Littérature québécoise
Laisser un commentaire

Le livre qui va te donner envie de partir en van dès demain

Le fil rouge, Le fil rouge lit, #Lefilrouge, #Lefilrougelit, Bibliothérapie, Livres, Littérature, Voyage, Roadtrip, Van, Vie de Van, Julien Roussin Côté, Nomade, Parfum d'encre, Québec, Récits et itinéraires,

Cet été, moi qui n’ai jamais vraiment aimé conduire, je suis partie en road trip jusqu’en Gaspésie pendant une dizaine de jours avec mon chum et j’ai ADORÉ ça! Mais plus que la route 132, les magnifiques bords de mer, les haltes municipales et les petits villages, c’est la liberté offerte par la voiture que j’ai le plus appréciée. Normalement, je voyage toujours en bus, en train ou en covoiturage – ou bien à pied! –, notamment lorsque je vais en Europe. Mais j’ai découvert que la voiture, parce qu’elle offre beaucoup de liberté, m’ouvre un éventail de possibilités.

Quand je suis revenue à Montréal, je me suis empressée de me plonger dans le magnifique livre Vie de van, de Julien Roussin Côté, que j’avais reçu plusieurs mois plus tôt. Et soudainement, je me suis mise à rêver. J’envisageais de peut-être partir en van, un jour, bientôt, pourquoi pas? La van, c’est la liberté offerte par la voiture, mais en mieux. Et la vie de van telle qu’elle est décrite par Julien dans son livre apparaît comme étant accessible et vraiment palpitante.

Julien Roussin Côté et la nature du projet Go-Van

L’histoire de Julien est celle de plusieurs autres. C’est celle d’un gars qui troque la sécurité d’un quotidien sédentaire pour une vie nomade remplie d’aventures. Au début de la trentaine, il laisse derrière lui une carrière florissante et un condo tout neuf pour vivre à temps plein dans une van.

À la suite d’un voyage déterminant où il parcourt 4 000 km de Montréal jusqu’au Mexique, Julien met officiellement en place le site web Go-Van, plateforme sur laquelle il publie du contenu sur la vie en van : des conseils, des films et des itinéraires. Peu à peu, le site prend le rôle de port d’attache et de lieu de rencontres pour les différents adeptes du van lifeparticipant de manière importante à la consolidation de la communauté. Julien est aussi à l’origine du rassemblement El Campo, qui a lieu chaque année dans un endroit déterminé.

« Depuis quatre ans, les projets de Go-Van ont donné aux vanlifers une tribune pour partager les hauts et les bas de leur vie non conventionnelle, et leur ont permis de se rencontrer et de créer une communauté unique d’aventuriers. » (p. 7)

Julien n’a plus signé de bail ni d’hypothèque. Depuis, il poursuit les vagues pour surfer, nourrit son site web, partage sa passion du voyage en van et ne regrette pas d’avoir choisi de vivre sur la route.

Le fil rouge, Le fil rouge lit, #Lefilrouge, #Lefilrougelit, Bibliothérapie, Livres, Littérature, Voyage, Roadtrip, Van, Vie de Van, Julien Roussin Côté, Nomade, Parfum d'encre, Québec, Récits et itinéraires,

Le livre Vie de van 

J’avais l’impression, avant de lire le livre Vie de van, que ce genre de voyage n’était pas pour moi, et je ne sais pas exactement pourquoi. Mon opinion a changé du tout au tout au fil de ma lecture. Il faut dire que ceux et celles qui choisissent une vie sur la route tournent le dos à un mode de vie conventionnel : ils recherchent la simplicité et la liberté, et au cœur de leur démarche, se trouvent des valeurs comme l’exploration, l’aventure et la spontanéité. Cette vision du voyage est la même que celle qui est à l’origine de mes nombreuses escapades européennes et donc, d’emblée, je m’y suis retrouvée facilement dès les premières pages du livre.

De plus, parce qu’il présente des portraits de personnes vivant sur la route, le livre met des visages sur ce type de voyageur et désamorce les idées reçues. Ainsi, j’ai pu voir que des jeunes, des vieux, des couples, des ami.e.s, des femmes seules et des familles vivent de manière nomade, et que chacun.e adapte sa van ou son voyage à ses envies et à ses besoins. La vie de van m’est alors apparue comme beaucoup plus accessible et comme pouvant s’adapter à une pluralité de situations différentes.

Le fil rouge, Le fil rouge lit, #Lefilrouge, #Lefilrougelit, Bibliothérapie, Livres, Littérature, Voyage, Roadtrip, Van, Vie de Van, Julien Roussin Côté, Nomade, Parfum d'encre, Québec, Récits et itinéraires, Le fil rouge, Le fil rouge lit, #Lefilrouge, #Lefilrougelit, Bibliothérapie, Livres, Littérature, Voyage, Roadtrip, Van, Vie de Van, Julien Roussin Côté, Nomade, Parfum d'encre, Québec, Récits et itinéraires, Le fil rouge, Le fil rouge lit, #Lefilrouge, #Lefilrougelit, Bibliothérapie, Livres, Littérature, Voyage, Roadtrip, Van, Vie de Van, Julien Roussin Côté, Nomade, Parfum d'encre, Québec, Récits et itinéraires,

Le livre propose également des conseils et des renseignements pertinents qui sauront servir à toute personne désirant réaliser concrètement un tel projet. Que ce soit le coût des véhicules, la préparation ou le matériel à prévoir, tout y est, et il est rassurant de lire les remarques d’un habitué de la route.

Le fil rouge, Le fil rouge lit, #Lefilrouge, #Lefilrougelit, Bibliothérapie, Livres, Littérature, Voyage, Roadtrip, Van, Vie de Van, Julien Roussin Côté, Nomade, Parfum d'encre, Québec, Récits et itinéraires,

Et, finalement, le livre propose un vaste panorama d’itinéraires, autant au Québec et aux États-Unis qu’en Europe (et même plus loin!). Ces itinéraires remplis de renseignements et de photos extraordinaires nous donnent l’eau à la bouche et nous invitent à nous lancer dès que possible dans un projet de voyage.

En fait, la lecture même de ce livre est une expérience : il est totalement magnifique et fait rêver. C’est une belle célébration de la vie nomade et des aventures qu’elle engendre. Il donne envie de partir et de vivre, que ce soit pour un petit moment ou pour une vie entière, une vie de van. Quelle sera ma prochaine destination? La route de la Baie James? Les 500 miles à travers les Highlands en Écosse? L’exploration de la Floride? Je ne sais pas, mais avec ce livre, j’ai définitivement de quoi m’inspirer pour une nouvelle aventure.

Et vous? Avez-vous déjà pensé partir en van?

Je tiens à remercier les éditions Parfum d’encre pour le service de presse.

 

This entry was posted in: Littérature québécoise

par

Décidément, Marion est une fille occupée. Si elle ne se trouve pas le nez devant son ordinateur quelque part à l’UQAM, concentrée sur son projet de maîtrise, on peut la trouver dans le rayon des albums jeunesses de la bibliothèque, au centre sportif où elle s’entraîne régulièrement à la course, à l’épicerie bio près de chez elle où elle s’approvisionne en fruits et en produits santé, en train d’écrire une nouvelle pour son blogue, chez ses bonnes amies à rigoler, dans sa chambre à pianoter sur son piano ou à rêvasser de futurs projets de voyage. Hyper-disciplinée et perfectionniste, cette passionnée de littérature ne se verrait pas vivre sans Harry Potter, les carnets de notes, la nature automnale et le gâteau au chocolat. Si vous êtes chanceux, vous la verrez sans doute passer, mais dépêchez-vous, car elle marche très vite!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s