Littérature québécoise
Comment 1

Vivre cent ans: se réconcilier avec l’inévitable sénescence

Le fil rouge; Le fil rouge lit; bibliothérapie; lectures;livres; les livres qui font du bien; Vivre cent ans; Édition Marchands de feuilles; Julie Latour, Marie Noëlle Blais, conseils de centenaires; témoignages; récits; centenaire

Quel lien entretenez-vous avec l’écoulement du temps ? Êtes-vous serein avec le passage des années dans votre vie ? Pour ma part, j’ai toujours trouvé la question du vieillissement intéressante, mais également effrayante. Probablement parce que l’on sait qu’on ne peut y échapper mais aussi parce que dans notre société aux mœurs parfois douteuses, on dépeint souvent la vieillesse comme un phénomène négatif. La vieillesse, c’est la perte de la beauté, la perte de la santé, la perte de la mobilité…

Pendant mon baccalauréat en biologie, je m’intéressais beaucoup à toute la complexité du processus biologique derrière le vieillissement. Avec toutes les connaissances déjà acquises dans les dernières années sur le sujet et les recherches qui continuent d’en faire émerger de nouvelles, on se questionne de plus en plus à savoir si un jour l’être humain aura la possibilité d’être immortel!  Malgré que ce genre de nouvelle sensationnaliste fait souvent son apparition dans les médias, il y a une nuance importante à apporter. La plupart des recherches n’ont pas comme but de trouver un remède miracle qui permettrait à l’être humain de devenir immortel (ce serait probablement une très mauvaise nouvelle pour la planète et l’humanité), mais plutôt d’améliorer la qualité de vie et la santé des personnes âgées. Selon l’Institut de la statistique du Québec, en 2016, l’espérance de vie des Québécois étaient de 80,8 ans chez les hommes et 84,5 ans chez les femmes. Par contre, malgré qu’un grand nombre de personnes vivent très longtemps, beaucoup d’entre elles ne sont pas nécessairement en santé, ce qui fait en sorte qu’elles peuvent passer plusieurs années dans une piètre qualité de vie avant leur décès. En comprenant davantage les mécanismes biologiques du vieillissement, plutôt que d’aspirer à devenir immortel, on peut peut-être espérer davantage continuer de vivre jusqu’à 85 ans, mais de façon beaucoup plus autonome et active !

En attendant d’en arriver-là, quoi de mieux que de lire les conseils remplis d’humilité de personnes qui ont réussi à traverser le dernier siècle, et ce, dans la santé et la plénitude. Vous pourrez constater que non seulement l’écriture est magnifique, mais aussi les photographies, qui rendent l’oeuvre et les personnes choisies encore plus attachantes.

Une réconciliation avec l’inévitable

Avec Vivre cent ans, Justine Latour et Marie Noëlle Blais nous livrent une œuvre touchante, poétique et d’une véritable sensibilité. Après votre lecture qui vous transportera dans l’intimité des souvenirs de douze centenaires, je vous promets une réconciliation saine entre vous et l’inévitable processus qu’est le vieillissement. Et définitivement, vous aurez probablement le même constat que moi : les personnes âgées n’ont pas la place qui leur reviennent dans notre société.

À travers leurs histoires de jeunesse, d’amour, d’accomplissements et de chagrins, une envie de vivre passionnément et longtemps s’éveille chez le lecteur qui tourne avidement les pages. J’en suis même venue à me demander si je n’allais pas commencer à boire une petite « larme de brandy matinal » comme le fait l’élégante Claire Sigouin, la première centenaire rencontrée dans ma lecture. Tous les moyens sont bons pour vivre jusqu’à cent ans… mais celui-ci me parlait particulièrement !

Vous serez charmés par Léo Asselin qui nous fait rêver du grand amour comme celui qu’il a connu avec sa belle Lili; impressionnés par l’indestructible lien unissant les sœurs Berthe et Georgette Godreau même après plus de cent ans; fascinés par la passion du géologue René Bureau et de tous ses accomplissements qui lui ont valu un musée à son nom. Vous serez également conquis par la force de caractère de la belle Joacquina Germain Lalande, seule fille d’une famille de 7 sept enfants, qui vous décrochera assurément un sourire avec son sens de la répartie.

« Dans son commerce elle avait un Jukebox. Le monde dansait dans son commerce. Elle a toujours été à l’avant-garde. Un moment donné, le curé de la paroisse arrive et dit, Madame Lalande c’est le pêché ce que vous faites, danser comme ça. Elle l’a regardé droit dans les yeux et lui a dit : « Toi sors d’icitte, pis touche pas à mes gars, sinon tu vas avoir affaire à moi » C’était malheureusement un curé avec une réputation d’être aux petits gars »

Un siècle bien rempli

Ces douze admirables personnalités ont traversé le siècle dernier. Ils sont nés à la fin de première guerre mondiale, ils ont vécu la deuxième. Ils ont connu la Grande Dépression du Canada en 1929 et les années de la Grande Noirceur. Ils ont vu apparaître les premières voitures, la première télévision. Ils ont été plongés dans l’immensité des technologies et certains ont même un compte Facebook!

Humblement, ce livre donne la parole aux oubliés, à des personnes qui ont énormément contribué à notre société et qui ont encore tant à apporter…

Connaissez-vous des personnes autour de vous qui on traversé le dernier siècle ?

Advertisements

Un commentaire

  1. Merci pour ce partage. Oui, ma propre grand-maman, 101 ans à présent. Très émouvant en effet de se rendre compte de toutes les expériences qu’elle ont accumulées et à partager, et le peu de considération en retour. Merci pour ce bel hommage

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s