulière, des événements marquants et des personnes hors de l’ordinaire qui ont permis le progrès de nos sociétés en contribuant aux changements et à l’avancement des idées. Pour cet article, je me suis intéressée à découvrir des biographies de femmes québécoises qui ont marqué le Québec de façon particulière. Je me suis donc rendue à la bibliothèque pour commencer mes recherches et j’en suis sortie… 3 heures plus tard! Au cours de mes recherches, j’ai constaté avec beaucoup de déception que très peu de biographies avaient été écrites sur des femmes québécoises. Pourtant, nous ne manquons pas de femmes exceptionnelles dans l’histoire du Québec et les biographies que je vous présente aujourd’hui …

Le fil rouge; Le fil rouge lit; bibliothérapie; littérature; lecture; livres les livres qui font du bien; Margot Lee Shetterly; Les figures de l'ombre, Harper Collins; femmes noires; femmes scientifiques; mathématiciennes; ségrégation raciale; sexisme; conquête spatiale, États-Unis, NASA, Mois de l'histoire des Noirs, femmes

Les figures de l’ombre, un hommage à la reconnaissance des femmes noires scientifiques

Je ne sais pas par où commencer cet article tant j’ai de choses à dire sur ce livre, sur ce film mais surtout, sur ces femmes mathématiciennes extraordinaires que sont Dorothy Vaughan, Mary Jackson, Katherine Goble Johnson et Christine Darden. Margot Lee Shetterly raconte l’histoire exceptionnelle, longtemps restée inconnue, de ces quatre femmes noires qui ont permis d’envoyer le premier homme américain dans l’espace grâce à leur rôle de «calculatrice humaine». Étant très impliquée dans la progression des femmes dans les professions reliées aux sciences et au génie, qui encore aujourd’hui sont des milieux très masculins, Les figures de l’ombre était sur ma liste de livres à lire depuis un bon moment. Peut-être avez-vous surtout entendu parler du film qui est sorti en 2016 et qui a reçu plusieurs nominations aux Oscars, dont pour la catégorie «Meilleur film» . Pour ma part, je vous conseille de lire le livre avant de visionner le film et si vous l’avez déjà vu, prenez le temps de vous plonger dans l’histoire écrite par Margot Lee Shetterly. Le livre …

Alimentation, Art culinaire, À la table des philosophes, épistémologie, éthique, Bibliothérapie, enjeux sociaux, essai, esthétique, flammarion, Le fil rouge, le fil rouge lit, Lectures, les livres qui font du bien, littérature, livres, Normand Baillargeon, nourriture, philosophes, philosophie, Réflexion sociale, régime alimentaire

Quand les philosophes s’invitent à la table

Commencer 2018 avec une œuvre aussi intéressante et originale que ce que Normand Baillargeon propose dans son tout dernier essai À la table des philosophes est le signe d’une année prometteuse. Enrichissant, instructif et vulgarisé, ce livre est un véritable coup de cœur! Normand Baillargeon, professeur de philosophie à l’Université du Québec à Montréal,  aborde le thème de la nourriture d’un point de vue philosophique et historique et ce, d’une manière divertissante. On ne peut le nier, l’alimentation est parmi l’un des sujets les plus discutés dans notre société. Outre qu’elle est essentielle à la survie de l’être humain, l’alimentation est liée aux divertissements (émissions et livres culinaires), aux traditions culturelles (la cabane à sucre) ou encore elle participe à créer des bons moment entre amis et en famille. Plus sombrement, la croissance démographique, les changements climatiques et la destruction de nombreux écosystèmes forcent l’être humain à réfléchir sur son rôle en tant qu’acteur de changements vis-à-vis ces problématiques majeures. Bien sûr, le sujet de l’alimentation ne peut échapper à toutes ces réflexions. En effet, …

Le fil rouge, Le fil rouge lit, bibliothérapie, les livres qui font du bien, littérature, littérature québécoise, Lettres aux femmes d'ici et d'ailleurs, sous la direction de Céline Larouche et Rachida M'Faddel, Fides, femmes, diversité, pluralité, immigration, conditions sociales, différences culturelles, Québec, livre épistolaire, témoignages, réfléxions

À toutes les femmes d’ici et d’ailleurs

Je me rends toujours à la bibliothèque avec, entre les mains, une liste de livres à me procurer. La plupart du temps, je retourne à la maison avec ma pile de livres, satisfaite de mes trouvailles anticipées. Mais lors de ma dernière visite, je me suis butée à répétition au fâcheux « prêté jusqu’au… ». Ce mot si louable, ce geste si encouragé… ne me faisait guère plaisir dans ce contexte. Je me suis donc résignée et je suis partie à la découverte entre les étalages, sans titre ni auteur en tête. Et parmi toutes les petites richesses qui s’y trouvaient, je suis tombée sur ce livre : Lettres aux femmes d’ici et d’ailleurs. Ce livre collectif regroupe des lettres écrites par des femmes et des hommes d’origines, d’âges et de professions diverses. La particularité de ces lettres, c’est qu’elles sont toutes adressées à une ou des femmes. L’inclusivité et la pluralité En 2017, comment percevez-vous le Québec sur les questions d’inclusivité? L’inclusivité des genres, mais également des différentes cultures? Que connaissez-vous de l’histoire de la laïcité et …