Au-delà des livres
Comment 1

Le paradoxe du choix, ou pourquoi je n’ai pas de pile à lire…

le fil rouge, le fil rouge lit, bibliothérapie, livres, lecture, le paradoxe du choix, choisir, PAL, pile à lire

Récemment, je suis tombée sur le Ted Talk de Berry Schwatz, un psychologue américain prétendant que le libre choix de la société occidentale a des effets plus négatifs sur notre quotidien que nous le croyons. Sa théorie s’appelle le paradoxe du choix.

En effet, le nombre élevé de choix à faire dans notre quotidien aurait pour effet d’augmenter l’anxiété, le degré d’insatisfaction et irait même jusqu’à pousser certains individus à carrément ne rien faire. Trop de choix tuerait le choix. Cela vient entre autres de la peur, celle de se tromper, de regretter, de passer à côté de quelque chose d’extraordinaire, etc. Plus il y a de possibilités, plus l’individu aurait tendance à choisir de ne rien faire. Cela expliquerait pourquoi ce n’est pas tout le monde qui voyage, car pour chaque élément d’organisation d’un voyage, il existe des dizaines de choix possibles:  destination voulue, temps de l’année, durée du départ, type d’hébergement, moyen de transport, comment s’alimenter, quoi faire, etc.

Et la lecture dans tout ça?

Heureusement, cela ne m’empêche pas personnellement de voyager! Mais je dois avouer que c’est peut-être pour cela que j’ai parfois beaucoup de difficulté à choisir ma prochaine lecture! Contrairement à plusieurs, je n’ai pas de pile à lire! Principalement parce que j’achète très peu de livres (merci la bibliothèque!), et parce que je cherche souvent en fonction de comment je me sens et de ce que j’ai envie de ressentir à travers ma lecture du moment. Mais lorsque vient le temps de faire un tour à la bibliothèque ou même parfois à la librairie, je suis souvent frappée par le choix qui s’offre à moi! Il y a de tout, pour toutes les envies et c’est à ce moment que j’ai parfois envie de rebrousser chemin, bredouille, plutôt que d’avoir à choisir LE livre idéal. La pression de performance et l’anxiété embarquent et je lis des dizaines et des dizaines de quatrièmes de couverture en me disant que ça a l’air bon, mais peut-être qu’il y a un meilleur choix caché quelque part dans la prochaine rangée… Je repars souvent les mains vides.

Comment choisir finalement?

Pas de panique! Je finis toujours par retourner à la librairie ou à la bibliothèque pour choisir quelque chose! Mon choix est souvent orienté par une recommandation d’un proche ou selon les palmarès des libraires, mais est-ce que cela ne me rend pas trop influençable? Peut-être, mais souvent les meilleurs romans que j’ai lus m’ont été recommandés! Et c’est parfois plus agréable de lire un livre que d’autres ont lu pour pouvoir en discuter, car il n’y a rien de plus frustrant que de faire une découverte géniale et de n’avoir personne pour partager le même enthousiasme. Comment forger mon identité et déterminer mes préférences littéraires si je laisse toujours les autres décider pour moi, à cause de mon incapacité à choisir seule? Je crois qu’au bout du compte, il faut continuer de lire et d’explorer différents styles. Trouver l’équilibre entre les recommandations et les tentatives personnelles, c’est de faire confiance à son intuition et se rassurer en se disant qu’au pire, il y a tellement d’autres choses à lire par la suite!

Mais ne vous inquiétez pas, je ne cesserai jamais de lire parce qu’il y a trop de choix, au contraire! Et je suis convaincue que je finirai par forger mon indépendance littéraire, le processus est simplement un peu long…

Et vous, croyez-vous que trop de choix peut tuer le choix et comment pensez-vous que cette théorie influence nos choix de livres?

Publicités

Un commentaire

  1. Merci de m’avoir fait découvrir ce TED Talk qui fait écho à une frustration que je vis tellement régulièrement et consciemment: l’anxiété du choix. Il est agréable de voir que quelqu’un l’étudie!

    Heureusement, je ne vis pas le même problème lorsque vient le temps de choisir un livre. De mon côté, c’est surtout de trouver le temps de lire tout ce que je veux vraiment lire qui finit par me rendre anxieuse. Je m’aperçois qu’il me faudrait plusieurs vies pour y parvenir. Et pour écrire aussi. Gérer son temps, quand autant de choix nous grugent ce précieux temps, n’est pas toujours facile…

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s