Littérature étrangère
Laisser un commentaire

Pourquoi j’ai juste envie de lire Stephen King en ce mois de janvier glacial

ambiance enneigée Mile-End

Au moment où j’ai commencé ma lecture pour cet article, nous étions au début du mois de janvier, les températures tournaient autour de -20 degrés Celsius, j’avais froid tout le temps et je recommençais le travail après de longues et belles vacances. Bref, j’avais grand besoin de réconfort, et mon choix s’est tout naturellement arrêté sur un livre de celui qui est surnommé le « maître de l’horreur ». Je vous expliquerai plus loin pourquoi lire Stephen King est pour moi synonyme de réconfort, mais je vous présente d’abord le roman.

Doctor Sleep

Doctor Sleep est la suite de The Shining, roman qui est particulièrement connu pour son adaptation au cinéma par Stanley Kubrick. Par contre, attention, l’adaptation n’est pas très fidèle au livre, alors, si vous souhaitez vous lancer dans Doctor Sleep, mieux vaut faire abstraction du film. Doctor Sleep raconte l’histoire de Danny Torrence, devenu adulte. Son histoire s’entrecroise avec celle d’Abra Stone, une adolescente dotée du même pouvoir (« the shining ») que lui. Abra et Danny forment éventuellement une alliance pour combattre des personnages maléfiques dotés de pouvoirs malfaisants qui se « nourrissent » de la peur des enfants pendant qu’ils les tuent. Bref, un scénario assez classique pour un roman de Stephen King où d’horribles personnages associés aux forces du mal doivent être combattus.

Pourquoi le lire?

Il y a plusieurs raisons, mais en voici trois que je retiens :

  • C’est super agréable à lire. King sait raconter des histoires de façon à accrocher ses lectrices et lecteurs et il a un style fluide qui donne envie de continuer la lecture. Il joue avec la narration pour nous faire voir les points de vue de différents personnages. On s’attache aux bons; on est vraiment horrifiés par les méchants.
  • Pour les amatrices et amateurs de Stephen King, ce livre est vraiment du bonbon. Il reprend des thèmes et obsessions qu’on connaît déjà (je pense par exemple au conducteur de train, qui m’a fait penser à La tour sombre) et il cite subtilement certaines de ses autres œuvres. Le livre peut se lire sans voir ces petits clins d’œil, mais pour les fans, ça rajoute une couche de plaisir.
  • Et finalement, j’ai eu un coup de cœur personnel pour le personnage d’Abra. J’ai bien aimé la façon dont King représente cette adolescente sans tomber dans la caricature.

Et ça te réconforte, toi, lire des livres de même?

Stephen King est un auteur dont j’ai lu une bonne part de l’oeuvre quand j’étais adolescente. Je crois que le plaisir que je trouve à lire à l’occasion un de ses romans, malgré les thèmes qui peuvent donner froid dans le dos, réside dans une forme de plaisir de relire. Je reconnais un schéma narratif que je connais déjà et je sais que, même si je frissonne parfois d’horreur, ça devrait bien se terminer. J’aime bien être happée par un récit horrifiant qui me détourne complètement de ma propre réalité, qui n’est pas ennuyante, mais tout de même plutôt routinière. Bref, je vais certainement continuer de lire des livres effrayants une fois de temps à autres, car j’y trouve un grand réconfort.
En terminant ma lecture, j’ai par contre réalisé que je ne connaissais pas beaucoup d’autrices qui écrivent des romans d’horreur. J’apprécie de Stephen King qu’il nous présente souvent des personnages féminins intéressants et puissants. Cela étant, sans rien lui enlever, j’aimerais bien lire de l’horreur écrite par une femme. Il y a bien Joyce Carol Oates, qui touche parfois à ce style (je pense par exemple à Zombie, malgré qu’il n’y ait pas de forces paranormales en jeu) et je sais que Stephen King lui-même est un grand fan de Shirley Jackson (je me suis promis de lire prochainement The Haunting of Hill House dont j’avais bien aimé l’adaptation sur Netflix). Mais à part ces deux-là, je crois honnêtement que je n’en connais pas d’autres.

Donc, je vous le demande, auriez-vous des autrices à me recommander pour la prochaine fois que j’aurai besoin de frissonner d’horreur plutôt que de froid ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s