All posts tagged: Bach

Mes bédés de l’été

Lorsque l’été fait son apparition, j’aime bien me plonger dans des lectures plus légères par moments. La bédé est pour moi, une lecture parfaite d’été, généralement vite finie, elle semble un bon choix à amener au parc lors d’un après-midi au soleil, activité à laquelle je me suis adonnée plusieurs fois cet été, et que j’espère reproduire avant que la belle saison ne s’achève. Voici donc quatre bédés que j’ai savourées, couchée dans le gazon. Club Sandwich de Zviane Club Sandwich, c’est la dernière parution de Zviane. Dans cette bédé, nous retrouvons cinq histoires biscornues et amusantes, comme elle les décrit. Les histoires ont toutes été écrites dans le cadre des « 24 heures de la bande dessinée d’Angoulême », qui consiste à écrire une histoire de 24 planches en 24 heures, donc une planche par heure en moyenne, sans dormir, manger et boire tout en dessinant. La bédé regroupe donc cinq petites histoires sur une durée de cinq ans de création. Ce que j’ai trouvé particulièrement intéressant, c’est de voir à quel point le style graphique …

C’est pas facile d’être une fille !

Aujourd’hui je me fais plaisir, une fois de plus, en vous parlant d’Estelle Bachelard, alias Bach, bédéiste et illustratrice et surtout de ses bandes dessinées : C’est pas facile d’être une fille & C’est pas facile d’être une fille 2. Tout va bien aller. J’ai commencé à lire de la bande dessinée il y a quelques années déjà. M’en offrir une, l’ouvrir, la lire, la rire, la pleurer, la partager et la relire souvent, c’est du bonbon, c’est un cadeau, c’est une brèche qui goûte le bonheur dans le quotidien souvent banal. La semaine dernière, je suis allée à la Librairie Liber située à New-Richmond, un endroit que j’adore. Je savais que le tome II de C’est pas facile d’être une fille, Tout va bien aller venait de sortir. J’étais impatiente de le lire. Dans un café, tout près de la librairie, j’ai ouvert la bande-dessinée et je suis immédiatement plongée dans l’histoire avec une joie immense. Dès les premières lignes je riais aux éclats. Je me souvenais de cette journée, c’était le jour de …